Archive pour novembre, 2010

La presse lance son kiosque numérique

Ce GIE traduit la volonté farouche des éditeurs de s'unir pour renverser le rapport de force créé par Google, Apple et Facebook dans le monde numérique.
Ce GIE traduit la volonté farouche des éditeurs de s’unir pour renverser le rapport de force créé par Google, Apple et Facebook dans le monde numérique.

Cinq quotidiens et trois news magazines s’unissent pour fixer les règles du jeu face à Apple et Google.

La presse lance son kiosque numérique dans presse- infos- communication coeur- Après un an de discussions, les principaux quotidiens nationaux : L’Équipe, Le Figaro, Libération, Le Parisien, Les Échos et les trois news magazines L’Express, Le Point et Le Nouvel Obs, ont officialisé ce lundi la naissance d’un GIE baptisé e-Presse Premium et chargé de créer le fameux kiosque numérique de la presse. Seul absent notable, Le Monde, même s’il a vocation à intégrer le kiosque rapidement. Ce GIE sera présidé par Xavier Spender, le DGA de l’Équipe. fr et l’Équipe TV, tandis que la direction générale sera confiée à Frédéric Filloux, grand spécialiste de la presse

Ce GIE traduit la volonté farouche des éditeurs de s’unir pour renverser le rapport de force créé par Google, Apple et Facebook dans le monde numérique. Désunis, les éditeurs ne peuvent qu’accepter les conditions dictées par ces géants du Net. Unis, ils peuvent développer leurs propres règles du jeu et les imposer sur leur marché.

«Nos trois priorités sont très claires. Avec ce kiosque, chaque éditeur doit pouvoir fixer lui même les prix de ses abonnements ou des articles vendus à l’acte. La deuxième priorité est que chaque éditeur conserve une relation directe avec ses clients. Enfin, le kiosque doit offrir une marge de distribution raisonnable, de l’ordre de 10 à 15 % seulement. L’éditeur conservant les 85 à 90 % restants», explique Xavier Spender. Autant d’arguments visant les paliers tarifaires fixés par Apple, le fait que ce dernier s’accapare la relation client dans iTunes et enfin le système de répartition de la valeur 30 % à Apple, 70 % à l’éditeur. «Une fois que nous aurons démontré les capacités de notre propre offre, nous irons négocier avec Apple, Google et Facebook afin qu’ils deviennent nos partenaires de distribution dans le cadre que nous aurons fixé» ajoute-t-il.

Micropaiement

 

Si les objectifs sont clairs, il reste maintenant à monter le projet. Le GIE sera doté d’un capital de 100.000 euros répartis à hauteur de 15,4 % pour chaque quotidien et 7,6 % pour chaque magazine. La première décision a été de passer un accord commercial avec Orange pour utiliser dans un premier temps, le kiosque Read & Go développé par Orange. Avec ce partenaire, le kiosque pourrait voir le jour d’ici à la fin de l’année et être totalement opérationnel au printemps 2011.

Des discussions sont en cours avec la société de services informatiques Atos pour implémenter une solution de micropaiement permettant les achats à l’acte. «C’est en mutualisant les développements de la plateforme de distribution, de la solution de paiement, et des applications pour les tablettes et smartphones que nous parviendrons à réduire les coûts pour chacun des membres», explique Frédéric Filloux.

L’idée du kiosque est d’offrir un univers homogène dans lequel l’internaute pourra accéder à tous les titres de presse. Il pourra s’abonner à son journal favori en ligne, acheter des articles d’un autre quotidien ou magazine, et à terme, il aura accès à des revues de presse thématiques (politique, économie, sport…) réunissant les meilleurs articles des journaux membres du kiosque. «Avec un même compte, un même identifiant et un même moyen de paiement, l’internaute aura donc accès à un large choix», résume Frédéric Filloux. (Le Figaro-29.11.2010.)

*********************

Record d’audience pour lefigaro.fr

* Avec 7,3 millions de visiteurs uniques sur le mois d’octobre 2010

Record d'audience pour lefigaro.fr dans presse- infos- communication 47eb2c24-f749-11df-985d-5a114de7b931

Retraites, grèves et pénurie d’essence ont dopé l’audience des sites d’information. 

coeur- dans presse- infos- communication C’est l’effet pompe à essence! Au mois d’octobre, marqué par l’intense actualité autour de la bataille des retraites, les sites d’information ont battu des records. Avec 7,3 millions de visiteurs uniques sur le mois, selon les audiences de Médiamétrie NetRatings, le site lefigaro.fr se place nettement en tête. L’audience a fait un bond de 31% par rapport au mois précédent. C’est la deuxième meilleure performance de l’histoire du site. Les pics de fréquentation ont été enregistrés les 19, 20 et 21 octobre au paroxysme des manifestations contre la réforme des retraites, au moment où les lycéens sont descendus dans les rues et surtout lorsque les Français craignaient les effets de la pénurie d’essence. Le site du Figaro devance celui du Monde, qui surfe également sur l’actualité très riche pour atteindre une audience de 5,8 millions de visiteurs uniques.

 

76e083de-f74a-11df-985d-5a114de7b931

 

Tous les sites d’information sur Internet qui ont opté pour des services de recherche de pompes à essence encore pleines ont enregistré des bonds de fréquentation.

Ainsi, le site automoto.fr, du groupe TF1, a multiplié son audience par 3,6, pour atteindre 2,3 millions de visiteurs uniques grâce au dispositif mis en place sur le forum autour de la pénurie de carburant. Le site TF1 News, qui relayait ces informations, a vu son audience grimper de 17,8 %, à 3,9 millions de visiteurs uniques. Dans la même veine, Europe 1 a battu son record historique, avec 3,3 millions de visiteurs uniques. La station avait demandé aux internautes et auditeurs de mettre en commun leurs informations sur la disponibilité de carburants. RTL a également profité de ce genre d’information très pratique et a affiché 3 millions de visiteurs uniques. Le dossier sur la bataille des retraites a attiré 464.000 visites à lui seul.

Services pratiques

Tous ces sites ont démontré que, sur Internet, l’information couplée à des services pratiques rencontre un véritable engouement.

Le mois d’octobre a également été faste pour les sites d’information économique. L’audience du site lefigaro.fr/finance a crû de 17,8%, à 2,1 millions de visiteurs uniques. Au total, les différents sites du Groupe Figaro (information, finance, annonces classées, météo…) ont totalisé une audience de 12,9 millions de visiteurs uniques, soit un internaute sur trois. (Le Figaro-23.11.2010.)

*******************

*Mobile : Le Figaro au premier rang des groupes de presse 
 

 Selon Médiamétrie, le groupe a réuni près de 2 millions de visiteurs uniques au 3e trimestre. 

coeur-Le Figaro confirme la réussite de sa mutation numérique. Le groupe a pris d’emblée le leadership des groupes de presse sur le mobile, selon les résultats de la première étude d’audience de l’Internet mobile menée en France par l’institut Médiamétrie. Cette nouvelle étude de référence, qui passe au crible les sites, portails et applications sur la période juillet-août-septembre, offre une vision exhaustive de la navigation Internet sur téléphone mobile, enrichie par des informations détaillées sur le profil des «mobinautes».

Avec une audience de 1,961 million de visiteurs uniques, le groupe Figaro occupe le troisième rang des groupes médias étudiés par Médiamétrie, derrière Lagardère (2,798 millions de visiteurs uniques) et TF1 (2,620 millions). Dans le top 20 des groupes – tous genres confondus – établi par l’institut de mesure, le groupe Le Figaro s’installe d’ores et déjà à la treizième place. Un classement général où trônent, dans l’ordre, Google (9,287 millions de visiteurs uniques), France Télécom-Orange (8,622 millions) et Facebook (8,148 millions).

Cette nouvelle mesure vient conforter la position du Figaro sur les nouveaux médias numériques: en septembre, le groupe de presse a, en effet, confirmé sa place de leader de l’Internet fixe dans la catégorie news-actualités (avec 5,581 millions de visiteurs uniques, selon Médiamétrie NetRatings) et de quatrième groupe médias (11,731 millions) sur le Net en France. «Le Figaro a conquis la première place de l’actualité sur le Web fixe. Notre ambition est de s’installer également à la première marche de l’Internet mobile, souligne Luc de Barochez, le directeur de la rédaction du figaro.fr. Ces premiers chiffres, qui prennent en compte Le Figaro ainsi que La Chaîne météo, se montrent très encourageants».

Le Figaro, qui a pour ambition d’offrir sur les mobiles les mêmes contenus que sur le site Web, vise à être disponible sur toutes les plateformes. Présent sur l’iPad depuis le lancement de la tablette d’Apple en France au printemps, Le Figaro vient d’inaugurer une version améliorée de son application pour iPhone, avec, en particulier, une nouvelle fonction d’«alerte» sur les informations importantes. Le Figaro vient également de se positionner sur le Windows Phone 7 de Microsoft, sur Bada (Samsung), et travaille à une deuxième version pour Android (Google).

Enfin, une application pour BlackBerry (RIM) sera lancée au début de l’année prochaine. «Les actualités du Figaro seront accessibles sur l’ensemble des plateformes mobiles avec des applications spécifiques», promet Luc de Barochez. (Le Figaro-29.10.2010.)

**********************

123

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque