Après France 24, le Maghreb intéresse le Canada

**Le Canada à l’assaut des téléspectateurs du Maghreb

Après France 24, le Maghreb intéresse le Canada dans presse- infos- communication

Décidément, le monde s’intéresse de plus en plus au Maghreb, après l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient, c’est au tour du Canada de se lancer à l’assaut des téléspectateurs du Maghreb. La société Television Inc. a, en effet, l’intention de lancer très prochainement sur le satellite Maghreb 24 TV, une déclinaison de sa Web-TV lancée en mars dernier, pour la rendre accessible au Maghreb et en Europe. Television Inc. envisage par la suite de mettre en place d’autres chaînes destinées au public maghrébin: une chaîne d’information, une chaîne de téléshopping, et une chaîne consacrée aux investissements immobiliers. La société espère ainsi défendre les intérêts du Canada en Afrique du Nord. Des castings d’animateurs ont, d’ores et déjà, été organisés en Tunisie et au Maroc, d’autres sont prévus en Algérie et en Egypte.
Reste à savoir quel budget sera consacré à cette chaîne qui envisage de «maghrébiser» le paysage nord-américain et quelle sera la place accordée à la communauté algérienne estimée à 60.000 personnes habitant la région d’Amérique du Nord. Alors que cette télévision essaye de s’inscrire dans le paysage audiovisuel mondial, France 24 qui est venue la semaine dernière faire son show à Alger dans le cadre de son émission Un tour dans le Maghreb, la chaîne d’information France 24, a renoncé finalement à son projet de chaîne espagnole. Elle espérait mettre en place deux heures quotidiennes de programmes en espagnol pour toucher les foyers d’Amérique latine, le gouvernement s’y est opposé en septembre pour des raisons budgétaires, d’après Les Echos. Une nouvelle qui tombe en parfaite contradiction avec les ambitions de la chaîne, alors que Marie-Christine Saragosse, P-DG de France Médias Monde, a exprimé le souhait de voir France 24 sur toute la planète comme TV5 a pu le faire dans les années passées. En marge de son projet maghrébin qui s’est étendu de la Tunisie vers l’Algérie et le Maroc, la patronne de l’ex-Audiovisuel français extérieur, souhaitait intégrer le bouquet de la TNT tunisienne, le 24 septembre. Cette déclaration a été faite lors de sa rencontre avec le ministre des Technologies de l’Information et de la communication, Mongi Marzouk, à l’occasion du tournage du Tour du Maghreb en Tunisie. France 24 devrait également être disponible prochainement sur la télévision numérique française, puisque le gouvernement a présenté en septembre une fréquence TNT, mais seulement pour la région Ile-de-France, qui représente tout de même 12 millions de téléspectateurs potentiels. A l’heure actuelle, la chaîne n’est visible en France que via le satellite, le câble et l’Adsl.*Par Amira SOLTANE -L’Expression-14.10.2013

121204_8c4hg_tou_tv_2_sn635 algérie dans presse- infos- communication

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**A chaque fois qu’elle débarque à Alger, Marie-Christine Saragosse est submergée par cette envie de croquer ce pays à pleines dents

«Si vous voulez être aimé, soyez aimable; sans cela, les charmes de la figure et l’élégance de la taille seront insuffisants.» Ovide L’Art d’aimer

a96cbc10-f841-11e1-8df5-b320b23deea6-493x328 Canada

A chaque fois qu’elle vient en Algérie, Marie-Christine Saragosse a le coeur serré.  Née le 24 mars 1960 à Skikda (Ex-Philippeville), la présidente de France Médias Monde (FMM) est issue d’une famille de pieds-noirs d’Algérie où son grand-père piémontais avait fui l’Italie de Mussolini. Partie en 1964 à Nice à l’âge de 4 ans, elle garda une image colorée et bleue de l’Algérie et de sa région de Skikda réputée pour ses belles fraises.  Mais à chaque fois qu’elle débarque à Alger, elle est submergée par cette envie de croquer ce pays à pleines dents. Ses yeux brillants et son large sourire méditerranéen ont su séduire les Algériens et plus particulièrement les haut responsables algériens, au point d’être reçus par le Premier ministre lui-même, Abdelmalek Sellal. Et pour cela, elle n’a pas besoin de s’incruster dans une délégation officielle comme l’a fait le patron de Nessma TV, Nebil Karoui, pour rencontrer le patron de l’Exécutif en Algérie. Au-delà du caractère protocolaire de cette rencontre, les Premiers ministres algériens n’ont pas pour habitude ou pour tradition de rencontrer les responsables de l’audiovisuel et surtout quand ils sont français. On se souvient, par exemple, comment le P-DG de France Télévision Rémy Pflimlin, a été «zappé» par le ministre de la Communication, Mohamed Saïd, car ce dernier était en pleine campagne électorale avec son parti aux élections locales.
actu5_1811309 France.24

Avec Marie-Christine Saragosse, les choses sont différentes tout comme pour Yamina Benguigui, ministre de la Francophonie, qui a été reçue à plusieurs reprises par des hauts responsables algériens et qui même si elle n’a pas été reçue par le président de la République, elle a eu droit au plus beau bouquet de fleurs de sa carrière politique. En Algérie, on discute avec le coeur, pas avec la raison et c’est pour cette raison essentielle, que nos ministres et même le Président de la République accordent de leur précieux temps pour rencontrer des responsables français d’origine algérienne ou ayant des racines en Algérie. Mais à côté du relationnel, il y a le professionnel et parfois ça déteint sur le reste. Ainsi, la présidente de France Médias Monde (FMM) a convenu avec le Premier ministère de préparer un accord de coopération dans le domaine de l’audiovisuel et de la communication. Cet instrument devra être signé lors de la visite du Premier ministre français à Alger, prévue le 16 décembre de cette année. La même source a indiqué que l’audience a porté essentiellement sur «l’étude des voies et moyens à mettre en oeuvre pour développer davantage les relations bilatérales dans le domaine de l’audiovisuel.»  Marie-Christine Saragosse, qui est également, la responsable de RFI (Radio France Internationale), a rendu une visite professionnelle empreinte de charme et de courtoisie à la Radio algérienne, à la rédaction et aux studios de la Radio algérienne (qui reste toujours installée dans un bâtiment construit durant la colonisation), ce qui a fait dire à Mme Saragosse que c’est la plus belle radio qui lui est arrivé de visiter de par le monde…*Par Amira SOLTANE -L’Expression-10.10.2013

FRANCE-24 Maghreb

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradiseC’est aujourd’hui que la direction de France 24 a décidé de «débarquer» en Algérie. A cette occasion, Mme Marie-Christine Saragosse présidente-directrice générale de France Médias Monde et le nouveau directeur de France 24, Marc Saïkali, animeront une conférence de presse à l’occasion du tournage en Algérie de l’émission événement Le Tour du Maghreb de France 24, en présence des trois journalistes/présentateurs de l’émission, les journalistes Karim Hakiki (pour France 24 en français), Adel Gastel (pour France 24 en arabe) et Chris Moore (pour France 24 en anglais). Ces derniers vont parcourir la Tunisie, l’Algérie et le Maroc pour réaliser des reportages et proposer un voyage itinérant à la rencontre de la société civile et des lieux les plus célèbres et les plus inattendus des trois pays. Selon le planning prévisionnel des tournages, France 24 sera à partir du 2 octobre jusqu’au 16, en Algérie, puis du 18 au 26, au Maroc. La chaîne de télévision internationale France 24 a entamé le tournage en Tunisie de sa nouvelle émission baptisée Le Tour du Maghreb qui sera diffusée, quotidiennement, sur ses trois chaînes en langues, arabe, française et anglaise, à partir de novembre prochain. Les responsables de France 24 ont fait remarquer que Le Tour du Maghreb s’inscrit dans les nouvelles grilles de France 24, qui mettent l’humain au coeur des programmes. Marie-Christine Saragosse, P-DG de France Médias Monde a souligné à Tunis que l’idée de cette émission s’est développée après que France 24 eut parcouru les Etats-Unis à l’occasion de la présidentielle américaine, en novembre 2012, ainsi que les routes de France sur le sillage de la Grande Boucle, en juin 2013. Saragosse a fait observer que la réussite de ces deux expériences a contribué à l’augmentation du taux d’audience de la chaîne France 24, en Europe et en Amérique. Elle a exprimé son souhait de voir l’expérience du Maghreb réussir, surtout que les taux d’audience de France 24, en Tunisie, en Algérie et au Maroc sont élevés. Curieusement, France 24 met l’Algérie, (le pays le plus francophone après la France), qui partage avec la France une histoire commune, sur le même pied d’égalité que la Tunisie ou le Maroc. Deux pays avec qui la France n’a pas les mêmes rapports politiques et économiques. Curieusement, France 24 n’accorde pas d’importance à la présidentielle algérienne de 2014 et met le traitement de l’information en Algérie sur le même pied d’égalité que la Tunisie et le Maroc. Curieusement France 24 ne possède qu’un seul correspondant en Algérie pour la déclinaison en arabe. Alors que l’actualité politique et surtout sociale est plus importante en Algérie. Bizarrement, France 24 ne souhaite pas séduire les 4 millions d’Algériens qui vivent en France et donne plus d’espace pour des pays comme le Liban, la Tunisie ou la Côte d’Ivoire. Enfin, les journalistes algériens de France 24 sont marginalisés au profit des journalistes tunisiens et libanais.*Par Amira SOLTANE -L’Expression-08.10.2013

 Marie-Christine?Saragosse

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**Début de la bataille des télés privées algériennes

 télés.privées.algériennes

«Quel est le meilleur gouvernement? Celui qui nous enseigne à nous gouverner nous-mêmes.» Johann Wolfgang von Goethe

La bataille audiovisuelle a déjà commencé entre les chaînes privées et la télévision publique. Alors que le Président Bouteflika a officiellement donné le coup d’envoi pour l’ouverture audiovisuelle, la guerre a déjà commencé entre les télévisions privées et publiques algériennes. D’abord, entre Ennahar TV et l’Eptv. Cette dernière accuse la télévision privée d’Anis Rahmani de diffusion des images du Conseil des ministres filmées par la télévision publique sans son autorisation, alors que la chaîne Ennahar TV revendique la diffusion d’information d’importance capitale pour l’intérêt du pays. Cette bataille à couteaux tirés est établie dans un paysage audiovisuel algérien très actif, mais dans un environnement totalement anarchique, en l’absence d’une autorité de régulation. Dès l’annonce de la régulation prochaine de l’audiovisuel algérien, la télévision Echourouk se prépare au lancement prochain d’une chaîne d’information: Echourouk News. Cette dernière qui sera lancée dans quelques jours visera notamment à concurrencer la chaîne Ennahar TV, dont les programmes sont dédiés totalement à l’information et qui occupe une place importante dans le paysage audiovisuel algérien et arabe. Ça sera la troisième chaîne d’information, après Ennahar TV et Numidia TV News. La nouvelle télévision de Ali Fodil visera également à lancer des émissions politiques et un talk-show à l’image de ce qui se fait actuellement avec Houna El Djazaïr, animée par Kada Benamar et Zeine El Abidine. Une émission au débat très ouvert qui a été le théâtre de nombreuses polémiques dont la dernière a été dénoncée par le parti El Karama, qui a très mal apprécié les commentaires d’un intervenant du parti Jil El Jadid, le 29 septembre dernier, quand il a qualifié le député du parti El Karama Daoui Mohamed de «député de la chkara» (Corrompu). Le libre ton de la chaîne Echourouk risque de créer de nombreuses réactions sur les autres chaînes, notamment Ennahar TV qui est considérée comme le concurrent direct de la télévision de Ali Fodil. Cette bataille entre deux médias arabophones Ennahar TV et Echourouk TV va profiter aux télévisions privées algériennes comme Dzair TV et Al Atlas TV qui se sont lancés dans l’information en français. Les débats politiques en langue française sont plus ouverts et surtout plus relevés que les débats politiques en arabe en raison de la qualité des intervenants. Du coup, les débats vont se concentrer sur cette langue et principalement sur ces deux télévisions qui excellent dans le débat contradictoire.
D’ailleurs, Dzair TV profite énormément de cette ouverture et de cette liberté de ton sur plateau, puisque, contrairement à l’Eptv, elle peut aborder des sujets aussi tabous que problématiques. Ainsi, aujourd’hui, Dzair TV va aborder la dernière réunion du Conseil des ministres, neuf mois après le dernier, la fameuse lettre adressée par le secrétaire général du FLN à Hocine Aït Ahmed, la réapparition politique de Ali Benflis et la préparation de la tripartie. Elle accueillera aussi à cette occasion le journaliste et ancien directeur de la rédaction du Jeune indépendant Kamel Mansari, l’économiste Kamel Benkoussa et la directrice d’El Moudjahid Naâma Abbas.*Par Amira SOLTANE -L’Expression-09.10.2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

**L’Assemblée française verrouille l’audiovisuel privé

Alors qu’en Algérie les producteurs audiovisuels algériens se remplissent les poches sans donner satisfaction, en France, le Parlement a voté le 2 octobre 2013, un amendement qui modifie la relation entre les chaînes de télévision et les producteurs. Ce texte donne en effet le droit aux chaînes de détenir des «parts de producteur», en ajout au projet de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel.
L’amendement modifie la loi du 30 septembre 1986 qui stipulerait désormais: «L’éditeur de services ne peut détenir, directement ou indirectement, de parts de producteur, sauf s’il a financé une part
substantielle de l’oeuvre.» Une demande de longue date des chaînes qui se plaignent de financer des émissions mais de devoir abandonner ensuite les droits de ré-exploitation aux producteurs, en vertu des décrets Tasca datant de 2001. Une réforme contre laquelle les producteurs se battent de façon acharnée, accusant les chaînes de vouloir, en acquérant des droits, bloquer la circulation des oeuvres et leur revente à des concurrentes.
Le président de l’Union syndicale des producteurs audiovisuels, Jean-Pierre Guérin, s’indigne de «méthodes antidémocratiques», avec un amendement «voté à minuit dans une Assemblée éteinte». «C’est de plus un cavalier législatif», selon lui, car il ne concerne pas l’objet d’origine du projet de loi. Pour lui, l’enjeu majeur, plus que les parts de coproduction, est désormais de ne pas accorder aux chaînes des «mandats de distribution» qui leur permettraient, selon lui, de bloquer la rediffusion d’une émission sur la TNT par exemple. Le projet de loi sur l’audiovisuel public, qui fait l’objet d’une procédure accélérée, doit désormais être examiné par une commission mixte paritaire composée de députés et de sénateurs.
C’est un amendement scélérat, nous sommes en colère contre ces méthodes», a dénoncé à l’AFP Jean-Pierre Guérin, président de l’Union syndicale de la production audiovisuelle (USPA). «C’est le fruit d’un lobbying invraisemblable de TF1 et de M6», a-t-il accusé. «Leur unique but est de bloquer la circulation des oeuvres, pour éviter de voir des programmes qui repassent sur les chaînes de la TNT, leur faire la concurrence».
L’amendement modifie la loi du 30 septembre 1986, qui indiquerait maintenant que «l’éditeur de services ne peut détenir, directement ou indirectement, de parts de producteur, sauf s’il a financé une part substantielle de l’oeuvre». Le pourcentage de financement qui donnerait ce droit n’est pas précisé, mais en séance, la ministre de la Culture Aurélie Filipetti, qui a défendu l’amendement, a évoqué des seuils de 70 à 75% minimum, qu’un décret devra préciser. Cet amendement, voté dans un texte dont ce n’était pas l’objet, devra maintenant franchir le cap de la Commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblée. Les relations producteurs-diffuseurs font actuellement l’objet d’un rapport commandé par la ministre de la Culture à Laurent Vallet, président de l’Institut pour le financement du cinéma et des industries culturelles (Ifcic).*Par Amira SOLTANE -L’Expression-08.10.2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

***********************************

 

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque