La Chine populaire fête ses 60 ans

Avec un défilé grandiose rassemblant 200.000 personnes, Pékin fait ce jeudi une démonstration de sa force mondiale.

Avec le défilé de jeudi, Pékin veut avant tout exalter le sentiment national, montrer l'œuvre accomplie et ainsi légitimer le Parti.
Avec le défilé de jeudi, Pékin veut avant tout exalter le sentiment national, montrer l’œuvre accomplie et ainsi légitimer le Parti.

**« Seul le socialisme peut sauver la Chine », a assuré le numéro un chinois lors de son discours.

Soixante-six minutes exactement, pour 60 ans d’Histoire. Pour célébrer l’anniversaire de la naissance de la République populaire (RPC), le 1er octobre 1949, les autorités chinoises organisent jeudi matin un défilé grandiose, qui mobilisent au total quelque 200 000 personnes, militaires, étudiants, écoliers ou travailleurs. Sur la grande avenue Chang’an, des chars «thématiques» exaltent les progrès accomplis, dans le domaine technologique, l’informatisation, l’espace… Cela fait des mois que soldats et volontaires se préparent pour un défilé au cordeau, des semaines que Pékin est en proie à une fièvre de contrôle et d’embarras logistiques. Des mesures de sécurité sans précédent, bien plus strictes encore que pour les Jeux olympiques de l’été 2008. Tout incident, même mineur, serait une perte de face pour le Parti. 

Cela fait des mois que soldats et volontaires se préparent pour un défilé au cordeau.
Cela fait des mois que soldats et volontaires se préparent pour un défilé au cordeau.

Ce Jeudi soir sera tiré le «plus grand feu d’artifice du monde», selon la presse officielle, avec un spectacle mis en scène par le cinéaste Zhang Yimou, l’homme de la cérémonie des JO.

Mais, contrairement aux JO, l’événement est cette fois-ci essentiellement à vocation interne. Il s’agit avant tout d’exalter le sentiment national, de montrer l’œuvre accomplie et ainsi de légitimer le Parti. Et encore, ce message à vocation interne sera surtout envoyé par écran de télévision interposé puisque les Pékinois ont été invités à rester chez eux. La fête ne sera pas populaire. Dans les hutongs, les ruelles du centre de Pékin, des affiches placardées sur les portes listent toutes les interdictions, de l’attroupement dans la rue au lâcher de pigeon. L’officiel China Daily reconnaissait mercredi que «pour la grande partie du public, approcher de la place Tiananmen sera mission impossible». Le défilé militaire a cependant aussi vocation à montrer au monde le «saut qualitatif» de l’Armée populaire de libération, selon les termes du ministre de la Défense. Selon le général Gao Jianguo, porte-parole de l’événement, vont être dévoilés «52 types d’équipements militaires 100 % chinois, dont près de 90 % pour la première fois» (lire ci-dessous).

2e économie mondiale

Plus qu’une commémoration historique, cet événement des 60 ans est plutôt la célébration d’un moment, celui de l’affirmation de la Chine sur la scène internationale après une époustouflante croissance économique. De fait, les dirigeants chinois peuvent s’enorgueillir d’avoir élevé le niveau de vie de toute la population chinoise, à des degrés certes très différents selon les strates sociales. La Chine est devenue la 2e économie mondiale, avec la possibilité de ravir la première place aux États-Unis à l’horizon 2020. On lui fait place et yeux doux aux sommets du G20 et sa diplomatie est une clé des grandes crises nucléaires du moment, Iran ou Corée du Nord.

Le grand thème de cette fastueuse célébration reste celui de «l’unité nationale», malmenée l’an dernier par les événements du Tibet et surtout récemment par les troubles du Xinjiang, qui ont provoqué de vifs débats à l’intérieur des cercles du pouvoir. Ce n’est pas un hasard si la place Tiananmen a été encadrée par 56 immenses colonnes rouge et or, une pour chaque minorité du pays. Et que le président Hu Jintao a présidé mardi une grande cérémonie mettant à l’honneur ceux qui œuvrent pour «l’harmonie ethnique». À cette occasion, il a exhorté les officiels issus de l’ethnie principale Han à des efforts supplémentaires pour bien comprendre les autres communautés. (Le Figaro-01.10.09.)

******

défilépékin.jpg

EDITO—Il faut suivre avec attention le traditionnel défilé militaire du soixantième anniversaire de la République populaire de Chine. Chaque décennie, la parade du 1er octobre est l’occasion de célébrer les progrès accomplis et de faire étalage de la modernisation accélérée de l’Armée populaire de libération, pour la plus grande gloire des dirigeants du Parti communiste.

Cette année est spéciale.

Au moment où la Chine sort plus vite que prévu de la crise et va aider le reste du monde à s’en extirper, au moment où son avis est sollicité au G20 pour gouverner la planète, les images de chars, de fusées et de fantassins sur la place Tiananmen illustrent l’émergence progressive d’une nouvelle superpuissance, décidée à peser de plus en plus sur les affaires du monde.

Autant les Jeux olympiques de l’été 2008 célébraient le succès international d’un pays qui a réussi à faire sortir 350 millions de Chinois de la pauvreté pour se hisser au deuxième rang des économies mondiales, autant ce soixantième anniversaire est une démonstration de force contenue.

Les événements sont en train d’accélérer l’« émergence harmonieuse » de la Chine, que ses dirigeants voulaient maintenir dans une discrétion rassurante. Le déclin de l’Amérique, la paralysie de l’Europe et la crise de l’économie mondiale se conjuguent pour faire de la République populaire la puissance montante de notre temps. Les difficultés des autres ne font que souligner son propre succès.

Un succès qui a ses exigences. Avec ses besoins en énergie et en matières premières, la Chine multiplie les contrats d’approvisionnement en Amérique latine, en Afrique ou au Proche-Orient. Pour assurer sa croissance, il lui faut protéger des intérêts de plus en plus lointains et donc s’impliquer davantage dans les dossiers internationaux.

Les appels à un remplacement du dollar comme monnaie de réserve internationale,
l’annulation du sommet entre la Chine et l’Union européenne, l’an dernier, témoignent de la nouvelle assurance des dirigeants chinois. Conscients du prestige international de leur pays et déterminés à en user sur la scène intérieure, ils sont prêts à s’en donner les moyens.

La participation de la marine chinoise aux opérations antipirates dans le golfe d’Aden, le projet de construction de porte-avions et les équipements militaires dévoilés aujourd’hui lors du défilé sont autant d’indices de la volonté de puissance du dragon économique chinois.(Le Figaro)

******gigantesque fresque historique

 À cause révolutionnaire, dévouement artistique. Pour la gigantesque fresque historique réalisée spécialement pour le 60e anniversaire de la République populaire (RPC) qui a envahi les cinémas de Chine, 172 acteurs célèbres et patriotes ont accepté de jouer bénévolement. La nouvelle superproduction chinoise, The Founding of a Republic, retrace la période 1945-1949, avec la victoire communiste sur le Kuomintang à l’issue de la guerre civile puis la création de la RPC. En phase avec le réchauffement des relations entre la Chine et Taïwan, le film insiste sur l’union des troupes communistes et nationalistes lors de la guerre contre le Japon. Et bien qu’il glorifie Mao, dépeint en bon vivant, paternel, à l’écoute du peuple, pour la première fois, Tchang Kai-chek n’est pas stigmatisé. Interprété par le célèbre Zhang Guoli, il apparaît plutôt comme une victime de son temps, un être tourmenté mais digne, même devant l’échec.Plus qu’un film, il s’agit d’une arme glamour et modernisée mise au service de l’unité nationale. Habilement, pour séduire un public jeune, les réalisateurs ont su jouer sur un grand style hollywoodien et mobiliser un nombre considérable de stars. L’énumération historique un peu fastidieuse est ainsi compensée par l’apparition décalée des plus grandes étoiles du cinéma chinois incarnant les personnages fondateurs de la RPC.  e réalisateur, est patron de la puissante société d’État China Film Group, chargée aussi du contrôle des films importés. Profitant du faible coût de la production, Han Sanping a su marier patriotisme cinématographique et profit commercial. Une équation qui rappelle il est vrai celle du pays, où l’idéologie communiste s’accommode fort bien de l’économie capitaliste. …d’un autre coté, on censure les voix dissonantes. La semaine dernière, les autorités chinoises ont tenté en vain de bloquer la publication à Hong Kong du livre d’un journaliste, Xiao Jiansheng. Pourtant peu subversif, The Rethinking of Chinese Civilization avait d’ailleurs reçu l’aval de l’officielle Académie des sciences sociales de Pékin, avant d’être interdit en 2007. La raison ? L’auteur s’attaque au sujet délicat de la soumission historique du peuple aux autorités et à la centralisation du pouvoir. (Le Figaro-01.10.09.)

****Une grande puissance militaire

Selon la presse de Hongkong, six nouveaux systèmes d’armes pourraient sortir de leurs casernes si secrètes à l’occasion du défilé militaire.

La Chine populaire fête ses 60 ans coeur- Même si les minijupes et bottes blanches des jeunes volontaires civiles recrutées spécialement pour leur physique longiligne attireront inévitablement l’œil, les attachés militaires étrangers présents dans les tribunes du défilé regarderont surtout les engins qui pointeront derrière ces gracieux bataillons. Depuis quelques semaines, on ne parle en effet que des «nouvelles armes» que l’Armée populaire de libération (APL) devrait faire parader pour la première fois. Selon la presse de Hongkong, six nouveaux systèmes d’armes pourraient sortir de leurs casernes si secrètes pour l’occasion. En l’air, d’abord, le dernier avion de chasse J-10 dont une quinzaine d’appareils pourraient pour la première fois faire rugir le ciel de la capitale. Présenté par Pékin comme de quatrième génération, l’appareil «chinois» doit encore beaucoup aux technologies russes et israéliennes. On ne sait pas grand-chose de ses réelles capacités, qui restent à prouver. Les services de renseignement occidentaux ont scrupuleusement décrypté ses trajectoires, lors de sa première apparition en vol au Salon aéronautique de Zhuhai il y a un an. Une escadrille d’hélicoptères d’attaque Zhi-10, qui vole depuis 2003, devrait aussi passer au-dessus de la place Tiananmen, ainsi que «l’Awacs chinois», l’avion radar KJ2005. Côté terrestre, on s’attend à voir de nouvelles versions du fusil d’assaut chinois et le dernier char ZTZ99, extrapolé du T-72 russe.

Affirmation décomplexée

Mais c’est surtout sur les missiles, dont 108 exemplaires devraient être de sortie, que toutes les attentions se portent. L’APL pourrait sortir de son silo un missile intercontinental de portée accrue, le Dongfeng 31-A, ainsi qu’un missile balistique sous-marin JL-2 (Julang), d’une portée de 8 000 km. Les experts américains, eux, s’intéressent beaucoup à l’éventuelle exposition du Dongfeng 21-D, un missile balistique anti-navire (ASBM) qui pourrait changer la donne stratégique quand il sera au point. Il devrait rendre en effet plus compliqué le déploiement d’un groupe aéronaval américain en mer de Chine, en cas de crise, notamment autour de Taïwan. Des inconnues, là encore, demeurent, sur la maîtrise du tir d’un missile depuis les fonds marins comme sur le degré de sophistication des systèmes satellitaires permettant de suivre les cibles et de guider tous ces missiles. Aucun secret militaire ne sera bien sûr levé sur le pavé de Tiananmen, mais cette démonstration de force est lourde en symboles. La semaine dernière, dans un rare entretien rendu public, le ministre chinois de la Défense, Liang Guanglie, a affirmé que nombre d’armements chinois étaient désormais au niveau – ou presque – des systèmes occidentaux. Et que les armées chinoises étaient désormais capables de se projeter loin des frontières et côtes de la Chine. Ce discours, comme le défilé de jeudi, a de fortes finalités intérieures. Mais il a aussi valeur de signal envoyé à la région et au monde en général. Après avoir longtemps joué profil bas pour ne pas trop inquiéter ses voisins et tout en insistant toujours sur la vocation défensive de ses forces, Pékin s’installe de plus en plus dans une affirmation décomplexée de sa puissance militaire montante.(le Figaro-01.10.09.)

*************Parade fastueuse

La Chine communiste a ouvert jeudi, avec 60 salves de canons sur la place Tiananmen de Pékin, les festivités pour ses 60 ans, les plus fastueuses jamais vues dans cet immense pays devenu puissance mondiale.

La Chine communiste a ouvert jeudi, avec 60 salves de canons sur la place Tiananmen de Pékin, les festivités pour ses 60 ans, les plus fastueuses jamais vues dans cet immense pays devenu puissance mondiale.(Le Figaro)

La place Tiananmen a été encadrée par 56 immenses colonnes rouge et or, une pour chaque minorité du pays. Le grand thème était celui de «l'unité nationale», malmenée l'an dernier par les événements du Tibet et surtout récemment par les troubles du Xinjiang.

La place Tiananmen a été encadrée par 56 immenses colonnes rouge et or, une pour chaque minorité du pays. Le grand thème était celui de «l’unité nationale», malmenée l’an dernier par les événements du Tibet et surtout récemment par les troubles du Xinjiang.

Le défilé militaire a surtout montré les progrès de Pékin en matière d'armements, mais n'a pas réellement donné d'indication sur les capacités de combat, selon des experts.

Le défilé militaire a surtout montré les progrès de Pékin en matière d’armements, mais n’a pas réellement donné d’indication sur les capacités de combat, selon des experts.

Il s'agissait d'exalter le sentiment national, de montrer l'œuvre accomplie et ainsi de légitimer le Parti. Ce message à vocation interne sera surtout envoyé par écran de télévision interposé puisque les Pékinois ont été invités à rester chez eux. Les mesures de sécurité établies étaient sans précédent, bien plus strictes encore que pour les Jeux olympiques de l'été 2008.

Il s’agissait d’exalter le sentiment national, de montrer l’œuvre accomplie.. Ce message à vocation interne sera surtout envoyé par écran de télévision interposé puisque les Pékinois ont été invités à rester chez eux. Les mesures de sécurité établies étaient sans précédent, bien plus strictes encore que pour les Jeux olympiques de l’été 2008.

 



7 commentaires

  1. Comment Blasts dit :

    I’ve been exploring for a little for any high quality articles or weblog posts in this kind of space . Exploring in Yahoo I finally stumbled upon this website. Reading this information So i’m happy to convey that I have a very excellent uncanny feeling I came upon just what I needed. I so much indisputably will make sure to do not forget this site and give it a glance regularly.

  2. Titus Sumners dit :

    you are really a good webmaster. The website loading speed is incredible. It seems that you’re doing any unique trick. Moreover, The contents are masterpiece. you’ve done a excellent job on this topic!

  3. pity program dit :

    I work for a company that is wanting to e-mail some of our media contacts from our Press Release blog posts. The main problem I am running into is finding a service that doesn’t require opt-in. Does anybody have any suggestions?.

  4. แทงบอลออนไลน์ dit :

    The Slave of the Husbands…

    youSearching for in advance to learning extra from you afterward!……

  5. Course dit :

    Must read…

    I saw this really great post last week…

  6. seo katalog dit :

    Seo Katalog…

    This website was… how do you say it? Relevant!! Finally I’ve found something which helped me. Kudos!…

  7. Visit My Blog dit :

    Just Browsing…

    While I was surfing today I noticed a great article concerning…

  8. cheap soccer jerseys dit :

    I’m also commenting to let you be aware of what a fabulous experience my friend’s girl encountered browsing your webblog. She noticed several pieces, most notably what it’s like to have a very effective coaching heart to let other people without hassle comprehend selected specialized matters. You undoubtedly surpassed our desires. Thanks for distributing such important, trusted, informative and unique thoughts on your topic to Tanya.
    cheap soccer jerseys http://www.bm11.com/appsx/worldcup2014soccerjerseys.html

  9. ニューバランス 靴 dit :

    I like this post, enjoyed this one thanks for posting. « Abortion is advocated only by persons who have themselves been born. » by Ronald Reagan.
    ニューバランス 靴 http://herrlicht.de/wp-includes/img/newbalanceshoes.html

  10. Samuel dit :

    Agree absolutely. None of the multicultural lefties can ever understand what makes freedom essential.
    Samuel http://imgur.com/gallery/iSlchDA

  11. rams hat dit :

    “I assume he’s basically buying the corrode off and ensuring that the guy does things with a top speed and his decision-making reaches a higher velocity. You’ll the skill if he contains the puck, as well as would make some great plays, although I still think there are another quality for the pup to travel in terms of swiftness and kind of response period. ”
    rams hat http://www.rams-jerseys.com/62-free-gift

4 trackbacks

Répondre

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque