crise financière mondiale.4

* Le sport au bord du k-o.Le climat économique refroidit les sponsors, qui rechignent à financer la performance dans de nombreuses disciplines. Jaune ou rouge ? Aucun spécialiste économique ne se risque encore à déterminer la couleur du carton que la crise économique et financière va infliger à la planète sport. Mais si la profession fait preuve d’une sagesse et d’une prudence exemplaires depuis deux mois, les analystes sont aussi formels qu’unanimes : le sport va trinquer ! Et bien au-delà de la période des fêtes. Revue de détail – non exhaustive – avec ce petit abécédaire des signes avant-coureurs d’une grosse contre-performance.

*A-Automobile Le coup de tonnerre est venu du Japon avec l’annonce du retrait de Honda de la F 1. Mosley et Ecclestone, les grands manitous de la discipline, craignent un effet boule de neige sur les petites écuries qui « font » le plateau d’un Grand Prix, au moment où les constructeurs automobiles en sont à pratiquer le lock-out temporaire ou redoutent la disparition pure et simple. C’est sous cet éclairage qu’il faut lire le désengagement du groupe Lagardère du projet de construction d’un circuit de F 1 près du site d’Eurodisney, à Marne-la-Vallée. Et l’annulation par l’ACO (Automobile Club de l’Ouest) d’une journée d’essais techniques pour les 24 Heures du Mans, alors qu’Audi vient d’annoncer son retrait du championnat américain LMS (Le Mans Series).

*B-Basket-ball- D’un côté le CSKA Moscou annonce, la veille d’un match, le forfait de son équipe féminine dans le championnat d’Europe avant de faire marche arrière. En fait, c’est l’ensemble des clubs de sports collectifs qui est touché en Russie. Beaucoup auront du mal à terminer leur championnat (basket-ball, football, hockey sur glace). De l’autre côté de l’Atlantique, le monde scintillant de la NBA commence à grimacer. Si les grosses franchises comme les Spurs de San Antonio (de Tony Parker) ou les Lakers de Los Angeles n’ont pas de craintes à nourrir, il n’en va pas de même pour celles dont les sponsors (banques, assurances, immobilier, automobile) ont subi la crise de plein fouet. Sous les paniers, les contrats des joueurs ne risquent guère de flamber !

*C-Cyclisme- Première victime et pas la moindre, l’équipe danoise CSC, devenue Saxo Bank, celle du vainqueur du Tour de France 2008, l’Espagnol Carlos Sastre. Elle doit composer avec le retrait de son co-sponsor, IT Factory, en faillite (directeur en fuite recherché par Interpol) le 1er décembre. La crise guette aussi des équipes du ProTour dont les sponsors viennent souvent du secteur de la banque ou de l’assurance, ou sont des PME dont les urgences à court et moyen terme risquent de porter à revoir leur stratégie en la matière.

*F-Football- La vitrine de la crise. Avec le plus grand club de football anglais, Manchester United, au maillot siglé AIG (American International Group), le fameux assureur américain sauvé de justesse de la faillite. Avec les deux plus grands clubs belges, Anderlecht et le FC Bruges sponsorisés respectivement par… Fortis et Dexia, détonateurs de la crise pour l’Europe. Avec de nombreux clubs menacés dans toute l’Europe, notamment ceux propriétés d’oligarques russes dont plusieurs viennent de perdre la quasi-totalité de leur fortune. En France aussi, où le mercato d’hiver (marché pour acheter des joueurs) s’annonce morose. Les records de salaires d’hier ne seront pas battus avant longtemps. La planète foot, surévaluée, pourrait exploser en plein vol. Car si les droits télévisés sont négociés jusqu’en 2012, rien ne dit que les publicitaires suivront. La fréquentation des stades, elle, baisse déjà.

*G-Golf-La LPGA, qui régit le circuit nord-américain du golf féminin, a décidé pour 2009 de réduire de 43 à 31 le nombre de ses tournois, et de faire passer le montant des prix de 48 à 44 millions d’euros en raison de la crise.

*M-Manifestations- Les JO sont en première ligne, ceux de Londres 2012 en tête. Les Anglais avaient joyeusement triché lors de la présentation de leur dossier au CIO (Comité international olympique) : le budget primitif de 2,3 milliards d’euros atteint aujourd’hui 11 milliards ! Le comité d’organisation a d’ores et déjà revu ses ambitions à la baisse et décidé d’amputer, voire d’annuler, plusieurs projets. Tessa Jowell, secrétaire d’Etat aux Jeux, a même lâché : « Si nous avions su ce que nous savons maintenant, nous n’aurions certainement pas posé notre candidature… » Au Canada, l’austérité est également au programme des Jeux d’hiver de Vancouver 2010. Quant à la Pologne et surtout à l’Ukraine, organisatrices du championnat d’Europe de football en 2012, elles pourraient rapidement jeter l’éponge.*

V-Voile- Vingt bateaux neufs – sur 30 – étaient au départ du Vendée Globe. Une euphorie passagère, les pavillons sont désormais en berne. A près de 3 millions d’euros le monocoque de 60 pieds, à 8 ou 10 millions la campagne de quatre ans, beaucoup de sponsors vont renoncer à se lancer, d’autres vont abandonner. Les skippers sont désormais sous pression : gare à la casse.( Le Figaro) 

******************************** 

*Les clients privés dans le brouillard face aux escroqueries - «J’avais un compte de trésorerie placé en sicav monétaires. Je voulais un risque zéro. Début 2005, mon conseiller m’a parlé d’un fonds Kingate qui permettait d’avoir un rendement de 7 à 8 % tous les ans. J’en ai acheté pour 60 000 euros. Vendredi, mon conseiller m’a appelé pour me dire qu’il y avait une escroquerie.» Ce client fortuné de la banque HSBC, qui veut garder l’anonymat, reconnaît avoir signé un «papier» indiquant qu’il assumait le choix de ce fonds, mais espère un geste commercial pour rentrer au moins en partie dans ses fonds. Sont-ils nombreux comme lui ? Difficile à dire tant tout est embrouillé. Dans un premier temps, les banques ont cherché à quantifier leur exposition globale à l’explosion en plein vol de Madoff. L’Autorité des marché financiers (AMF) a d’ailleurs demandé dès vendredi aux établissements cotés d’informer le marché. Mais dans le détail, les comptes ne sont pas si faciles à faire qu’un néophyte pourrait le penser. Car du Madoff, comme autrefois des subprime, il peut y en avoir à plusieurs niveaux. La banque peut avoir utilisé ces fonds pour ses comptes propres, certains de ses fonds de fonds peuvent avoir investi chez Madoff, enfin des clients peuvent en détenir en direct. Selon la manière dont l’escroquerie est arrivée dans les portefeuilles, les conséquences juridiques seront différentes. D’autant que les fonds de l’escroc aux 50 milliards ne pouvaient en France faire l’objet d’un démarchage. Ils ne pouvaient pas être proposés, mais seulement achetés. En clair, les établissements n’avaient pas le droit de proposer ces produits, mais seulement de les vendre si on les leur demandait. ­Différence subtile. BNP Paribas, exposé à hauteur de 350 millions d’euros, précise d’ailleurs aujourd’hui «n’avoir pas conseillé ses clients sur un investissement dans Madoff». Mais on ne connaît pas pour l’heure le détail de la répartition de ces millions. Chez Axa, on explique que «les 100 millions d’exposition au risque Madoff reposent sur l’actif général» (celui des fonds en euros) et que le risque est dilué entre les assurés. De son côté, la Compagnie Edmond de Rothschild indique une exposition limitée de l’ordre de 40 millions d’euros dans le cadre de la gestion privée, précisant qu’elle n’a «réalisé aucun investissement pour compte propre dans ces fonds et qu’aucun des fonds de fonds de la gamme ­MultiAlternatif». Les banques concernées sont en train de prévenir leurs clients. À notre correspondant aux 60 000 euros, HSBC aurait dit être en train de réfléchir. Hier soir, du côté de la banque, on préférait ne pas commenter. (le figaro..16.12.08)

 

window.google_render_ad();



5 commentaires

  1. Yukiko Edsall dit :

    Past Horizons: Just shows the power of the web. If we can all get the word out as soon as possible it can help embarrass those that are plainly acting illegally.

  2. Link Building dit :

    I simply couldn’t leave your website before suggesting that I extremely enjoyed the standard info an individual supply in your guests? Is going to be back ceaselessly to check out new posts.

  3. Val Deramo dit :

    It’s really a great and useful piece of information. I am glad that you shared this helpful info with us. Please keep us informed like this. Thank you for sharing.

  4. pit-28 dit :

    How to transfer my blog from blogspot to paid hosting?

  5. pit 2011 dit :

    I have an essay in Microsoft Word format which I want to copy/paste into my blogspot blog. But every time I do this, I get error messages from blogspot about all the weird Word coding, and then it comes out looking all crazy format-wise. How can I strip the text of all the Word junk?. . I don’t know anything about HTML..

  6. แทงบอลออนไลน์ dit :

    thanks for this post…

    I know this if its off topic but I’m looking into starting my own weblog and was curious what all is required to get setup? I’m assuming having a blog like yours would cost a pretty penny? I’m not very web smart so I’m not 100% positive. Any recommenda…

  7. katalog stron internetowych seo dit :

    Katalog Stron…

    I really like it whenever people come together and share views. Great site, keep it up!…

  8. Just Some Thoughts on My Site dit :

    Informative and precise…

    Its difficult to find informative and precise info but here I found…

3 trackbacks

Répondre

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque