internet et internautes.2

* Google victime d’un bogue…( 31.01.09)…Le site Internet du moteur de recherche Google était hors d’usage samedi matin entre 9 h 30 et 10 h 25. Tous les sites Web, même celui de Google, étaient considérés comme malveillants par le moteur de recherche et l’avertissement «ce site pourrait endommager votre ordinateur» s’affichait.. En cliquant sur l’avertissement, les internautes étaient redirigés vers une page qui leur indiquait que «Ce message d’avertissement s’affiche avec les résultats de recherche si ces derniers contiennent des sites que nous avons identifiés comme étant susceptibles d’installer des logiciels malveillants sur votre ordinateur». Google a par la suite expliqué que le problème était attribuable à une «erreur humaine» et a présenté ses excuses. Le site de Google affiche un avertissement avec les résultats de ses recherches si un site Internet est connu pour installer subrepticement des logiciels malveillants dans l’arrière-plan ou ailleurs. Au cours d’une opération de mise à jour routinière des sites malveillants, un symbole a été coché par erreur, étendant ainsi l’avertissement à toutes les adresses URL. «Il s’agit clairement d’une erreur, a affirmé la porte-parole de Google Marissa Mayer dans un message affiché sur le blogue officiel du moteur de recherche. Nous sommes très désolés pour les inconvénients causés à nos utilisateurs et aux propriétaires de sites dont les pages ont été mal cataloguées.» Google a assuré qu’une enquête allait être menée et a promis d’apporter les corrections nécessaires pour éviter que de tels événements se produisent à nouveau. ( La Presse canadienne)*************************************** 

* Google condamné pour des liens sponsorisés..Le moteur de recherche proposait aux internautes qui entraient le nom de deux voyagistes, «Terres d’aventure» et «Voyageurs du monde», des liens commerciaux vers leurs concurrents. Après les affaires «Louis Vuitton» et «Bourse des Vols» notamment, les liens commerciaux mettent une nouvelle fois Google à l’amende. Dans un jugement rendu le 7 janvier par le tribunal de grande instance de Paris et communiqué lundi, le moteur de recherche a en effet été condamné à payer un total de 410.000 euros aux voyagistes Terres d’aventure et Voyageurs du monde pour avoir détourné une partie de leur clientèle vers des sites concurrents. En 2006, les deux voyagistes avaient assigné Google en justice, après s’être aperçus que la saisie des requêtes «Terdav» ou «voyageurs du monde» affichait des liens publicitaires vers des sites concurrents. Dans son jugement, la 3e chambre civile du TGI de Paris a jugé que le moteur de recherche n’avait pas mis en place les mesures nécessaires pour empêcher l’affichage d’annonces concurrentes. Par ailleurs, elle a estimé que les liens commerciaux en question n’étaient «pas suffisamment distinctifs pour permettre l’identification de leur caractère publicitaire» par les internautes. Le tribunal a donc «interdit la poursuite de ces actes illicites sous astreinte de 10.000 euros par jour de retard».Les liens sponsorisés permettent aux propriétaires de sites internet d’«acheter» des mots clés précis et de figurer dans des espaces spécifiques bien en vue dans les pages de réponses des moteurs de recherche. Contrairement aux liens classiques, il s’agit donc de liens publicitaires. Alors que les voyagistes réclamaient plusieurs millions d’euros de dédommagement, le tribunal n’a cependant accordé que 200.000 euros à Voyageurs du monde et 150.000 euros à Terres d’aventure, les 60.000 euros restant correspondant aux frais de justice. Le montant de la condamnation apparait donc quelque peu dérisoire pour le géant Google, dont le chiffre d’affaires sur le marché français est estimé à plus de 600 millions d’euros en 2008.( Le Figaro)

***************************************
* Sur l’ensemble de l’année 2008, Yahoo! a amélioré son chiffre d’affaires de 3 %, à 7,2 milliards de dollars. Son bénéfice net a chuté à 440 millions de dollars, contre 660 millions de dollars en 2007. Le groupe a notamment dû payer la facture de son opposition au rachat par Microsoft (79 millions de dollars de frais d’avocats) et les charges liées à la restructuration du groupe, dont la suppression de 1 600 emplois (107 millions de dollars). Yahoo! a également cédé, en novembre dernier, le comparateur de prix Kelkoo et s’est désengagé de la musique en ligne. «L’entreprise a réalisé des investissements importants tout en gérant agressivement ses coûts, ce qui nous laisse dans une meilleure position pour affronter le ralentissement économique», estime Carol Bartz. Au premier trimestre 2009, Yahoo! table sur un chiffre d’affaires entre 1,5 et 1,7 milliard de dollars. Le portail Internet avait réalisé 1,8 milliard au premier trimestre 2008. 

***************************

*–  Un nouveau virus à l’attaque des réseaux sociaux….Expert en sécurité des systèmes d’information, la firme Panda Security a annoncé la découverte d’un nouveau virus. Celui-ci utilise Facebook, MySpace et autres réseaux sociaux comme moyen de propagation rapide. Surnommé “Boface.G”, ce ver poste sur le profil des utilisateurs un lien vers une fausse vidéo YouTube.Il envoie également des messages privés aux contacts de l’internaute infecté. Tous ceux qui ont le malheur de cliquer sur le lien se voient signifier que leur version de Flash est obsolète. Invités à obtenir la nouvelle version, ils téléchargent en réalité le virus sur leur ordinateur…Générant de plus en plus de trafic, les réseaux sociaux deviennent les cibles privilégiées des cybercriminels. C’est pourquoi Facebook avertit d’ores et déjà ses utilisateurs des dangers de ces virus, prodiguant des conseils pour les éviter ou s’en débarrasser sur l’onglet “sécurité”…

*Ikodz propose aux internautes comme aux entreprises de regrouper gratuitement l’ensemble de leurs activités numériques en un seul point d’accès. Ce site, au design ultra épuré et à la navigation simplifiée, permet de publier sur un espace personnel tous les liens Web: aussi bien vers Facebook, MySpace, Twitter, Dailymotion, YouTube, Yahoo Messenger que vers des produits en vente sur eBay, une adresse mail, MSN, un blog, un site… Il suffît ensuite de communiquer son “ikodz” à ses contacts pour qu’ils accèdent à toutes ces informations. Lors de l’inscription sont générés un code personnel et un drôle de code barre 2D qui peut être utilisé pour faire la promotion d’un “ikodz”. En effet, cette entreprise française propose tout un arsenal de goodies (payants cette fois) à l’effigie de ce code barre (T-shirts, sacs, casquette, badges…). Ce service existe en 14 langues.

* FilePhile permet d’envoyer et de partager gratuitement n’importe quel fichier, quelle que soit sa taille. Sur le site, il est nécessaire de se créer un compte pour se voir autoriser à télécharger et installer un petit logiciel performant. FilePhile se présente comme un simple client de messagerie instantanée – à la différence qu’il est dédié aux transferts de documents. Après l’avoir configuré et enrichi des adresses mail d’éventuels destinataires, il suffit de déposer le dossier à envoyer sur le contact désiré et… c’est tout! FilePhile assure n’avoir pas accès aux données, ces dernières étant seulement transférées d’un ordinateur à un autre, et encryptées de manière à en assurer la totale intégrité. Pour fonctionner tous les utilisateurs – émetteurs et récepteurs – doivent installer le logiciel. Compatible Mac, Windows et Linux. 

* PARIS (Reuters) – Les chaînes de télévision françaises vont tenter en 2009 de mieux valoriser leur audience sur internet, relais de croissance naissant dans un marché publicitaire morose, notamment en développant la diffusion de vidéos sur leurs sites. Après la montée en puissance cette année de la “télévision de rattrapage” (catch-up TV) – qui permet de revoir des programmes qui viennent d’être diffusés -, la plupart de chaînes de télévision multiplieront en 2009 les accords avec les fournisseurs d’accès à internet (FAI). M6 a lancé en mars “M6 Replay”, qui affiche 1,9 million de visiteurs uniques en octobre, selon Médiamétrie, et dix millions de vidéos vues. “On tablait sur quelques millions de vidéos vues par mois, mais pas cet ordre de grandeur-là”, a expliqué à Reuters Gerfaud, directeur général de M6 Web. “On espère équilibrer le service dès 2009 alors que c’était prévu à trois ans”. Il a ajouté qu’une enquête réalisée auprès d’utilisateurs démontrait que M6 Replay ne cannibalisait pas l’audience de l’antenne de M6. Seule TF1 a choisi de ne pas proposer de “catch-up TV” en tant que telle, même si certaines de ses émissions sont disponibles gratuitement sur son site. “On considère que certains programmes de TF1 ont une grande valeur et c’est un choix délibéré aujourd’hui que de ne pas les proposer en catch-up”, a dit à Reuters Arnaud Bosom, directeur des nouveaux médias et président d’e-TF1. TF1, qui privilégie son offre de vidéo à la demande (VOD) payante, lancera d’ici la fin du premier trimestre une nouvelle version de son site tf1.fr où la vidéo “sous toutes ses formes” aura la part belle, a-t-il ajouté. Canal+ continuera en 2009 à décliner sur internet sa stratégie éditoriale, a indiqué à Reuters Rodolphe Belmer, directeur général adjoint chargé de l’édition, en investissant dans des contenus “distinctifs et de qualité professionnelle” dans le cinéma, le sport, l’humour et les séries. La chaîne payante compte développer des formats courts de fiction intégrant “de nouvelles formes d’écriture audiovisuelle” spécifiques à internet, a précisé Rodolphe Belmer. “L’intérêt de l’internet qui n’a pas encore été exploité dans l’écriture, c’est l’interactivité et la simultanéité”, a-t-il souligné.

NOUVELLES FORMES DE PUBLICITÉ-  France Télévisions compte de son côté développer les jeux sur internet dérivés des programmes de l’antenne comme “Tout le monde veut prendre sa place” diffusé sur France 2, a déclaré à Reuters Laurent Souloumiac, directeur général de France Télévisions Interactive. Le groupe de télévision publique cherchera à accroître “fortement” en 2009 l’audience de ses sites internet, non concernés par la suppression progressive de la publicité sur les antennes à partir du 5 janvier. “Nous allons faire un effort supplémentaire pour gagner des parts de marché sur internet en 2009, tant en audience qu’en vente d’espaces publicitaires”, a ajouté Laurent Souloumiac, mentionnant aussi la commercialisation de produits dérivés. “Si quelqu’un veut revoir un épisode d’une série, cela paraît logique qu’à cet endroit-là, il puisse aussi acheter le coffret DVD”, a expliqué Laurent Souloumiac. Pour accroître ses recettes publicitaires sur internet, M6 proposera ainsi l’habillage de certains de ses sites par des annonceurs et introduira le chapitrage de ses émissions en “catch-up” afin de multiplier les espaces publicitaires, a précisé Valéry Gerfaud. “Les annonceurs cherchent des contenus forts auxquels ils puissent s’associer aisément sans crainte de dégrader leur image”, a noté de son côté Arnaud Bosom (TF1). “C’est une vraie valeur qu’on va exploiter davantage”. Avec l’acquisition en juillet de Dualnet, spécialisé dans l’exploitation de sites dédiés au cinéma et aux séries, TF1 compte capter un segment d’annonceurs interdit de télévision, a précisé Arnaud Bosom, en ajoutant que TF1 “regarde” d’autres acquisitions liées à internet, tout en se montrant prudent. Le groupe lancera en janvier LCI Radio sur internet, en attendant l’avis du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) au printemps sur ses trois dossiers de candidatures pour la radio numérique terrestre (RNT), qui comprend aussi Plurielles et Wat, ses sites internet destinés respectivement aux femmes et aux jeunes. La RNT, appelée à remplacer la FM, offrira une meilleure qualité d’écoute et des données associées au programme. TF1 et M6 ont également manifesté leur intérêt pour l’ouverture à la concurrence des jeux en ligne, susceptible d’accroître leurs recettes publicitaires sur internet, et utilisent leurs sites web comme relais de leurs émissions de télé-achat, qui font partie de leur politique de diversification. Pas question pour Canal+ de suivre cette voie, même pour commercialiser des produits dérivés, a dit Rodolphe Belmer. “Nous ne sommes pas VPCistes. Nous sommes une chaîne de télévision, donc nous ne cherchons pas à vendre des saucisses”.-02.01.09) 

* internet informe mieux que les journaux.. Quelque 40% des Américains disent ainsi aller d’abord sur internet pour se  tenir au courant de l’actualité, contre 35% qui préfèrent lire des journaux. 
L’enquête, publiée mardi, montre une progression spectaculaire d’internet entre  2007 et 2008, avec un bond de 16 points, tandis que les journaux connaissent  une érosion lente de leur lectorat depuis plusieurs années.
La télévision reste la source principale d’informations pour 70% des  Américains. Chez les personnes âgées de moins de 30 ans, le nombre de personnes  préférant la télévision tombe toutefois à 59%, soit 9 points de moins qu’une  étude précédente publiée en septembre 2007.
Le sondage a été réalisé auprès de 1.489 personnes entre le 3 et le 7  décembre.

* Le simplissime et néanmoins ultra populaire réseau social “Hot Or Not” lance une version Twitter de son concept, qui consiste, d’après leurs photos, à établir un classement des internautes les plus populaires du web, en les notant de un à dix…Encore simplifié – même si c’est difficile à croire! – “Twit Or Fit” permet donc aux accros du microblogging via Twitter de voter, en quelques clics, pour élire le Top 10 des meilleurs d’entre eux. Il suffit de faire défiler les photos, de cliquer éventuellement sur le lien menant au compte de l’utilisateur et… de lui attribuer une note. Les membres en compétition peuvent afficher sur leurs profils les activités de vote les concernant… Encore faut-il que cela soit positif, pour être intéressant! Les ressources imaginatives des réseaux sont sans limite!

*Avec Dabbleboard, inutile de savoir dessiner. Ce tableau blanc en ligne transforme automatiquement n’importe quel croquis réalisé à main levée en dessins vectoriels parfaits. L’application sait reconnaître plusieurs formes (ovale, triangle, carré, losange et rectangle) et les redessine parfaitement, mettant en prime à disposition différents outils: choix de couleurs, de largeurs de traits et banque de figures pour réaliser des plans en aménagement d’intérieur, des BD ou des diagrammes réseau. Dabbleboard permet aussi d’intégrer des images provenant d’un ordinateur ou du Web et d’y ajouter des schémas ou des commentaires. Doté de fonctions collaboratives, il offre la possible de travailler à plusieurs sur un même projet. Et, tout peut-être effacé, recommencé, enregistré, transformé en PDF, imprimé… Un outil gratuit simple à utiliser, aussi ludique que productif!

* Backblaze est un nouveau service qui propose aux internautes d’effectuer des sauvegardes sur le Web de leurs photos, musiques et autres précieux documents. Il suffit de télécharger une petite application pour que cette dernière repère automatiquement toute modification ou mise à jour et la stocke sur une base de données distante et sécurisée. Pour respecter la confidentialité et l’intégrité des fichiers, ils sont cryptés – via un procédé de niveau bancaire – puis sauvegardés encodés.Les plus inquiets pourront dormir tranquille sans craindre le crash ou le piratage de leur machine. En cas de problème, Backblaze restaure leurs données via Internet ou leur envoie un DVD, voire une clé USB. Gratuit jusqu’à 2 Go ou payant pour un espace de stockage illimité (5 dollars par mois). Fonctionne sur Microsoft Windows Vista, XP et sur Mac très prochainement.

*Le navigateur de Microsoft a été la cible de pirates informatiques. Près de 800 millions de PC dans le monde sont concernés.La période des fêtes, pendant laquelle les ventes sur Internet sont à leur comble, a été soigneusement choisie par les hackers.  Les hackers ont mis KO Internet Explorer, le navigateur Internet de Microsoft présent sur près de 800 millions de PC dans le monde. Depuis mercredi, l’éditeur américain s’efforce de rassurer l’ensemble des utilisateurs de son logiciel sur lequel une faille de sécurité a été décelée le 9 décembre. Toutes les versions d’Internet Explorer (de 1 à 8) sont concernées. «Les cybercriminels mettent en vente leurs découvertes sur des forums de discussion, explique Rick Ferguson, expert en sécurité informatique chez Trend Micro, l’éditeur de logiciels de sécurité qui a alerté le grand public. C’est sur l’un de ces forums que nous avons compris qu’une transaction concernant Internet Explorer avait eu lieu.» Une fois découverte, cette faille a alors permis à des criminels d’introduire des virus sur des PC pour recueillir mots de passe et coordonnées bancaires. Le mode de transmission du virus est simple : il suffit de surfer sur Internet pour être dirigé sur un site infecté. «Hier, on comptait 10 000 sites Internet infectés dans le monde, aujourd’hui on estime qu’ils sont 200 000», estime Rick Ferguson de Trend Micro. La période des fêtes pendant laquelle les ventes sur Internet sont à leur comble a été soigneusement choisie par les hackers. Mais il est trop tôt pour dresser un bilan des opérations délictueuses liées à cette faille. Avant d’effectuer ses achats, il est conseillé de «scanner» le contenu de son ordinateur. Trend Micro, comme la plupart des éditeurs d’antivirus, propose de le faire gratuitement sur son site de détection intitulé housecall. Mais Microsoft veut éviter la panique. Une correction automatique, le fameux «patch de sécurité», est mise à jour sur plus de 80 % des machines, précise la direction du groupe Le site de sécurité de Microsoft donne des précisions sur les précautions à prendre pour qu’aucun ver et qu’aucun cheval de Troie ne s’invitent sur votre ordinateur. Microsoft s’est félicité d’avoir trouvé la parade en une semaine alors que d’habitude, l’éditeur met six semaines à développer un «vaccin». Bernard Ourghanlian, le directeur de la sécurité de Microsoft en France, reste pourtant prudent : «Nous voulons surtout éviter que le patch de sécurité introduise un bug pire encore que la faille décelée, c’est déjà arrivé par le passé et cela nous avait valu une très mauvaise réputation.» Pour l’instant, «la plupart des attaques et des victimes de ces virus semblent être localisées en Asie», observe Laurent Heslault de Symantec. Et les sites de jeux sont en ligne de mire.(20.12.08)

* La rupture de trois câbles sous-marins en Méditerranée perturbe depuis ce matin de vendredi (19.12.08)les liaisons téléphoniques entre l’Europe et la zone Asie/Proche-Orient ainsi que l’Internet en Egypte et au Moyen-Orient, selon l’opérateur France Télécom et un prestataire en Egypte. “La coupure, dont les causes restent encore imprécises, est localisée en Méditerranée, entre la Sicile et la Tunisie, sur des segments reliant la Sicile à l’Egypte”, a expliqué France Télécom, qui dit avoir constaté ces pannes en début de matinée et va envoyer sur place un bateau de maintenance. “Le trafic (téléphonique) Europe vers l’Algérie et la Tunisie n’est pas affecté, mais le trafic Europe vers le Proche-Orient et l’Asie est interrompu plus ou moins conséquemment”, a-t-il indiqué. Parmi les zones les plus touchées, les liaisons vers les Maldives est hors service à 100%, vers l’Inde à 82%, vers le Qatar à 73% et vers Djibouti à 71%, a précisé France Télécom, qui a établi ce bilan vendredi matin. Le trafic est également perturbé vers de nombreux autres pays, notamment le Liban, l’Arabie Saoudite, l’Egypte ou la Malaisie. Le trafic internet est “partiellement” touché vers l’île de la Réunion et à 50% vers la Jordanie. France Télécom “a immédiatement mis en alerte l’un des deux bateaux de maintenance présents sur la zone Méditerranée, le +Raymond Croze+”. Ce navire-câblier de France Télécom Marine, basé à la Seyne-sur-Mer (Var), appareillera cette nuit avec à bord 20 kilomètres de câble de rechange. Il devrait être sur place lundi matin. (AFP)

*secrets intimes d’internautes exhibitionnistes – Orange, FaberNovel et la Fing ont interrogé 11000 utilisateurs sur les informations qu’ils dévoilaient sur les réseaux sociaux«Haro sur Facebook, MySpace et Copains d’avant ! Ces réseaux sociaux sont de vilaines pompes à données personnelles et secrets intimes des internautes exhibitionnistes qui s’y égarent…» Cette image, solidement ancrée dans de nombreux esprits, est erronée. En réalité, les internautes les plus actifs sur les réseaux sociaux exposent modérément leur identité sur Internet, révèle une étude menée par le laboratoire des usages d’Orange, la Fédération Internet Nouvelle Génération (Fing) et la société faberNovel. Leur enquête sociologique «Sociogeek» a noté de 1 (très pudique) à 4 (très impudique) les pratiques de 11000 internautes férus de sites Web 2.0 pour déterminer dans quelle mesure les réseaux sociaux prolongent et transforment leurs relations de la «vraie vie». Résultat : avec 2,07 de moyenne sur l’échantillon, «les répondants ne sont pas si exhibitionnistes que ça», observe Daniel Kaplan, délégué général de la Fing.  Les hommes jeunes les moins diplômés sont ceux qui s’exposent le plus. Alors que les plus qualifiés ont déjà un réseau lorsqu’ils s’inscrivent sur un réseau social, ceux qui sont dans une démarche de conquête de réseau doivent adopter une stratégie plus active. Les internautes sont donc bel et bien conscients des informations qu’ils livrent sur Internet, indique l’étude. Cela amène aussi les internautes à chercher le contact d’un idéal-type ou d’une personne qui leur ressemble. «Il n’y a pas de transformation des modalités d’entrée en relation», note Daniel Kaplan. De quelle manière s’exposent les membres de réseaux sociaux ? Premier constat : un certain nombre d’informations sont taboues. On ne montre pas la souffrance, les parents, la colère, l’ivresse, le sexe ou les enfants. Ensuite, «il existe différentes façons de se montrer sur le web», explique Dominique Cardon, sociologue pour Orange Labs. En partageant photos de vacances, de mariage, de sports, les internautes adoptent une forme d’exposition «traditionnelle», à rapprocher des cadres photos déposés sur son bureau ou dans son salon. Cette stratégie est défendue aussi bien par les hommes que par les femmes, quelque soit leur âge, préférence politique ou sexuelle, et niveau d’éducation. Elle est très présente sur les sites comme Facebook et Copains d’avant.  L’ « impudeur corporelle » a davantage sa place sur Dailymotion et MySpace. Elle se distingue de l’ « exhibition », une nouvelle pratique du Web 2.0 qui consiste à faire «démonstration de soi ». Elle est très représentée chez les internautes plus jeunes, masculins et de milieux plus populaires. MySpace et les blogs sont les plateformes où elle s’exprime.  Conclusion, pour Stéphane Distinguin, président de faberNovel, « l’étude révèle une fracture numérique sociale, y compris par les personnes qui utilisent le plus activement le Web. » (source: le Figaro) 

* Les mots, toujours les mots-  Le Canada en crise, le Québec en crise, l’économie mondiale en crise, il paraît que les hipsters représentent la fin de la civilisation occidentale et que nous allons nous manger un hiver pas possible en pleine poire.  Drôle d’automne pour ratisser la Webosphère. Le genre de saison qui finit par vous inspirer un sens franchement chaotique de l’histoire et de l’actualité. D’abord, plus moyen de savoir qui avance dans quelle direction.  Steve Jobs (l’iGourou d’Apple) annonçait en janvier dernier que l’industrie du livre électronique en général, et le Kindle d’Amazon en particulier, était une idée pitoyable puisque plus personne ne lisait. Or, qu’apprend-on? ITunes vend maintenant des iBouquins pour l’iPhone.(…)Non seulement la direction générale des choses est-elle imprécise, mais on peine à savoir ce qui se cache au juste sous leur surface. Je lisais récemment, par le biais du blogue de mon collègue Steve Proulx, un article de trendcentral qui expliquait comment utiliser Google Trends pour prédire “des tendances futures”. Cas spectaculaire: en superposant plusieurs années de statistiques hivernales de Google, on parvient à décrire l’évolution de l’épidémie annuelle de grippe avec deux semaines d’avance sur les organismes de prévention du gouvernement américain.  Cette histoire m’a fait songer à la “révolutionnaire” entrevue holographique de CNN durant la couverture des élections américaines. En réalité, il n’y avait pas le moindre petit hologramme là-dessous: simplement un tour de passe-passe 3D similaire à ce que l’on bricole depuis des années dans l’industrie du jeu vidéo. Parler d’hologrammes était une simple figure de rhétorique marketing – qu’en d’autres disciplines on nomme bullshitDans la même veine, on affirme prédire les tendances futures avec Google Trends alors qu’en réalité, il s’agit simplement de compiler des statistiques annuelles afin d’établir la cyclicité de certains événements. L’Almanach du peuple faisait la même chose avec la météo en 1905!  Flu Trends est-il plus sophistiqué que L’Almanach du peuple? Bien sûr, c’est indiscutable. Mais les statisticiens du laboratoire Google ne sont pas pour autant en train de réinventer le boulier chinois. L’incroyable nouvelle tient toute, en somme, dans la manière de nommer les choses.

Le Web tuera-t-il le livre? Aucune idée. Mais si c’est le cas, alors je parie que le coup de grâce sera assené avec des outils de marketing.

Bref, des milliards de micro-événements se produisent chaque seconde dans le monde, dans le Web, et dans cette dimension du Web qui devient lentement le monde. Nous vivons une époque formidable. Et que cherchent donc les romanciers généralistes dans cet intense fourmillement?  Des informations sur les tampons.  Ma sociologue préférée m’a récemment trouvé dans un état de profond découragement, l’air morose, dans la salle de lavage. (Oui, je travaille dans la salle de lavage.) Quel était donc mon problème? - Les tampons japonais, ai-je grogné.  J’étais en effet aux prises avec un problème narratif tournant autour des menstruations – et, plus spécifiquement, de l’utilisation des tampons et/ou des serviettes hygiéniques dans la belle ville de Tokyo, et (encore) plus spécifiquement, de l’emballage des tampons susmentionnés. En 1998, il m’aurait été impossible de trouver une réponse rapide à cette question. J’aurais peut-être risqué un coup de fil au consulat du Japon à Montréal, où l’on m’aurait sans doute raccroché au nez (car tel est le sort réservé aux romanciers généralistes).  En 2008, il m’a suffi de taper japanese + tampons + packaging dans Google pour que pleuvent aussitôt un trizillion de blogues menstruels, de photos de pharmacies nippones et d’analyses du marché de l’hygiène féminine en Asie du Nord-Est. Nous vivons une époque formidable, vous dis-je!  Bref, plutôt que de réfléchir aux défaillances de ma structure narrative, je me documentais. Plus exactement: je m’étourdissais. L’abondance des informations (et surtout leur immédiate disponibilité) me détournait du vrai problème, et de ses solutions. Le tampon me cachait la forêt. Rien de tel qu’une bonne conversation avec un humain en chair et en os pour recadrer les problèmes. Après avoir exposé la situation à ma sociologue préférée, j’ai opté pour la solution analogique par excellence: je suis allé dissoudre tout ça dans un bain chaud. – billet de Nicolas Dickner -Montréal- “Hors champ”…  

 



4 commentaires

  1. Mohammad Pooley dit :

    And people think Congress should handle our healthcare? Who are the bigger idiots, Congresspersons or their constituents.?

  2. Link Building dit :

    It is really a nice and useful piece of information. I’m satisfied that you simply shared this useful info with us. Please stay us informed like this. Thanks for sharing.

  3. Billy Staadt dit :

    I like the helpful info you provide in your articles. I will bookmark your blog and check again here regularly. I am quite certain I’ll learn many new stuff right here! Good luck for the next!

  4. pdf dit :

    So I created a secondary blog off my first one, but I now want my secondary blog to be my personal or my main blog. So that as soon and I sign on the newer blog I made would be my default blog. If that makes any sense… Is there a way to do this?.

  5. Motoryzacja dit :

    Great post…

    good text that you have to read…

  6. แทงบอลออนไลน์ dit :

    great info good and…

    Thanks for the marvelous posting! I genuinely enjoyed reading it, you’re a great author.I will remember to bookmark your blog and definitely will come back down the road. I want to encourage one to continue your great work, have a nice day!…

  7. katalog stron internetowych darmowy dit :

    WWW Katalog…

    I was able to find good info from your content….

3 trackbacks

Répondre

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque