infos d’Algérie.3

*Une production de miel de 1.850 quintaux prévus à Skikda- Une production de miel de l’ordre de 1850 quintaux  est attendue cette année dans la wilaya de Skikda, a indiqué hier un responsable  de la direction des services de l’agriculture (DSA). Ces prévisions tiennent compte de l’extension des exploitations réalisées  grâce aux aides fournies dans le cadre du fonds national de régulation et du  développement de l’agriculture (FNRDA et qui ont permis la distribution de  59.000 ruchers à travers la wilaya, depuis 2000, précise le responsable.      
Rappelant à cette occasion que la quantité de miel récoltée l’année dernière  a été de  1524 quintaux, la même source affirme que ledit  dispositif de soutien  à l’agriculture a permis un développement substantiel de la filière apiculture  dans la wilaya portant ainsi  le nombre de ruches à 62825 actuellement contre  14.000  seulement  en 2000. Le FNDRA a permis, ajoute t-on dans le même sens, aux 2.400 apiculteurs  que compte la wilaya, de réaliser des extensions conséquentes notamment dans  les localités de Sidi Mezghiche, Ramdane Djamel et Collo, région connues notamment  pour la production de miel multiflore.L’apiculture dans la wilaya de Skikda, à l’instar des autres régions du  pays est confrontée aux méfaits de l’usage des pesticides dans l’agriculture,  pratique qui a eu pour conséquence la destruction d’un grand nombre d’essaims,  déplorent les responsables locaux de l’agriculture ajoutant que pour l’année  2009 il est prévu la production de 23000 essaims.         
La campagne 2008/2009 a été caractérisée par une oscillation des températures  qui a affecté le travail des ouvrières, a encore relevé la même source.(El Moudjahid-20.08.09.) 
 

 ************************** 

 *Projet de  réalisation d’une tour solaire thermique…Un contrat de coopération pour l’étude de faisabilité de la réalisation d’une tour solaire thermique a été signé hier, à Jullich, en Allemagne, entre la Direction générale de la Recherche scientifique et du développement technologique relevant du ministère de l’Enseignement supérieur et l’institut allemand Solar-Institut-Jullich (SIJ).   Un projet ambitieux qui, une fois réalisé, va permettre à l’Algérie de développer son économie nationale tout en se basant sur le solaire. Le projet à réaliser consiste en une tour qui sera entre deux et cinq fois plus grande que l’installation pilote de SIJ et fonctionnera sur le même principe technique. Ce projet, dont l’étude de faisabilité sera bientôt lancée, va contribuer également au développement des procédés additionnels telle la réfrigération solaire, le traitement de l’eau, le dessalement de l’eau de mer ainsi que la production de chaleur industrielle solaire en plus de celle de l’électricité solaire. Outre cette installation, un centre de formation professionnelle en énergies renouvelables sera réalisé dans les environs de la tour solaire thermique. Il est question d’une structure qui va développer la recherche dans le domaine en question.  L’Institut solaire de Jullich est spécialisé dans la conception et le suivi scientifique de tours solaires thermiques. Il dispose d’une grande expérience dans ce domaine et a déjà participé avec d’autres partenaires du projet à la construction d’une centrale thermique de démonstration et d’essai à Jullich. (le Q.d’O. 20.08.09.)


****************************
*Décès de l’ex-maire d’Elkader …Edward W. Olson, l’ancien maire d’ElKader (USA) qui, en 1984, avait signé l’accord de jumelage entre cette ville américaine et Mascara, décédé samedi dernier à l’âge de 75 ans, a été enterré hier mercredi.  Edward W. Olson est décédé au Central Community Hospital des suites d’une longue maladie. Durant sa vie, il a fait beaucoup pour promouvoir les relations entre l’Algérie et sa ville natale d’Elkader, dans l’Etat américain de l’Iowa. Alors qu’il était maire d’Elkader en 1984, il a signé une convention pour amorcer le jumelage de la ville de Mascara et sa ville.  La localité d’Elkader, fondée en 1847, tient son nom de l’Emir Abdelkader. Ses fondateurs furent charmés par les récits des exploits de ce chef algérien qui menait son combat pour la liberté de son pays contre un occupant puissant. Ainsi, elle fut nommée en son honneur.(Q.O-20.08.09.)

  
 
*********************************

 *production du phosphate…Les choses s’accélèrent du côté des gisements de phosphate dans l’Est algérien. La mise en place prochaine de trois plates-formes d’exploitation de ce minerai devrait permettre au pays de découvrir le top 5 (five) des producteurs en la matière. Ces trois plates-formes sont construites en partenariat avec l’Australie, l’Inde et le Pakistan, pour un coût de 5 milliards d’euros. Elles devront permettre à l’Algérie de multiplier  d’ici 4 à 5 ans, sa production par 10. Ce qui revient à une production annuelle de 12 millions de tonnes contre 1,5 millions actuellement. Cela étant, grâce à l’exploitation de ses trois nouvelles usines de production, notre pays devra devancer son concurrent la Tunisie, qui produit 8 millions de tonnes par an. Le transport entre ces plates-formes de phosphate sera assuré par la nouvelle ligne ferroviaire Tébessa – M’lila au rythme de 15 à 16 trains par jour. Pièce maîtresse, le bassin de Djebel Onk, à Tébessa, regorge de réserves prouvées estimées à plus de 2 milliards de tonnes de phosphate. Ce gisement, premier par son potentiel, est exploité par la société algérienne Ferphos. Il bénéficiera avec les mines de Aïn M’lila (Oum El Bouaghi) et Khroub d’un coût, à la production compétitif. Ce projet grandiose pourra générer 6.000 emplois alors que la part des entrées en devises serait de 2,35 milliards de dollars par an. L’entreprise algérienne Ferphos a déjà entrepris l’exportation de ses excédents en phosphate vers la Tunisie, la Libye le Mali, ou le Sénégal. Désormais, les capacités de production, de Ferphos sont décuplées, ce qui lui permettra d’entrer dans la cour des grands des producteurs. Son projet fera d’elle, un sérieux rival face au Maroc (8,5 millions de tonnes par an) et à la Chine (30 millions notamment.(le Carrefour d’Algerie-19.08.09.) 

  *************************

*antibiotiques…La PCH passera en début 2010 à la production de médicaments, notamment la production d’antibiotiques. L’unité de production  se trouvant au siège de la PCH, d’une superficie de 2 800 m², est réalisée par la PCH. Son objectif premier est la production d’une dizaine de molécules de la forme sèche (les comprimés), en collaboration avec le partenaire palestinien Jerusalem pharmaceuticals ou El Qods. Ensuite, il y aura une projection sur la forme injectable pour les produits de cancérologie en 2010. Le coût de cette production avoisinera les 100 milliards de centimes. Des appels d’offres nationaux et internationaux ont été lancés pour l’acquisition des équipements indispensables à l’unité de production. S’agissant des médicaments à fabriquer, Mansouri affirmera qu’«une commission mixte avec le partenaire El Qods a été installée pour réfléchir sur toute la nomenclature de produits que nous allons produire, et des types de partenariat». A ce propos, «la PCH restera majoritaire dans ce partenariat». Cette société de droit algérien «va produire des médicaments qui vont réduire une certaine contrainte». Au sujet du choix des médicaments à fabriquer, «c’est la classe antibiotique qui a été choisie», en raison de sa forte consommation. L’unité de production fabriquera donc des antibiotiques de 3ème génération qui coûtent très cher à l’importation.(Le Carrefour d’Algérei-19.08.09.)

 ***************************

* Affaire de plus de deux tonnes de kif -L’ex-chef de Sûreté de la wilaya de Tlemcen le responsable de la sécurité de Maghnia et trois inspecteurs de police devant la justiceL’affaire de l’ex-chef de Sûreté de la wilaya de Tlemcen, Hadj M.S, serait prévue le 25 du mois en cours, au niveau la Chambre d’accusation du tribunal de Sidi Bel-Abbès. Une grosse affaire de trafic international de drogue qui a d’ailleurs fait un grand bruit. L’affaire remonte à l’année 2005, suite à la découverte d’un véhicule de type Renault 25 dans laquelle étaient dissimulées plus de deux tonnes de kif traité. Parmi les mis en cause, figurent le responsable de la sécurité de Maghnia et trois inspecteurs de police. L’ex-chef de Sûreté de la wilaya de Tlemcen avait exercé à Mostaganem avant d’être affecté à Tlemcen en 2001.(19.08.09.)   

*********************** 

*Procès de l’affaire des 31 armes à feu volées de la sûreté de la wilaya d’Alger
Des policiers impliqués dans le trafic d’armes…. Le procès relatif au vol de 31 armes à feu du service d’armement de la sûreté de la wilaya d’Alger, s’est ouvert, hier, et a été caractérisé par une contradiction flagrante dans les déclarations faits par les accusés convoqués à la barre, pour répondre au chef d’accusation principal, en l’occurrence le trafic d’armes à feu. Les prévenus ont reconnu d’être impliqués dans le trafic d’armes, mais ils ont jeté toute la responsabilité sur le prévenu principal, en l’occurrence leur collègue, un enquêteur. Ses collègues ont prétendu que ce dernier leur a affirmé qu’il procurait ces armes au port d’Alger, durant les opérations d’inspection de routine effectuée par les brigades des services de douanes. Le Président de la Cour, a eu du mal à convaincre les 16 prévenus, dont deux en fuite, à reconnaître leur implication dans une affaire de trafic d’armes à feu. Ainsi, certains d’entre eux ont avoué qu’ils ont été, uniquement, une partie dans ce scandale, mais, ils ont exclu le chef d’accusation des mettant en cause dans une affaire de trafic d’armes, auquel, d’après eux, seulement l’enquêteur travaillant à la sûreté de la wilaya d’Alger…..Selon les faits racontés par l’un des prévenus présents au procès, le service d’armement a été en état de délaissement total, ajoutant, dans ce sens, qu’un fusil à pompe a été revendu à 14 millions de centimes, mais par la suite, il s’est avéré qu’il a été défectueux, ce qui a obligé l’accusé principal à le rechanger par un autre. Néanmoins, l’accusé principal a essayé de justifier ses actes par les « les conditions de vie extrêmement difficiles », Alors qu’un autre accusé entendu par le Président de la Cour, était déjà impliqué dans une affaire de terrorisme, il était incarcéré entre 1995 et 1999. La majorité des questions posées aux prévenus, ont démontré que ces derniers n’étaient pas au courant de la destination des armes  vendues, notamment après la récupération de sept pièces type Beretta, tandis que le sort des 24 autres pièces, y compris des menottes, une grande lampe électrique et quelques chargeurs de munitions, reste inconnu.(El Khabar-24.05.09.) 

**********************************

 * Tiaret… Les préparatifs pour de la campagne moissons-battages, qui commencera dans deux semaines, battent le plein. Aux aléas climatiques qui laissent planer des craintes légitimes chez les agriculteurs du fait de la présence, signalée par endroits, du ver blanc, de la rouille jaune, du criquet marocain et même du moineau, les responsables gardent bon espoir en ne laissant rien au hasard pour mettre tous les dispositifs en place. Aires de stockage, hygiène et sécurité, sacherie, moyens de transports jusqu’aux moissonneuses-batteuses à réparer en passant par le paiement à temps des fellahs, tout a été minutieusement étudié. La situation a valu, outre les rencontres cycliques entre responsables concernés, un forum sur la radio locale. L’invité de la presse, tout en rappelant les « 35.000 hectares de terres emblavées cette année, dont 16.500 pour la multiplication céréalière », s’attend, dira-t-il, à en « récolter jusqu’à 4 millions de quintaux si tout va pour le mieux ». Entendre par là, si certaines appréhensions des fellahs ne viendront pas contrecarrer les prévisions en plus des spéculateurs qui tablent toujours sur un mauvais démarrage pour court-circuiter le dispositif. Les prix sont compétitifs pour peu, dira-t-il, que les organismes concernés, coopératives, entre autres, joueront leur rôle en s’acquittant des dus des fellahs à temps. Des équipes sont déjà à pied d’œuvre, fait-il savoir, en plus des 41 points de collecte retenus pour recevoir la production. Celle-ci, estimée à 10% de toute la production nationale, mettra la région en adéquation avec les objectifs visés par le contrat de performance signé avec le ministère, ajoute monsieur Abdelkader Mouici. Notre interlocuteur, qui rappelle avoir mobilisé 740 machines, a fait état de cette lancinante question liée à la réparation de ces moissonneuses-batteuses que les pouvoirs publics tentent d’aider leurs propriétaires. Malheureusement, il y a là aussi des opportunistes qui voudraient s’engouffrer et profiter de l’aubaine. Tiaret, avec ses 30.000 fellahs recensés, dont 10.000 avaient souscrit au PNDA et qui ont vu leurs dettes épongées, ce n’est pas seulement les céréales mais aussi le maraîchage dont on s’attend à une production tout aussi record en oignon.(El Watan- 24.05.09.) 

********************************* 

* 42e édition de la Foire Internationale d’Alger….  La 42e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA) aura lieu entre le 30 mai et le 4 juin au palais des Expositions, Pins maritimes, avec la présence d’une quarantaine de pays et près de 400 entreprises algériennes, rapporte l’APS, citant la Société algérienne des foires et exportations (Safex), organisatrice de l’événement. Cette nouvelle édition accueillera les stands de 36 pays à titre officiel au moment où cinq autres pays (Emirats arabes unis, Grande-Bretagne, Corée du Sud, Liban et Espagne), représentant 34 sociétés étrangères, seront présents à titre individuel. Le continent européen sera représenté par une douzaine de pays (Allemagne, France, Italie, Portugal, Belgique, Suisse, Pays-Bas, Pologne, Suède, Roumanie et Bosnie-Herzégovine), suivi par les pays arabes (Tunisie, Libye, Maroc, Jordanie, Egypte, Syrie et Liban), ceux de l’Asie (Inde, Vietnam, Indonésie, Malaisie et Pakistan) et des Amériques (USA, Canada, Brésil, Cuba, Mexique, Chili et Argentine) avec huit pays pour chacune de ces régions. Concernant la participation nationale, celle-ci sera dominée par le secteur privé avec 321 sociétés contre seulement 69 sociétés publiques. Ces entreprises nationales activent notamment dans les services, les industries électroniques, l’agroalimentaire, le cosmétique, la pétrochimie, l’industrie pharmaceutique, le textile et l’habillement ainsi que le bâtiment et les matériaux de construction. La superficie globale consacrée à cette 42e édition sera de 51 591 m2 pour les différents stands et expositions, dont 16 354 m2 pour la participation étrangère officielle et 1930 m2 pour les firmes étrangères participant à titre individuel, soit 30% de la superficie globale. Les organisateurs comptent également organiser en parallèle, et en partenariat avec la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), le premier Salon algérien de l’exportation (31 mai au 3 juin) pour promouvoir les exportations hors hydrocarbures. En outre, il est attendu, la signature d’un protocole d’accord de partenariat entre la Safex et la Société de la foire internationale de Damas. Les participants à cette foire internationale prévoient l’organisation de journées techniques et des conférences. Aussi, les exposants nationaux comptent lancer des ventes promotionnelles de leurs produits au grand public.(El Watan- 24.05.09.)

********************************* 

* cadres et dirigeants d’Algérie-poste, impliqués dans le tétournement de 13 milliards de da…Le tribunal criminel de Sidi M’hamed ouvrira samedi le dossier relatif au détournement de 1300 milliards de centimes d’Algérie Poste, dans lequel sont impliqués environ 33 personnes dont la majorité sont des cadres de l’entreprise et d’autres gérants d’entreprises privées. Les mis en cause sont accusés de spéculer dans l’attribution de marchés publics et dilapidation de biens publics avec corruption et acquittement illégal de taxe publiques ainsi que de faux et usage de faux dans des documents commerciaux et financiers ainsi que le détournement de fonds publics conformément à la loi 01/06 relatif à la lutte contre la corruption et la lutte contre ce phénomène. Le scandale en question a été révélé au mois d’avril 2007 suite à une plainte déposée au tribunal de Sidi M’hamed rédigée par les employés d’Algérie Poste révélant des dépassements dans la loi d’attribution de marchés publics par plusieurs fournisseurs payés par liquidité avec un montant global dépassant les 13 milliards de centimes. Suite à cette plainte, les éléments de régularisation juridique se sont déplacés chez le directeur du bureau régional d’Algérie Poste, et qui ont établi des rapports notamment un rapport établi par le responsable de la cellule de contrôle de l’unité d’Algérie Poste qui a constaté que le receveur du bureau de Cheraga a dépassé la loi avec le paiement en liquidité, avec un total de 14 chèques avec une valeur de 4 milliards et 820 millions de centimes. Après investigations, il s’est avéré que les remis en cause étaient des receveurs dans les bueraux de poste et des cadres de l’entreprise ainsi que des propriétaires de boites privées.(Echorouk – 23.05.09.) 

*************************************

*Deuxième édition de « Journée sans voiture »……. La journée d’hier a été marquée par l’organisation de l’opération baptisée « Alger sans voiture », dans sa deuxième édition. Les avis sont plutôt favorables ; des familles ont investi les rues avec toute leur marmaille. « On aimerait que ce soit plus souvent le cas. Ça nous changerait du bruit des voitures et des gaz d’échappement », souligne, tout sourire, Ahmed Azli, qui habite au deuxième étage d’un immeuble donnant sur la rue Asselah Hocine, fermée pour la circonstance. Il est sorti avec ses deux filles voir le tour cycliste improvisé sur cette rue qui connaît les bouchons les autres jours de la semaine. La deuxième édition d’« Alger sans voiture » a été lancée à 10h pour ne se terminer qu’en fin d’après-midi. Même itinéraire que la précédente édition : le parcours de 3,5 km linéaire, prend naissance du ministère de l’Habitat, sur les hauteurs de la rue Didouche Mourad, pour aboutir, quelques kilomètres plus loin, à la place des Martyrs.

Les services de sécurité ont été déployés en force pour couvrir tout le périmètre. A la question de savoir si cette opération ne va pas pénaliser les habitants de la capitale, l’adjoint du chef de la sûreté d’Alger, Ben Aïdi Mustapha, relèvera : « Non seulement nous allons faciliter les déplacements d’urgence pour les habitants d’Alger, mais nous allons également porter assistance et aide à toutes les personnes en difficulté. » Cette initiative, prise par le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme, en partenariat avec la wilaya d’Alger, Radio El Bahdja, les services de sécurité ainsi que plusieurs autres associations, a pour objectif la sauvegarde de l’environnement. « Ces activités visent principalement la sensibilisation de la population, notamment les utilisateurs de voitures, sur la nécessité de protéger l’environnement », dira Ahmed Zerrouk, représentant du ministère de l’Environnement dans son allocution d’ouverture. L’itinéraire a été marqué par des activités éclectiques organisées au profit des jeunes de la capitale. Ainsi, les promeneurs ont pu profiter des spectacles de clowns, des pièces de théâtre, de fanfares et autres exhibitions équestres. Les moins jeunes ont été accueillis dans des ateliers de peinture sous la houlette d’étudiants de l’Ecole des beaux-arts. Il a été mis à la disposition des enfants des vélos tout-terrain par l’association SOS village d’enfants pour une balade sur le parcours. En outre et au niveau de la place de la Grande- Poste, un parcours pour l’apprentissage de la conduite et du code de la route a été organisé. Le service d’ordre a été assuré par des brigades pédestres et autres moyens de circonstance. Ainsi en a-t-il été des autres organismes d’assistance sanitaire, tels que la Protection civile. On pouvait voir des groupes d’enfants prendre part à des parties de foot sur la chaussée aux abords de la sûreté de wilaya, sans qu’ils soient importunés.(El Watan-23.02.09.) 

******************************* 

 *Seif El Islam Kadhafi, le fils aîné du leader Lybien, Mouammar Kadhafi et président de la Fondation internationale Kadhafi des organisations caritatives a été très émue par la ville de Tlemcen qu’il a visitée, le week-end dernier. Le fils aîné de Kadhafi, accompagné par le secrétaire général du FLN, Front de la Libération Nationale, M. Abdelaziz Belkhadem, s’est rendu dans plusieurs sites de cette ville à l’instar de Lalla Setti et au minaret d’El Mansoura ainsi qu’au nouveau pôle universitaire. M. Seif El Islam a été émerveillé par la capitale des Zianides, qui marie entre  la beauté de la nature et la profondeur de l’Histoire et la civilisation.(23.05.09.)

***************************************** 

 *Alger…23.05.09-  Le «1001 Nuits» de l’hôtel Sheraton accueille à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 mai des soirées aux couleurs des Caraïbes. Fêtards, vivez aux rythmes latino-espagnols avec le trio KKO et ses danseuses de 22h00 à 2h00 du matin. Des cours de salsa vous seront également offerts avec Hidègar et Maria. Avec le chef, Jose Manuel Sanchez, le bar à tapas vous est acquis de 20h00 à 2h00 du matin. Le prix d’entrée est de 1500 DA avec un menu gastronomique au choix, incluant 5 tapas et une boisson. Une offre spéciale au restaurant La Dorade vous est également proposée. Vous aurez droit de goûter aux somptueuses paella et fideouas préparées avec amour par le chef, Jose Manuel Sanchez, ainsi qu’à d’autres mets savoureux. Chaque client dînant au restaurant La Dorade recevra une entrée gratuite au «1001 Nuits». Le restaurant La Dorade est ouvert les samedi, lundi, mardi, mercredi, jeudi à partir de 19h00 jusqu’à 23h00. Vivre à l’heure espagnole et latine c’est déjà partir en vacances et apprécier les délices de l’été. Pas la peine de se déplacer ailleurs! Ambiance garantie.

 *************************************** 

* un ex-député derrière un trafic de vrais faux permis ….. La deuxième chambre pénale près la Cour de Boumerdès a condamné cette semaine un ex-élu au Parlement à deux années de prison ferme en plus d’une amande de 10 millions de centimes. Le verdict est tombé à l’issue d’un procès en appel relatif à une affaire de trafic de vrais faux permis de conduire impliquant cinq personnes dont un ex-président d’un groupe parlementaire retraité ainsi que quatre autres complices.
Il s’agit de l’ex-député répondant aux initiales B.M, principal accusé. Ces complices, respectivement B.B et K.A tous deux propriétaires d’auto-école, ont été condamnés à une année de prison ferme plus une amende de 5 millions de centimes chacun. L’autre accusé, B.S, exerçant comme agent administratif au niveau de la daïra de Baghlia, a été, lui, condamné à 18 mois de prison ferme. Quant à B.N, conseiller technique à la daïra de Baghlia, il a fait l’objet d’un acquittement pour absence de preuves. C’est donc un véritable réseau qui vien d’être démantelé et condamné par la justice. Le plus grave c’est que ce réseau délivre des visas pour la mort consistant en de faux permis de conduire. Les chiffres sur le nombre de morts sur nos routes sont éloquents. Plus de 4000 morts et des milliers d’autres blessés sont enregistrés chaque année. Le principal mis en cause a été poursuivi pour les chefs d’inculpation d’usurpation de qualité de fonctionnaire public et trafic de documents administratifs. Les deux propriétaires d’auto-écoles ont été poursuivis pour leur complicité dans cette affaire. S’agissant des deux agents de la daïra de Baghlia, ils étaient poursuivis pour leur participation dans cette affaire de trafic de faux permis de conduire. Par ailleurs, lors du procès de la première instance qui s’est déroulé le 28 décembre dernier à Dellys l’ex-député a été condamné à une peine de 3 ans de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 DA, les deux propriétaires d’auto-école avaient écopé de 2 ans de prison ferme et 50.000DA d’amende chacun devant la même instance. La même instance a prononcé une peine de six mois de prison ferme à l’encontre de l’agent de la daïra de Baghlia et la relaxe en faveur du conseiller des services techniques de la même daïra. La genèse de cette affaire remonte au 31 janvier 2007 suite à la saisie de la brigade économique de la Sûreté de wilaya par les services du cabinet du wali de Boumerdès, lesquels avaient mis la main sur un faux dossier de permis de conduire à leur niveau.
Le document en question portait notamment la paraphe de l’examinateur qui n’est autre que l’ex-député ayant quitté ses fonctions au sein de la direction du transport en 2002, ainsi que l’empreinte du cachet officiel de la même direction portant la mention «contrôlé par l’administration».
L’enquête diligentée a permis l’identification des fossoyeurs, à leur tête l’ex-député, lesquels ont produit et écoulé 1883 faux permis de conduire entre 2002 et 2006 portant de faux numéros de série.(L’Expression – 21.05.09.)

******************************** 

* 58.500 entreprises hors la loi … La loi 04-08 du 14 août 2004, relative à l’obligation de déposer les comptes sociaux auprès du Centre national du registre du commerce, ne fait pas bousculer les gérants des entreprises. Au bout de trois années de son entrée en vigueur (2005), le taux représentant les entreprises ayant déposé leurs comptes sociaux auprès du CNRC ne dépasse pas les 40%. « C’est-à-dire que 60% des entreprises n’ont pas respecté le code du commerce, particulièrement la loi sur les dépôts des comptes sociaux », explique le ministre du Commerce, El Hachemi Djaâboub, présent hier à la journée d’information sur la loi 04-08, organisée dans les locaux de l’Algex. Plus explicite que jamais, le ministre a révélé à la presse que le nombre des sociétés ayant déposé leurs comptes sociaux avoisine 36 500 Eurl, Spa et Sarl sur un total de 95 000 sociétés inscrites au CNRC. L’année écoulée a vu l’intervention des services de contrôle afin de transférer les dossiers des entreprises dites « hors-la-loi » aux services de la justice. Les entreprises n’ayant pas respecté la loi en vigueur depuis 2005 encourent une amende allant de 30 000 à 300 000 DA. Le ministère du Commerce entend alourdir ces peines. Il est question d’aller vers la mise sous scellés des entreprises ou encore multiplier les amendes. Ce n’est pas tout, fera remarquer M. Djaâboub. « Nous avons des propositions qui consistent à exiger des entreprises un document certifiant le dépôt de leurs comptes sociaux pour toute opération de domiciliation bancaire. Le même document devrait être exigé aux entreprises soumissionnaires pour les marchés publics », avertit le ministre, qui a reconnu que le résultat de la mise en œuvre de la loi 04-08 « était plutôt négatif ». Pour ainsi dire les autorités en charge du commerce entendent-elles faire appliquer la loi par tous les moyens.

Désobéissance et laisser-aller

Après la date butoir fixée au 30 juillet prochain, il sera procédé à la publication de la liste des entreprises « hors-la-loi » par les services chargés du contrôle. Les dossiers de ces entreprises seront soumis aux procureurs de la République afin d’engager des poursuites judiciaires à l’encontre des gérants. Les directeurs de wilaya et les responsables locaux du CNRC, chargés de veiller à l’application de la loi en question, ont été pointés du doigt, hier, par le ministre du Commerce. « Cette mesure relative à l’obligation de déposer les comptes sociaux par les entreprises a montré aussi le degré de viabilité et de crédibilité de nos sociétés et leurs gérants », commente El Hachemi Djaâboub. D’après lui, plusieurs sociétés craignent d’évoluer dans des conditions de transparence. « Plusieurs sociétés sont endettées auprès du fisc. D’autres gérants ne se sont pas conformés aux lois en vigueur par désobéissance et/ou laisser-aller », a ajouté M. Djaâboub. Cependant, il a fait comprendre que les services relevant de son ministère ont mis en œuvre tous les moyens nécessaires pour faciliter la tâche aux gérants des entreprises. Il est question, entre autres mesures de facilitation, de décentraliser les services du Centre national du registre du commerce à travers la mise en place d’antennes locales, la révision à la baisse des frais relatifs au dépôt des comptes sociaux (20 000 DA au lieu de 25 000 DA) et la limitation à trois pièces seulement la composition du dossier. Celui-ci est constitué désormais du bilan comptable de l’entreprise, du TCR (tableaux de comptes de résultats) et le compte-rendu de l’Assemblée générale. Le ministre a précisé que le dépôt de compte social légal relève de la transparence dans l’exercice commercial. « Il sert aussi d’un document certifiant la bonne et/ou la mauvaise santé financière de toute entreprise », dira également M. Djaâboub. Ce dernier a fait savoir hier que 200 000 sociétés ont cessé d’activer sans être radiées des listes du CNRC pour absence d’extrait de rôle purifié. Le ministre a annoncé la préparation d’un article pour la loi de finances complémentaire afin de permettre la radiation des ces entreprises à travers l’établissement d’un échéancier pour le remboursement de leurs dettes auprès du fisc.(El Watan- 21.05.09.)

 ******************************

*Logement…«La formule location-vente maintenue»….Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Noureddine Moussa, rassure: l’Etat ne renoncera pas à la formule de location-vente, initiée depuis quelques années. «Je pense qu’il y a un malentendu sur cette question. Je n’ai jamais dit que cette formule sera annulée. J’ai juste précisé quelle sera réévaluée», a-t-il déclaré hier, à L’Expression. Cette réévaluation concernera en fait, les quatre formules de logement. Moussa estime qu’il est temps de faire le bilan et «de consolider les bonnes formules et d’apporter des révisions sur les autres».
Il n’y a aucun doute pour lui, «la formule location-vente a donné de bons résultats». Comprendre par là que cette formule sera maintenue, mais revue. Quelles seront les modifications préconisées? Le ministre souligne qu’il n’est pas normal que les bénéficiaires de la formule du logement social participatif, LSP, paient plus que ceux de l’Aadl alors que les deux parties appartiennent à la même catégorie sociale (la classe moyenne). Il s’agira dans ce sens «d’uniformiser les avantages».
Dans un autre chapitre, le ministre de l’Agriculture, Rachid Benaïssa, a déclaré hier que la «récolte de cette année sera exceptionnelle». Le ministre parle de la rationalisation des dépenses dans le secteur: «Désormais l’aide sera à la production» souligne-t-il. Le ministre a annoncé la création d’une cellule d’orientation rurale pour gérer avec transparence les programmes ruraux. (L’Expression – 21.05.09.)


  **********************************
* Iémouchent, ville universitaire…(20.05.09.) … Témouchent rejoindra à la faveur de la rentrée universitaire prochaine le peloton des villes universitaires. En effet, les opérations d’inscriptions des étudiants se feront au niveau de la bibliothèque de wilaya sachant qu’en juin la première tranche des bâtiments du Centre Universitaire d’Aïn Témouchent (CUAT) sera réceptionnée alors que les équipements seront livrés. Trois instituts universitaires ouvriront en leurs premières années de tronc commun en trois domaines : sciences économiques, commerciales et de gestion, sciences et technologies ainsi que les lettres et les langues. Pour ce qui est de la deuxième année, en 2010-2011, les filières seront précisées mais l’on sait déjà que pour ce qui est des langues, l’Espagnol figurera en bonne place en raison de la proximité de l’Espagne, de la disponibilité des autorités consulaires ibériques et d’une colonie d’Espagnols avec familles et enfants qui résidera dans la wilaya pour assurer le suivi de Medgaz et de l’usine de dessalement d’eau. Par ailleurs, des laboratoires de recherche en relation avec l’économie de la wilaya seront ouverts (pêche, tourisme, industrie avec le futur pôle industriel). – El Watan.

**************************** 

* Où va l’argent de l’Algérie? …….Près de 3 milliards de dollars pour l’achat des voitures en 2008 ! …Le volume du parc national est passé à 5 millions 200 mille véhicules, selon les derniers chiffres de l’office national des statistiques, dont un million serait la propriété de sociétés, entreprises et administrations. Un million et demi parmi les quatre millions de voitures de possession personnelle ont été acquis par le biais de crédits bancaires. 15% du parc est donc hypothéqué auprès des banques et demeure impayé, contre 2,5 millions de voitures acquises cash par les familles et individus. Les banques, majoritairement étrangères, ont octroyé ces cinq dernières années un million et demi de crédits pour l’achat de véhicules, mais observent toutefois une certaine prudence ces derniers mois avec la crise financière mondiale qui a ébranlé les sociétés mères. En tête de ces banques, Cetelem, filiale de BNP-Paribas, suivie de Baraka, puis Société Générale Algérie.  Selon les chiffres statistiques, 60% du parc automobile national est âgé de plus de 20 ans, soit 2 millions de véhicules roulants, la plupart propriété de familles et d’individus.  Les crédits destinés aux personnes et familles représentent 10% des crédits octroyés, dont 4% pour l’achat par facilité de véhicules, électroménager et meubles d’intérieurs, d’après le délégué général de l’Association des Banques et Etablissements Financiers, Abderrahmane Benkhalfa qui s’exprimait récemment sur les ondes de la radio nationale.  Benkhalfa a affirmé que le volume global des crédits à la consommation octroyés en 2008 par les banques algériennes publiques et privées pour l’achat de véhicules, d’électroménager et de meubles, a atteint 100 milliards de dinars, soit 10 mille milliards de centimes. Il a précisé que les crédits à la consommation ont évolué entre 20 à 25% par rapport à l’année 2007, encouragés par les facilités accordées aux citoyens par les établissements financiers. C’est ainsi que l’importation des véhicules a connu un boom. Les douanes relèvent que plus de 352 mille véhicules ont été acquis en 2008 du Japon, de Chine, de Turquie, de Allemagne, d’Allemagne et des États-Unis, pour un montant de près de 29 milliards de dinars, contre près de 218 mille véhicules en 2007, soit une augmentation de 35%. Néanmoins, depuis l’instauration par le gouvernement de la taxe sur les véhicules neufs en septembre 2008, l’importation de véhicules a dégringolé de 80%.(Echorouk-17.05.09.)

******************************* 

* Algérie Poste…renouvellement des cartes magnétiques -L’opération de renouvellement des 230.000 cartes magnétiques, éditées par les services d’Algérie Poste en mars 2007, sera entamée au début du mois d’avril prochain à Oran, a-t-on appris auprès du directeur de la communication à la direction générale d’Algérie Poste, Noureddine Boufenara. Les premières cartes magnétiques de type DAB devront arriver à expiration fin mars.
« La priorité dans le renouvellement des cartes magnétiques sera donnée aux cartes ayant été effectivement utilisées par leurs propriétaires. Les concernés peuvent s’adresser directement aux bureaux de poste pour retirer leurs cartes », précise notre interlocuteur. La généralisation de l’opération de renouvellement des cartes magnétiques de retrait à Oran, initialement prévue pour fin février dernier, avait été reportée, à la dernière minute, au début du mois d’avril prochain. Selon notre source, sur les 230.000 cartes magnétiques éditées en 2007 à Oran, une «bonne partie» n’avait pas été retirée par leurs propriétaires. Et même parmi les cartes magnétiques retirées, il existe un nombre non négligeable de cartes qui n’ont jamais été activées.  Questionné sur le sort des usagers dont les cartes sont désormais rejetées par les DAB, il a noté que les cartes arrivées à expiration sont «valides» à l’intérieur des bureaux de poste pour toutes les opérations de retrait. Il existe près de 660.000 cartes magnétiques qui sont arrivées à expiration au niveau national au début de cette année, dont près de 80% activées, alors que le reste n’a jamais été retiré par leurs propriétaires deux années après la confection des premières cartes de retrait. Il y a lieu de préciser que, selon Algérie Poste, sur les 5,8 millions de cartes confectionnées à ce jour, le nombre des cartes utilisées ne dépasse guère le tiers. A noter qu’Algérie Poste vient de proroger la durée de validité des nouvelles cartes de retrait à 4 ans au lieu de 2 actuellement. 

   *********************************  * 67.000 litres d’essense saisis en moins d’un mois … Depuis quelques mois, les gardes-frontières est, ouest et sud du pays ont vu fleurir un nouveau trafic: la contrebande des carburants. Pour la période allant du 16 février au 3 mars de cette année, il a été enregistré la saisie de près de plus de 67.000 litres selon un bilan établi à partir des bulletins établis par les services de la Gendarmerie nationale.
Ces produits prennent généralement les routes de Tunisie et du Maroc. Ainsi, les frontières ouest et est du pays sont devenues de véritables passoires où les trafiquants de carburants prolifèrent. A la frontière ouest, environ 2100 litres de mazout ont été abandonnés par des contrebandiers, plus exactement à la périphérie des communes de Boukanoune, El Djorf, Bab-El-Assa et Chaïb-Rassou, wilaya de Tlemcen, et récupérés par les gardes-frontières, au début du mois de mars courant. Ces quantités étaient sur le point d’être acheminées vers le Maroc. Concernant la frontière Est, les gardes- frontières de Bordj- Boularès (El Tarf) et d’El-Kouif (Tébessa) ont mis la main sur des contrebandiers de mazout, lors d’un contrôle de routine, en début de semaine. Ces individus avaient dissimulé dans leurs véhicules des réservoirs contenant globalement 464 litres de mazout. Selon les chiffres communiqués, la contrebande de mazout a augmenté d’une façon exponentielle, durant le mois de janvier et de février derniers et au niveau de plusieurs wilayas de l’Est et l’Ouest. Par ailleurs, le phénomène de la contrebande ne se limite pas qu’au trafic de mazout, les pétards font aussi partie de ce commerce illicite.

 **********************************

* 6 candidats retenus pour les présidentielles – (04.03.09) – Six candidats, dont le chef d’Etat sortant Abdelaziz Bouteflika, ont été retenus pour l’élection présidentielle du 9 avril 2009, en Algérie sur les 13 qui avaient déposé leur dossier, a annoncé lundi (02.03.09.) le Conseil constitutionnel.Il s’agit de Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Moussa Touati, président du Front national algérien (FNA – nationaliste), Ali Fawzi Rebaïne, président de AHD 54 (serment 54, nationaliste), Belaïd Mohand Oussaid dit Mohamed Saïd, qui dirige le Parti liberté et justice (PLJ, non agréé, islamiste modéré), Mohamed Djahid Younsi, secrétaire général du mouvement El-Islah (réforme, islamiste). La campagne électorale durera du19 mars au 7 avril. M. Bessaih a précisé que cette liste répondait à des critères fixés par la constitution et la loi électorale qui exigent notamment 75.000 signatures d’électeurs recueillis dans au moins 25 des 48 départements du pays ou celles de 600 élus de ces circonscriptions…Mais il n’a pas expliqué pourquoi les autres candidats n’ont pas été retenus.

 ***********************************

* Batna : séisme de 4,7 sur l’échelle de Richter (04.03.09.) -  Un séisme d’une magnitude de 4,7 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a eu lieu mardi à 7H43 (6H43 GMT) près de Batna, à 435 km à l’est d’Alger, sans faire de victimes, a annoncé le Centre algérien de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).  Le séisme, dont l’épicentre a été localisé à 26 km au sud-est de Tazoult,  n’a pas ni dégâts matériels ni victimes, a déclaré à l’AFP Haoum Djellit, chef  du département études et surveillance sismique au CRAAG. “C’est un séisme de faible magnitude. L’Algérie, comme tous les pays de la région méditerranéenne, connaît une  activité sismique importante. Elle enregistre 50 micro-secousses par mois dont  90% ont une magnitude inférieure à 3 sur l’échelle de Richter”, a récemment  précisé le Dr Abdelkrim Yellès, directeur du Craag.

 ************************************* 

* Le gouvernement gèle l’exportation des métaux précieux (03.03.09.) -  Echorouk a appris de sources responsables que le gouvernement a décidé de geler temporairement toutes les opérations d’exportation des déchets non ferreux. Il s’agit donc de tous les métaux, à commencer par le cuivre et l’aluminium, à l’exception du fer.  Ces nouvelles dispositions visent à mettre un terme aux pertes subies par Sonelgaz, Algérie Télécom et les projets d’électrification du rail. La nouvelle décision fait suite aux rapports qui sont parvenus aux hautes autorités concernant des dépassements graves et des données sur d’importantes pertes enregistrées en raison des actes de vols et de vandalisme que subissent les biens des entreprises publiques qui sont transformés en déchets en vue de leur exportation en usant de fausses déclarations. L’exportation des déchets métalliques se limite depuis plus d’une semaine aux objets ferreux. Celle des déchets des métaux précieux comme le zinc, le cuivre et l’aluminium est interdite jusqu’à nouvel ordre, pour divers motifs dont l’établissement de fausses déclarations auprès des services des douanes et du commerce. Les pertes résultant de l’anarchie dans l’exportation des déchets ferreux et non ferreux sont estimées à 200 millions de dollars annuellement. Ce genre d’exportation avait été interdit il y a deux ans, puis autorisé après adoption de nouvelles mesures qui n’ont d’ailleurs pas atteint les résultats escomptés. Les exportateurs ont saigné davantage les entreprises publiques et leurs biens. Pour avoir une idée plus claire, la réalité est éloquente. Plus de 450 kilomètres de câbles d’Algérie Telecom sont en effet volés annuellement, ce qui, en même temps, isole 330 mille abonnés de la téléphonie fixe. Les câbles en cuivre de la Sonelgaz sont également convoités par les voleurs alors que le vol d’équipement et de câblage a ralenti les travaux de l’électrification du rail. Pire, les lignes intérieures de la SNTF sont visées ce qui pourrait être derrière des collisions dangereuses. Les scandales d’exportation des déchets ferreux et non ferreux ont coûté au trésor pas moins de 3000 milliards de centimes en cinq ans. 

********************************** * Une messagerie électronique au service des citoyens …(L’Expression.. 04.03.09.) – Dans 36 heures, les citoyens algériens pourront en-voyer et recevoir des courriers électroniques sur le site officiel du ministère de la Justice. Ainsi, à partir de samedi prochain, il suffira à un internaute de taper et cliquer sur Coordonnées, pour envoyer une doléance et recevoir une réponse instantanée. A cet effet, «un guichet Web sera ouvert». «Ce guichet sera mis sous forme de messagerie accessible, en permanence, à tout citoyen désireux d’obtenir une information, un renseignement ou un rendez-vous», a indiqué, hier, M.Abderazak Hani, directeur général de la modernisation de la justice, lors de la conférence de presse tenue au siège de la direction générale de ladite structure, sise à Bir Mourad Raïs. La gestion de ce guichet électronique .. au service d’accueil, d’information et d’orientation. Composée de magistrats, de juristes et de cadres supérieurs, cette commission siège au cabinet du ministère de la Justice Selon M.A. Hani «le citoyen recevra, sur sa boîte e-mail, une réponse instantanée et personnalisée à son message». Pour les professionnels du droit, une sorte de bibliothèque juridique sera mise à leur disposition. Explication de M.Hani:
«Le site comportera une rubrique juridique spécialisée intitulée “le portail du droit”. Cette rubrique contiendra une documentation détaillée et complète de la législation algérienne, des codes et des conventions internationales qui serviront de base de travail aux juristes et aux praticiens du droit.» Une autre rubrique viendra enrichir le site du ministère de la Justice. Il s’agit de la rubrique culturelle qui contiendra des guides et manuels destinés aux citoyens. Sur ce plan, M.Mahieddine Rachid, directeur de l’organisation et de la prospective au ministère de la Justice, a précisé: «Un effort considérable est fourni pour le renouvellement de cette rubrique qui sera ré intitulée “l’ABC du justiciable” car notre démarche a pour ambition d’apporter des éléments de réponse satisfaisants aux besoins réels des citoyens de connaître et de s’imprégner de l’esprit et de la lettre des lois de leur pays ainsi que de la nécessité de mettre à leur disposition les informations concernant les juridictions et textes qui régissent les rapports internationaux.» C’est pour cette raison que M.Mahieddine Rachid a insisté sur le caractère «pédagogique» de la démarche. Le système de modernisation de la justice comprend, également, l’adaptation des prestations de services envers les personnes vulnérables au numérique. Concrètement, un guichet spécialisé sera ouvert.
Ce guichet sera doté d’une imprimante braille à l’usage des malvoyants et animé par un agent maîtrisant le langage gestuel pour une meilleure prestation aux malentendants. Afin d’atteindre cet objectif, pas moins de 254 greffiers bénéficient d’un cycle de formation. Le site comprend désormais un ´´forum´´ dans le cadre duquel sera organisé périodiquement un débat public sur des thèmes importants de l’heure. Pour rappel, le réseau Internet du ministère de la Justice comprend 366 sites reliés entre eux par une liaison spécialisée. Ce réseau a reçu près de 2.800.000 visiteurs depuis sa création en 2004. Pour le seul mois de janvier, le site a été visité 38.735 fois.
 
**************************************** 

* Gaz naturel – L’Algérie porte ses exportations vers l’Italie à 7,5 milliards de m3…
Dès le déclenchement de la crise du gaz Russio-ukrainienne à la fin de l’année dernière, l’Italie avait sollicité l’Algérie pour augmenter le volume de ses exportations gazières. C’est désormais chose faite puisque l’Algérie a accédé à cette demande. C’est ce qu’a déclaré, en début de semaine, le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, lors du Forum international sur le marché du gaz naturel.Le volume exporté vers l’Italie devrait ainsi atteindre 7,5 milliards m3 par an. Cette annonce a été faite en présence du P-DG d’ENI, Paolo Scaroni, qui a dépensé l’année dernière, 8 milliards de dollars pour s’acquitter de la facture gazière vis-à-vis de l’Algérie. L’Italie importe environ 30% de ses besoins en gaz naturel d’Algérie contre une quantité similaire de Russie. Les entreprises italiennes Enel, Edison, World Energy, Hera et Ascopiav ont signé en 2006 des accords avec Sonatrach portant sur la commercialisation de 8 milliards de m3 par an. L’Italie n’est pas le seul client européen du gaz algérien. Globalement, l’Algérie assure 13% des besoins de l’Europe en gaz naturel pour des exportations totales de 62 milliards m3 par an et une production de 152 milliards m3 par an.(03.03.09.)
 

************************************

* 80% des Algériennes portent le hidjab …Près de huit femmes sur 10 et six adolescentes sur 10 portent le hidjab. La tendance au sein de la société est vers l’uniformisation de la tenue vestimentaire féminine. C’est ce qu’a révélé l’étude sur la «connaissance des droits des femmes et des enfants: opinions, attitudes des Algériens adultes et adolescents» effectuée par le Centre d’information sur les droits de l’enfant et de la femme (Ciddef). L’idée répandue est que le dogme religieux et le poids de la tradition sont les facteurs qui favorisent le plus le port du voile au niveau des groupes sociaux algériens. Sauf que la rigueur scientifique ne s’encombre pas de préjugés. (…)   Pour sa part, Me Nadia Aït Zaï, présidente du Ciddef considère que «le port du hidjab est perçu comme un signe, à la fois protecteur et libérateur. Protecteur parce qu’il est érigé par la société, notamment par les parents, comme un mécanisme de défense afin de protéger leurs filles d’éventuelles agressions auquelles elles sont exposées une fois qu’elles aient quitté le cadre familial. Libérateur car il offre aux femmes la possibilité de sortir de chez elles».
Cette perception est remise en cause par Me Aït Zaï qui a estimé que «la protection des citoyens, hommes et femmes, échoie aux institutions du pays». (…)  la femme demeure le vecteur principal de notre culture orale. A ce titre, M.Belhouas, marié et père de deux filles, a ciselé cette citation lourde de sens: «Sois une femme et élève le monde, sois un homme et soulève le monde.» Parmi les raisons qui poussent les femmes à porter le hidjab, l’étude du Ciddef a énuméré «les obligations familiales» et, fait révélateur, «l’influence des médias». Ainsi, deux femmes et deux adolescentes sur 10 ont avoué avoir porté le hidjab sous l’influence des émissions les ayant invitées à le faire. Sur une échelle descendante, un tiers de femmes et 24% d’adolescentes ont cité d’autres facteurs qui les ont déterminées à se voiler. Il est question d’arguments religieux, de la nature pudique de la tenue et de la tradition.
 Un autre indice révélateur, le hidjab traditionnel semble céder du terrain au hidjab actuel. Sur ce plan, l’enquête a révélé que 40% des femmes âgées entre 40 et 69 ans ont troqué le haïk contre le djilbab. Cela dit, la question du port du hidjab renvoie à l’impératif d’une définition honnête et sereine de l’identité nationale. Donc, le problème est essentiellement culturel.(03.03.09.)

 ********************************

* une enquête nationale sur l’eau potable …

Le ministère des Ressources en eau va lancer, au cours des prochaines semaines, une enquête nationale sur l’eau potable destinée à connaître les pratiques et la perception de l’eau auprès des usagers, a indiqué hier un communiqué de la direction des études de ce département ministériel. Placée sous le slogan « de l’eau partout, de l’eau pour tous », l’enquête qui vise notamment les ménages, les agriculteurs et les industriels, « permettra de savoir si les consommateurs ont le souci d’une meilleure utilisation de l’eau pour permettre sa préservation, s’ils font attention à ne pas la gaspiller et enfin s’ils développent des gestes et des pratiques qui permettent d’économiser l’eau ». La démarche permettra aussi de mieux comprendre les attentes de la clientèle « pour mieux la servir », indique la même source, en appelant les citoyens à faciliter le travail des enquêteurs sur le terrain. Si l’alimentation en eau potable est bien meilleure qu’il y a quelques années, « beaucoup reste à faire surtout en ce qui concerne la façon dont cette précieuse ressource est utilisée, consommée et parfois gaspillée », rapporte le texte qui veut sensibiliser les utilisateurs, pour un meilleur service de l’eau. (Le Courrier d’Algérie – 03.03.09.)

 

*******************

* un voyage dans le Sud pour les journalistes …

Le voyage qu’organise annuellement le club de presse de l’opérateur téléphonique Watanya Télécom Algérie, pour les journalistes est devenu un véritable rituel. Si l’année précédente le voyage a été organisé dans la région Mozabit, cette année c’est une vingtaine de journalistes qui se sont retrouvés dans l’endroit le plus merveilleux du plus grand musée du monde à ciel ouvert, à savoir le Tassili N’Azdjer, qu’est Djanet. C’était un geste… un geste de grandeur et un voyage de rêve. Pourtant, il faut le dire rien n’oblige Watanya Télécom a entreprendre des actions pareilles. Mais son soutien, comme l’a si bien dit hier Joseph Ged dans une conférence de presse, aux journalistes en particuliers et à la presse en général, provient d’une conviction profonde, qu’est la mise en valeur, l’estime et la juste évaluation de cet élément d’information incontournable. Loin de vouloir se faire de la pub, comme l’accusent certains, ce geste de noblesse n’est pas à la porté de tout le monde. Un grand bravo donc…(Courrier d’Algérie) 03.03.09.

*******************************

 * El Khabar a appris que la police internationale « Interpol » a adressé une correspondance à la Direction Générale des Douanes Algériennes, à la mi février dernier, dans laquelle, elle l’a appelé à apporter des explications sur 42 importateurs et hommes d’affaires originaires d’Alger, d’Oran, de Mostaganem, Tlemcen et de Sidi Bel Abbés. Ces derniers ont déposé l’équivalent de 900 millions d’euros en espèce dans des banques Espagnoles, dans la période entre 2006 et 2008. Dans sa correspondance, Interpol a indiqué que les hommes d’affaires et les commerçants concernés ont déclaré ces fonds, au niveau des ports et aéroports Espagnoles depuis lesquels ils ont accédé en Espagne, pendant les trois dernières années. Les départs de ces derniers étaient depuis le port et de l’aéroport d’Oran. La Direction Générale des Douanes a ordonné sa Direction Régionale d’Oran d’enquêter sur l’identité des noms des personnes, qui résident dans le périmètre de sa compétence, cités sur le rapport d’Interpol. Elle l’a également ordonné d’enquêter sur le genre d’activité qu’ils exercent et d’obtenir les détails concernant leurs déplacements en Espagne et leurs déclarations aux Douanes avant qu’ils quittent le territoire national. Il est à noter que les adresses des hommes d’affaires en question ont été cités dans la correspondance d’Interpol ainsi que les numéros de leurs passeports. La liste comporte également les noms et adresses de 14 hommes d’affaires d’Alger et de Blida. La valeur des dépôts bancaires  est tellement importante qu’elle a suscité les doutes des entreprises financières Espagnoles, du moment qu’elle a été déposée en espèce. Ce qui est contraire aux nouvelles lois en vigueur dans les pays de l’Union Européenne, depuis les attentats du 11 Septembre. Les banques sont obligées d’enquêter sur la provenance des dépôts financiers dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et de la mise à sec de ses ressources financières. Des sources bien informées des enquêtes menées par la Direction Régionale des Douanes à Oran ont indiqué que parmi les noms qui ont figuré sur la liste d’Interpol, de grands entrepreneurs dans le domaine de l’Immobilier, des importateurs de produits cosmétiques, des produits d’assainissement et des vêtements prêt-à-porter, des tissus, produits alimentaires et autres. Des commerçants connus dans les marchés de gros étranger ont également figuré dans le rapport d’Interpol, ont ajouté ces sources.(El Khabar – 02.03.09.) 

****************************

*Des personnalités influentes impliquées dans des de projets douteux …  Les enquêtes du tribunal de Hussein Dey, sur l’affaire des détournements enregistrés au niveau de l’Agence Nationale des Barrages, découverts en 2006, indiquent que le siège de l’Agence dont la réalisation a été estimée à plus de 25 milliards de centimes, n’a pas été inscrite dans le plan national des transactions publiques, mais a été financée d’une manière douteuse. Les trois expertises judiciaires concernant les projets de l’Agence Nationale des Barrages, qui siège à Kouba, dont celle de l’irrigation, du Génie civile et l’expertise économique, effectuée par le Gouvernement, ont toutes affirmé que des détournements ont eu lieu dans ces projets, par l’élaboration de transactions suspectes, dans la construction et la réalisation du siège principal de l’agence. Ces détournements ont également eu lieu dans la réalisation de projets dans le domaine de l’irrigation, dont la réalisation de plusieurs barrages ne s’inscrivant pas sur le plan national. Les expertises judiciaires effectuées ont soulevé plusieurs interrogations, concernant, notamment leur financement illégal. Dans le rapport d’expertise sur l’irrigation composé de 1200 pages, il a été indiqué : « les transactions ont été effectuées d’une manière contraire aux textes juridiques et organisationnelles et supervisées par des clans opportunistes, (ex conseillers près de la présidence de la République, des patrons de compagnies étrangères, des cadres au ministère des ressources en eau et de l’Agence Nationale des Barrages, qui supervise les projets économiques), suite à leurs rapports personnels avec les ministres et hauts responsables au sein de l’Etat, contre des pots-de-vin ou des bénéfices.  
Il a également été indiqué dans ce rapport, que 50 personnes ont été accusées dans cette affaire, à leur tête l’ex Directeur de l’Agence Nationale des Barrages en plus de responsables près de l’Assemblée Populaire Communale de Kouba. (El Khabar du 23.02.09.)

***************************   

* Une agence tunisienne de tourisme en Algérie détourne une somme de 10 milliards de centimes … Des sources ont affirmé à « Elchorouk »que les services de sécurité de la wilaya de Annaba avaient entamé dès le début de la semaine des enquêtes approfondis sur des activités suspectes d’une agence de tourisme et de voyage tunisienne qui exerce ses activités d’une manière illégale en Algérie et notamment à l’est du pays . Selon la source,  plusieurs  victimes ont déposé des plaintes  au prés des services de sécurité dans la ville de Annaba  pour tromperie ,contre les responsables d’une agence de tourisme tunisienne  qui exerce  ses activités d’une façon illégale. La même agence a réussi à ouvrir  un bureau à Annaba  et d’embaucher  des agents et des guides touristiques de la wilaya qui sont chargés de la publicité pour des services touristiques de qualité et avec des prix étonnants, dans l’un des hôtels les plus  connus dans la République Tunisienne. Tout cela à fin d’amener ces victimes et ces touristes qui préfère l’Algérie  à la Tunisie  à signer des accords touristiques qui leur permettent de résider pendant  une semaine  chaque année et pour une période de plus de trente ans, à condition de ne pas annuler  l’accord après 10 jours de sa signature entre l’agence et la victime. Cependant, les responsables de cette  agence ont réussi à dépouiller  une somme de 10 milliards de centimes des victimes  dans la wilaya de Annaba et dans d’autres wilayas.(02.03.09.)  

 *****************************************

Le département d’Etat américain en charge des affaires étrangères a révélé dans son dernier rapport annuel relatif au blanchiment d’argent et des crimes financiers que la cellule du renseignement financier en Algérie a reçu des rapports sur 204 opérations commerciales douteuses depuis 2004 et que les personnes impliquées ont été remises à la justice. Le rapport américain indique que l’Algérie devrait fournir davantage d’efforts pour l’application des lois dans le cadre de la lutte contre les crimes financiers et encourage les autorités algériennes à surpasser les difficultés bureaucratiques dans les différentes institutions gouvernementales. La cellule du traitement du renseignement doit être le point focal sur lequel s’appuieraient les rapports sur la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, écrit-on, d’où la nécessité de développer les moyens internes d’analyse de données financières. Le département d’Etat américain appelle les autorités algériennes à réduire l’utilisation des liquidités dans les échanges commerciaux, et à œuvrer pour égaler les critères internationaux afin d’accéder au groupe Egmont International du renseignement financier. D’autre part, le rapport américain relève sur la base d’estimations non officielles, que le taux de chômage en Algérie atteint près de 25% et touche surtout des jeunes de sexe masculin âgés de moins de 30 ans. Ce chômage a contribué à la hausse de la criminalité en Algérie, notamment les enlèvements, le vol, le trafic de drogue et la contrebande d’armes. Le département d’Etat américain salue les efforts de l’Algérie dans la lutte contre le financement du terrorisme par le renforcement des mesures légales et des prérogatives de la cellule du renseignement financier créée en 2002.(Echorouk – 02.03.09.)

****************************

* Les frais de visas rejetés rapportent des millions aux pays étrangers… Les algériens dépensent des milliards chaque année en frais de visas auprès des ambassades des pays de l’Union Européenne et ceux du Continent américain. L’ambassade de France occupe la première place en ce qui concerne les frais de visas payés et non remboursés. Près de 50 mille dossiers ont été rejetés en 2008 et ainsi le Trésor français a bénéficié de 03 millions d’euros (près de 30 milliards de centimes), sans compter la valeur des 150 mille visas accordés dans la même année, chiffre annoncé par l’ambassadeur, soit près de 10 millions d’euros. Pour ce qui est de la Grande Bretagne, près de 25 mille visas sont accordés chaque année, et selon l’ambassade 96% sont acceptés et uniquement 4% sont rejetés. Ce qui permet à ce pays d’avoir 100 mille euros par an. Pour ce qui est de l’ambassade des Etats-Unis, cette dernière a reçu 6027 demandes. Pour les dossiers d’immigration 780 demandes ont été accordées et 350 rejetées. L’ambassade a délivré 1515 visas d’affaires, 2035 visas touristiques et visites familiales. Pour les étudiants 325 visas ont été accordés l’année passée.(El Khabar – 02.03.09.) 

*****************************************

* 7 terroristes abattus à Blida …Les forces de l’armée ont éliminé, pendant la soirée du samedi, 7 terroristes dans la région de Souhane entre la wilaya de Blida et la wilaya de Médéa et ont réussi ainsi à récupérer deux pistolets et une kalachnikov. Des sources sures ont affirmé à « Elchorouk-alyaoumi »  que les forces de l’ordre ont tendu un piège  à un groupe de terroristes dans les hauteurs de la région de Souhane  après avoir recueilli des informations concernant le déplacement d’un  groupe terroriste de Khmis Khenchela vers Boumerdas  pour relancer les activités terroristes dans la région de Mitidja . 7 terroristes ont été éliminés  durant cet affrontement où   deux pistolets et une kalachnikov ont été récupérés. Les cadavres  des terroristes ont été transférés vers la morgue de l’hôpital Larebaa. Quatre militaires ont été baissés au cours de la même opération.Des sources locales ont indiqué que les forces de sécurité ont effectué une  grande opération de ratissage  où elles ont mobilisé  plusieurs moyens  accompagnés d’une raide aérienne sur les  lieux  abritant des terroristes. Des sources informées ont souligné que les terroristes pouvaient changer leurs lieux de  cachète traditionnels vers cette région qui abritaient auparavant le GIA. Cette opération survient à la suite de l’élimination,  durant la semaine dernière, d’un terroriste  dans la même région Souhane  et la récupération de son Klachnikov . Les enquêtes de l’unité d’investigation de la gendarmerie nationale de  la wilaya de Blida ont abouti au démantèlement  d’un réseau  de soutien logistique comprenant 12 personnes originaires  de Blida. Une unité spéciale de l’armée avait réussi   il y a plusieurs semaines à arrêter 4 terroristes au quartier du Calitous au centre de Blida qui envisageaient le vol d’une pharmacie. Ces sources ont affirmé que les  membres de ce réseau font parti  de  « Droudkel »  et qui étaient envoyés à Mitidja à fin d’élargir les opérations terroristes dans la région.  Ces terroristes envisageaient la création d’une cellule terroriste sur les décombres de la brigade El Sedik . Parmi ses membres  figurent aussi ceux de la brigade El Feth  qui avait perdu  6 membres  dans un piège  au mont Bouzekza ; son emir Omar Bentitraoui surnommé Yahya Abu Khaithama   dont  l’émir national lui a attribué la mission  de relancer  les activités de la brigade El Sedik sous la commande de la brigade El Feth a été aussi éliminé.(01.03.09.) 

 ************************************

*120 terroristes tués et 320 autres arrêtés en 6 mois… Le ministre de l’intérieur a exposé hier le bilan des opérations menées depuis septembre dernier par les forces de l’armée. Nourredine Yazid Zerhouni a ainsi révélé que 120 terroristes ont été abattus dont des responsables au commandement du Groupe Salafiste pour la Prédication Combat lors d’opérations distinctes au niveau des principaux fiefs de l’organisation à Boumerdès et Tizi-Ouzou. Le ministre de l’intérieur Nourredine Yazid Zerhouni a également indiqué que 320 terroristes ont été arrêtés depuis septembre parmi lesquels des activistes dans les réseaux de soutien terroriste. 150 armes à feu, notamment de type Kalachnikov, ont été récupérées lors des différentes opérations. Dans ce cadre, le ministre fait remarquer que les armes saisies démontrent que l’équipement de l’organisation de Droudkal est limité. Zerhouni a par ailleurs annoncé la reddition de 22 membres du GSPC. Ceux-là se sont rendus après les attaques suicides qui avaient visé l’école de gendarmerie des Issers et l’autocar d’employés à Bouira. L’émir de katibet Al Ansar, Ali Ben Touati alias Abou Temime figure parmi les principaux repentis qui se sont rendus aux services de sécurité.   Zerhouni soulignera que la situation sécuritaire s’est sensiblement améliorée grâce aux efforts des différents services de sécurité, du travail de renseignement et de l’infiltration des cellules de soutien et des organisations terroristes. Le ministre de l’intérieur qui intervenait en marge de la cérémonie de sortie de promotions à l’école supérieure de police à Châteauneuf a confirmé les informations relatives au plan sécuritaire spécial élections en déclarant que «les mesures ont été renforcées pour assurer la sécurité des candidats et des électeurs. La couverture sécuritaire sera totale».  Zerhouni estime le nombre actuel des éléments de la sûreté nationale à 160 mille policiers en attendant d’atteindre l’objectif de 200 mille éléments à l’horizon 2010. Il mettra en exergue l’importance de la formation dans ce corps.(Echorouk – 02.03.09.)     *********************************     * Le vol Alger-Pékin a décollé …  Pour un coût de 68.000 DA aller-retour, une soixantaine de passagers sont déjà inscrits pour ce vol, la majorité d’entre eux étant des hommes d’affaires chinois installés en Algérie. Ça y est. C’est officiel, la compagnie Air Algérie a inauguré hier (22.02.09.) le premier vol sans escale entre Alger et Pékin. La cérémonie d’inauguration a eu lieu en présence du président-directeur général de la compagnie aérienne nationale, Abdelwahid Bouabdallah et Liu Yuhe, ambassadeur de la République populaire de Chine en Algérie. Selon M.Yuhe, cette nouvelle destination vise à consolider les relations entre les deux pays, à promouvoir les échanges commerciaux et à encourager le tourisme. Il a indiqué à l’occasion que 30.000 Chinois sont présents en Algérie avec une trentaine d’entreprises. Ils travaillent notamment dans le bâtiment et les travaux publics. Air Algérie prévoit près de 15.000 voyageurs par an sur cette ligne.
De son côté, M.Bouabdallah a indiqué que ce premier vol est assuré par un Airbus A-330 qui doit effectuer la traversée en 10h et 30mn. La liaison Alger-Pékin sera assurée deux fois par semaine, à savoir le dimanche et le jeudi. Les départs sont fixés à 10h30 (heure locale) et l’arrivée à Pékin à 4h30 du matin le jour suivant (J+1). Il s’agit d’horaires étudiés permettant des correspondances aussi bien en Algérie, pour les travailleurs chinois employés dans les chantiers à l’intérieur du pays, qu’en Chine. L’avion a décollé d’Alger à 10h et devrait atteindre Pékin demain lundi à 5h30 (heure locale). Pour un coût de 68.000 DA aller-retour, une soixantaine de passagers étaient inscrits pour ce vol, la majorité d’entre eux sont des hommes d’affaires chinois installés en Algérie. En revanche, 130 sièges ont été réservés pour le vol retour. En plus de Pékin, il est fort possible qu’Air Algérie desserve d’autres aéroports en Chine, comme celui de Shanghai, et ce en fonction de la demande et si les autorisations sont accordées par les autorités de l’aviation civile chinoise. La compagnie, qui exploite depuis juin 2007 une liaison aérienne entre Alger et Montréal au Canada, compte également lancer prochainement les lignes Alger-Téhéran et Alger-New York. A propos de la multiplication de l’ouverture de lignes et de dessertes aussi bien en Algérie qu’à l’international, le P-DG d’Air Algérie a estimé que «toutes les décisions d’ouverture de nouvelles lignes obéissent à un souci: faire de la croissance compétitive en prenant des parts de marché dans les zones couvertes».
M.Bouabdallah avait souligné, auparavant, que la compagnie affiche l’ambition de devenir un acteur majeur implanté dans les quatre coins du monde. «Notre but est d’être présent dans les quatre coins du monde», indique-t-il, avant d’ajouter: «On est en train de renforcer notre flotte ainsi que nos personnels qualifiés.»
Par ailleurs, l’ambassadeur de Chine a émis le voeu de construire un quartier chinois «Chinatown» à Alger qui, selon lui, fera le bonheur des milliers de Chinois résidant en Algérie.(L’Expression du 23.02.09.) 
*********************************

*Les médecins en grève illimitée …La grève est de retour dans le secteur de la Santé. Un débrayage qui s’annonce dès aujourd’hui et pour une durée illimitée. Il s’agit d’une action de protestation annoncée par le Dr Merabet Lyes, SG du Syndicat national des praticiens de la santé (SNPSP) pour dénoncer la non-satisfaction des revendications à l’origine des précédents débrayages et la politique de la sourde oreille et de la porte close au dialogue que pratique le ministère de tutelle. Cette décision a été prise par le conseil national lors d’une session extraordinaire tenue le 3 février dernier pour évaluer l’évolution de la situation après les débrayages précédents. À ce propos, le Dr Merabet a affirmé que le ministère de la Santé ne s’est même pas donné la peine de régler la situation des médecins qui attendent depuis deux ans leur statut particulier. Ce dernier n’a jusqu’à présent pas vu le jour. Face à cette situation, les blouses blanches sont maintenant convaincues que la seule solution pour faire entendre leurs revendications au ministère de tutelle est la grève malgré le fait que les malades seront encore fois otages de ce conflit. Les principales revendications, explique le Dr Merabet, n’ont pas changé. En effet, ce sont la promulgation du statut particulier de la profession et l’instauration d’un régime indemnitaire. Le Syndicat des praticiens de la santé évoque, par ailleurs, «l’anarchie» dans la gestion des é t a b l i s s e m e n t s publics hospitaliers (EPH) et les établissements publics de santé de proximité (EPSP). À ce propos, plusieurs réunions ont été tenues avec des représentants du ministère mais « ce genre de réunions initiées par le ministère de tutelle étaient purement formelles et la situation est toujours la même », affirme le Dr Merabet, Face à cette situation, les médecins qui attendent depuis deux ans l’élaboration de leur statut particulier, ont décidé cette fois-ci de paralyser le secteur de la santé jusqu’à ce que toutes leurs revendications soient prises en charge. (Le Courrier d’Algérie ..di 24.02.09.)

      *************************** 

* Le maestro italien Guido Guida à Alger … Dans le cadre de la coopération italo-algérienne entamé il y a quelques années déjà, l’Orchestre symphonique national (OSN) effectuera prochainement une nouvelle tournée avec deux remarquables concerts symphoniques dirigés par le maestro italien Guido Guida . Les deux concerts qui auront lieu mercredi prochain dans la soirée au théâtre national Mahiedine Bachtarzi et le second dans l’ouest du pays dans la soirée de jeudi au Théâtre régional d’Oran, consolident ses activités de proximité, avec notamment l’organisation de concerts à travers tout le territoire national, dans la continuité du travail de décentralisation mené depuis quelques années par cette institution. Cet événement réunira des éléments de l’Orchestre symphonique national et des musiciens étrangers. A ce sujet, le directeur de l’OSN, Abdelkader Bouazzara, a affirmé que ce genre d’initiatives accorde «beaucoup d’importance aux activités de proximité afin de faire mieux connaître les musiques symphoniques algérienne et universelle». «Le nombre de wilayas où l’Orchestre symphonique s’est produit jusqu’à présent s’élève à 38. La dernière tournée a eu lieu du 29 au 31 octobre 2008 et a englobé les wilayas de Saïda, de Béjaïa et Batna». Bouazzara a expliqué que l’objectif de ces activités est de faire connaître la musique universelle ainsi que la musique symphonique algérienne puisée dans notre patrimoine, dans toutes les régions du pays. Se félicitant de l’appui apporté par le ministère de la Culture, il a souligné: «Nous voulons aussi, à travers ces activités, faire découvrir au plus large public possible les créations des jeunes compositeurs nationaux, tout en lui présentant les missions et les objectifs de l’Orchestre symphonique national.» Suite au succès de ces tournées et à l’enthousiasme du public, le directeur de l’OSN a déclaré qu’«il y a des wilayas où nous avons donné une représentation et où nous avons été sollicités de nouveau pour en donner une deuxième et une troisième.» Il a également exprimé sa satisfaction de «l’engouement du public et particulièrement des jeunes qui voient pour la première fois de près un orchestre symphonique». Par ailleurs, lors de ces tournées dans l’Algérie profonde, une attention particulière est accordée dans le programme aux créations musicales de jeunes compositeurs algériens qui oeuvrent de plus en plus à universaliser les musiques du terroir, donnant ainsi une dimension académique au patrimoine musical national. Le programme musical sera composé du répertoire classique universel, outre la célèbre mélodie algérienne Ya nas djaratli el gharaebe, et ce en restituant les grands compositeurs du passé. (L’Expression) 23.02.03..

***********************************

image 

 * Océa livre un deuxième patrouilleur à l’Algérie … Le navire est aux Sables-d’Olonne depuis lundi. Le bateau de 33 mètres est le second des vingt patrouilleurs commandés par l’Algérie au chantier naval Océa, des Sables-d’Olonne. Le contrat doit s’échelonner sur trois ans. L’équipage, composé d’une dizaine de militaires algériens, est formé par les instructeurs d’Océa. Trois semaines de stage sont prévues au programme. (21.02.09.)

*********************************

* 10 ans de prison pour l’ex P/APC de Sidi Amar … Présentés à la barre des accusés pour y répondre des chefs d’inculpation ayant trait à la dilapidation de deniers publics, l’abus de pouvoir, l’usurpation d’identité ainsi que la mauvaise gestion des affaires de la commune durant la période allant de 2002 à 2004 au cours de laquelle des marchés fictifs ont été conclus, l’ex-maire de Sidi Amar et un de ses proches encourent une peine d’emprisonnement de dix ans requise par le parquet à l’issue de cette audience qui s’est poursuivie jusqu’à une heure tardive de la nuit de lundi à mardi derniers. D’autres peines variant entre deux et dix ans de prison ferme ont été, également, requises à l’encontre de 11 autres accusés impliqués dans cette affaire dont les faits remontent au mois d’avril 2004 lorsque l’ancien wali de Annaba, Brahim Bengayou avait déposé une plainte auprès de la justice concernant les dépassements et abus relevés dans la gestion de cette commune qui a eu à vivre des moments pénibles avec l’inculpation du premier responsable de cette municipalité. L’enquête ouverte aussitôt avait alors permis de mettre en évidence l’implication des accusés, à leur tête l’ex-maire de cette commune B.M et A.A, un élu chargé de l’urbanisme dans des marchés fictifs concernant l’attribution de projets d’aménagement et d’hydraulique. L’un des bénéficiaires de ces projets fictifs n’était autre que le propre frère de l’ancien maire qui n’hésita pas à recourir à la fraude et à l’usurpation d’identité pour parvenir à ses fins. La première expertise ordonnée avait d’ailleurs permis de mettre à nu le déficit financier enregistré dans ce domaine lequel portait un grave préjudice à la commune dans la mesure où des contradictions graves étaient relevées dans les enveloppes financières retenues pour lesdits projets. Près de trente milliards de centimes représentant le montant du préjudice porté à cette commune ont été, ainsi, dilapidés, en recourant au trafic sous toutes ses formes. Le sept octobre dernier, l’ex-maire de Sidi Amar avait été présenté à la justice pour répondre de ses actes. Le ministère public avait requis à cette époque une peine de 10 ans de prison ferme contre lui et un de ses proches. Cette peine fut donc une nouvelle fois encore confirmée durant cette dernière audience, et ce, en attendant le verdict prévu pour le début du mois de mars prochain.(Le Courrier D’Algérie…21.02.09.)

******************************

* Pourquoi Bouteflika a annulé sa visite à Paris …Si l’on en croit des sources diplomatiques généralement bien informées, il semble que le Président Bouteflika ait renoncé à sa visite d’État en France pour le début de cette année, telle qu’annoncée officiellement, en guise de protestation contre la manière avec laquelle a été traitée notre diplomate Hasseni. Ce dernier, en effet, a prouvé aussi bien sa bonne foi que son innocence, ce qui n’empêche toujours pas les autorités françaises de le maintenir sous contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter le territoire français. C’est sans doute dans la même optique, croit-on savoir, que le chef de l’État a opté, à la clôture de son grandiose meeting de la Coupole, pour une très belle chanson de Cheb Mami, lui aussi inquiété par les autorités françaises. (21.02.09.)

****************************************

image 

* Notre ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales,Yazid Zerhouni, avec sa spontanéité que l’on devine innée, fait vraiment plaisir à voir, et à écouter. Il nous change un peu de ces autres responsables, coopérants techniques, qui n’ont sans doute jamais mis les pieds dans un seul quartier populaire algérois alors qu’ils sont censés «vivre» en Algérie depuis environ une dizaine «damnées»…(Le courrier d’Algérie du 21.02.09.)

*******************************************

* Le FFS ne contrôle vraiment plus rien dans le peu qui lui reste de militants et élus locaux. Ainsi donc, beaucoup de ses élus, y compris des maires, viennent de le défier en répondant «présent» au meeting de Bouteflika organisé à la Coupole d’Alger en vue d’officialiser sa candidature. Une pareille situation traduit, si besoin en était, que l’incohérence et les contradictions dans la position de ce parti en éloignent le peu de militants qui lui étaient encore restés fidèles. (21.02.09.)

********************************************

* la nouvelle ville de Hassi Messaoud 

image

L’entreprise nationale de la nouvelle ville de Hassi Messaoud à Oued Mergui dans la wilaya de Ourgla lance officiellement un avis d’appel d’offres national et international pour la réalisation des études du projet, ainsi que les études relatives aux routes et différents réseaux de la nouvelle ville de Hassi Messaoud. Ces études contribueront à l’élaboration des contrats de réalisation , et l’étude des projets d’habitations et des structures de base ,ainsi que le plan de réhabilitation et d’études de la zone industrielle, mais aussi assurer un suivi rigoureux et la coordination des travaux de réalisation. Par ailleurs, l’entreprise assure que l’avis d’appel d’offres est destiné aux bureaux d’étude nationaux et internationaux agrées,  avec à leur effet une expérience de plus de 20 ans dans le domaine de l’urbanisme. Le bureau doit également avoir à son effet au moins une étude réalisée dans le domaine de l’urbanisme d’une ville avec plus de 100 mille habitants, ainsi qu’un certificat de bonne réalisation des chefs d’oeuvres. Aussi, l’entreprise publique de la nouvelle ville de Hassi Messaoud explique que les dossiers de l’appel d’offres sont prêts, ils peuvent etre retirés  contre la payement de la somme de 30 000 dinars pour les bureaux d’études nationaux et ce au niveau du siège de l’entreprise nationale des travaux publics au niveau de la capitale, la somme a été arrété à 300 euros pour les groupements étrangers. Les soumissionaires devront présenter l’offre technique et financière dans une seule enveloppe sans aucune mention à déposer le 18 avril prochain à 12 heures pour l’ouverture des plis à 13 heures soit une heure plus tard.(17.02.09.)

********************************

*La quantité de drogues saisie en Algérie au cours de l’année 2008 a dépassé les 38 tonnes de cannabis. Les services de lutte contre la drogue  ont  traité 7358 cas dont  1974 cas  concernent le trafic et la commercialisation de drogues et 1561 cas  concernent   l’opium et le cannabis.  11 000 personnes  ont été arrêtées dont 3488  de trafiquants et 69  d’agriculteurs impliqués dans la plantation de cannabis et d’opium.
Dans le même contexte, le nombre des détenus a atteint  3003 trafiquants , 7046 utilisateurs de cannabis , 485 trafiquants  et 298 utilisateurs de médicaments  hallucinogènes, ainsi que 69 agriculteurs de cannabis et d’opium . Parmi ces personnes on trouve 121  de nationalité  étrangère : 23 Nigériens 15 maliens, 12 Nigérians ,11 Marocains, 5 français et un Tunisien. M. Salah Abdennouri, directeur des études, d’analyses et d’évaluation à l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie  a affirmé que  la recherche de 305  personnes  est toujours en cours. L’orateur a fait l’éloge du rôle de l’Algérie dans  l’adoption d’une politique visant principalement à mettre fin à ce  phénomène à travers la prévention et la répression du trafic et l’usage des stupéfiants  dans le but de protéger les jeunes Algériens, qui représentent  70 % de la population. Il  a ajouté que cette  mission constitue pour les autorités   un vrai défi qui doit être relevé pour la protection de la population  .  Il a ajouté qu’un  plan national  de lutte contre ce fléau est en voie de préparation. Le bilan globale de la saisie a concerné  418 .716 grammes de cocaïne et 67 grammes de cocaïne sous forme de  crack   et 109,57 d’’héroïne et plus de 15 kg de graines d’opium et 77.612 cannabis. (Echorouk)..21.2.09.

 ***********************************

*  Un ancien militaire et son gendre impliqués dans le trafic de tonnes de drogues à travers la frontière marocaine Empêchés de quitter les territoire national.  la Cour pénale du Conseil de la magistrature d’Oran a traité une  affaire grave concernant un trafic international de drogue où  deux personnes, un militaire et son gendre  on été  jugés. Faisant partie d’un réseau international responsable d’un trafic concernant plusieurs tonnes de stupéfiants à travers les frontières depuis 1996 ; les 2 personnes ont été accusés d’importation de drogue et ont été condamnés à 20 ans de réclusion. La gendarmerie nationale de la région de Naama avait mis la main sur ces 2 membres d’un vaste réseau manipulé par des « barrons »  de l’intérieur et de l’étranger . C’est  dans la commune de Ben Amar après une course poursuite que les services de la gendarmerie ont mis la main  sur le nommé « B. M » à bord d’une voiture de marque  Mercedes dans laquelle ils découvrent une tonne et 30 kg de Kif .  une deuxième voiture de marque Toyota a réussi à prendre la fuite.  Le principal inculpé révèle alors que la marchandise est transportée de Mechria à Oran après sa livraison par des inconnus à la  frontière marocaine.   Soulignant qu’il est engagé dans cette activité avec son  beau-frère depuis 1996, et qu’il  reçoit  ainsi pour chaque voyage 5 à 7 millions de centimes contre une livraison de 20 kg de drogue. Quand au  deuxième accusé B G ancien militaire radié de l’armée en 2006  pour affaire similaire, il a nié les accusions et accusé son beau frère  de  vouloir l’impliqué  dans le cadre d’un règlement de compte. LE procureur général à demandé  la prison à vie pour les 2 accusés. (Echorouk..21.02.09.)  

 



6 commentaires

  1. Link Building dit :

    Good site! I really love how it is easy on my eyes and the data are well written. I am wondering how I could be notified when a new post has been made. I’ve subscribed to your feed which must do the trick! Have a nice day!

  2. Carter Nern dit :

    Thank you a lot for providing individuals with an extremely superb opportunity to discover important secrets from this site. It is always very fantastic and also jam-packed with fun for me and my office acquaintances to visit your blog more than thrice in a week to study the latest tips you will have. And indeed, I’m certainly amazed with all the mind-blowing knowledge served by you. Some 1 tips in this article are undeniably the most effective we’ve ever had.

  3. program do pit dit :

    Hello, i would like to know how to share pictures from other blogs on blogspot to tumblr or facebook or any other social website. thanx!.

  4. pit-28 dit :

    Any recomendations on how to start a blog for teens?

  5. lszall dit :

    qxtghsg

  6. Motoryzacja dit :

    Must read…

    I read this really good post today…

  7. แทงบอลออนไลน์ dit :

    cool info and…

    Everyone must loves about what you guys are usually up too. This sort of clever work and coverage! Keep up the wonderful works guys I’ve you guys to my personal blogroll….

  8. Moto news dit :

    Best article…

    that’s really absorbing aricle…

  9. warrenton, va massage therapist dit :

    The Ships’s Voyages…

    I feel technological innovation just causes it to be worse. Now there’s a channel to by no means treatment, now there wouldn’t become a prospect for them to find out….

4 trackbacks

Répondre

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque