Réseaux sociaux et communication numérique

*Réseaux sociaux et communication numérique

Résultat de recherche d'images pour "Réseaux sociaux"

Résultat de recherche d'images pour "Réseaux sociaux"

***********************************************************

*Pour être écoutés dans un contexte aux multiples prises de paroles, il faut, plus que jamais, être visibles, tant au niveau national qu’international. la mobilisation d’un large public est primordiale pour motiver les interlocuteurs politiques à s’engager. Vous devez vous faire entendre, sensibiliser l’opinion, êtes soutenus et mettre nos idées et propositions.

****Pour y parvenir, il faut engager des actions de communication, notamment via les réseaux sociaux. Ces médias permettent à moindres frais de mobiliser efficacement un large public, vecteurs essentiels pour porter nos messages.

Image associée

*****************************************************

Résultat de recherche d'images pour "Réseaux sociaux"

**Réseaux sociaux et discours médiatique«

Les analyses sur les discours médiatiques ont commencé autour des années 2002/2003, notamment au département de français et des sciences du langage, mais, au départ, on ne tenait compte que des versions papier des médias ou alors des émissions radio», explique Imene Miri Benabdallah, chef de projet, qui constate qu’il y a beaucoup de choses à faire dans le domaine du Web.*Lire la suite- ici: Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle-Oran

Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle-Oran

***********************************************

*La communication numérique, les réseaux sociaux et leurs enjeux sur les pratiques journalistiques et politiques actuelles.

Comment interagit-on dans et avec les réseaux sociaux ? Comment ceux-ci affectent-ils la politique et le journalisme ? Comment construit-on un espace et un lieu interactif ? Comment les utilisateurs de plateformes digitales se définissent-ils comme membres d’une communauté ?

En dix contributions, des analystes du discours de la communication digitale proposent un regard innovant sur les formes hybrides et multimodales des discours des réseaux sociaux.

Réseaux sociaux et communication numérique

Cet ouvrage se situe à la croisée de plusieurs intérêts :

    • décrire la communication des réseaux sociaux en prenant appui sur l’analyse d’événements et de discours attestés ;
    • témoigner de l’importance des méthodologies combinées dans l’analyse des discours des réseaux sociaux ;
    • rendre compte des enjeux identitaires du digital, entre narcissisme et citoyenneté ;
  • définir le jeu du politique et la responsabilité des médias à l’ère digitale.

Les auteurs décrivent le fonctionnement et les enjeux des discours des réseaux sociaux avec un regard croisé, comparatif, tant qualitatif que quantitatif et en tenant compte d’une variété de contextes (Canada, Royaume-Uni, France, Italie et Suisse).

Cet ouvrage s’adresse tout particulièrement aux chercheurs et enseignants en humanités digitales et en sciences de la communication politique et des médias ; en tant que réflexion sur les enjeux citoyens et sensibilisation aux nouveaux médias, il intéressera également les enseignants du secondaire et les utilisateurs des dispositifs digitaux.*source: deboecksuperieur.com/

Résultat de recherche d'images pour "Réseaux sociaux"

***********************************************************

  • Bâtir son réseau:
    • Choisir son réseau:Les trois types de réseau
      • personnes intéressantes
      • personnes de confiance
    • Entretenir
  • Comment animer son réseau:Conclusion : les limites à donner.
    • échanger les services;
    • comment faire parler votre interlocuteur.

LES RÉSEAUX SOCIAUX

R%C3%A9seaux-sociaux-2

Cette formation d’une demi-journée sur les médias sociaux vous permettra de mieux comprendre comment vous pouvez utiliser les réseaux sociaux pour la promotion de vos produits ou services. Le cours est utile pour tous les vendeurs, représentants, agents à leur compte ou travaillant dans une entreprise.

LES GRANDS PRINCIPES D’UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX

  • La visibilité et la notoriété auprès de vos connaissances actuelles
  • La recherche de prospects
  • Le prolongement de votre rayonnement
  • La diffusion de vos activités et contenus
  • La possibilité d’améliorer le référencement de votre site, personnel ou d’entreprise
  • La possibilité de vendre de manière directe ou indirecte

LE MOMENT POUR TRAVAILLER SUR LES MÉDIAS SOCIAUX

  • Les réseaux sociaux ne sont pas une fin en soi mais un moyen complémentaire pour les vendeurs
  • Les vendeurs doivent être avec leurs clients au moment où ceux-ci sont disponibles
  • Quand poster et suivre les médias sociaux pour être efficace
  • Quand suivre les résultats et où
  • Gérer le temps à y consacrer

LA STRATÉGIE

  • Déterminer l’objectif de la présence sur les réseaux : se faire connaitre ? vendre de manière indirecte ? vendre de manière directe
  • Définir le marché cible, les personnes qui la composent, leurs besoins et motivations
  • Lister les messages cohérents avec la cible et le produit
  • Choisir des médias sociaux cohérents avec la cible
  • Étendre son réseau, sortir de l’anonymat et entretenir et développer les relations

LA CRÉATION DU CONTENU

  • Ce qu’il ne faut jamais faire car Google le voit : copier et coller du contenu déjà connu par Google
  • Comment vérifier
  • Choisir un sujet
  • Comment faire les recherches sur le sujet, ne jamais prendre une seule source
  • Comment noter
  • Les structures inductives et déductives, choisir le plus efficace pour le sujet et l’audience
  • Faire la synthèse
  • Les méthodes de correction du contenu et de l’orthographe

 LES CRITÈRES D’UN BON CONTENU

  • Savoir s’adapter à la cible : niveau de langage et facilité de compréhension.
  • Choisir un titre qui choque et fait lire
  • Créer le débat
  • Donner des informations pratiques
  • Faire en sorte que vos lecteurs mettent des liens pour le diffuser sur leurs propres réseaux

COMMENT DIFFUSER SON CONTENU, SUR QUELS MÉDIAS, COMMENT

Vos propres pages sociales

  • Facebook: page personnelle
  • Facebook : page entreprise
  • Facebook : page évènement
  • LinkedIn: le mur
  • LinkedIn : les groupes, le blog. Les groupes ouverts et les groupes fermés.
  • LinkedIn : les messages privés
  • Google + page affaires
  • Google + page personnelle
  • Yelp
  • Scoop it
  • Viadéo: votre page, participation aux discussions, groupes par thème d’intérêt.
  • Twitter : les règles d’utilisation de Twitter, quand poster, combien de tweet on peut mettre sur le même sujet, les règles de base à respecter, les algorithmes cachés.
  • Disqus

Utiliser les pages sociales des autres

  • Pages Facebook des entreprises
  • Pages sociales des journaux et magazines
  • Les blogs et réponses
  • Disqus et ses multiples ramifications
  • Les règles dans les différents médias : l’acceptation des commentaires, la suppression, le bannissement et les solutions pour y parer
  • Que faire pour maximiser vos chances de parution
  • Savoir se monter les listes de signet de diffusion pour faciliter vos parutions partout en quelques minutes

Soyez partout !

COMMENT MESURER LES RÉSULTATS

  • Les commentaires donnent déjà un premier feedback
  • Mesurer les résultats d’augmentation globale du trafic
  • Mesurer sur votre site l’acquisition des réseaux sociaux par rapport aux autres sources : recherche organique, acquisition directe, sites référents.
  • Comment analyser les médias sociaux qui vous apportent le plus de trafic.
  • Noter les messages qui portent plus que les autres et les médias rentables.

**source: challenge-action.com/

***********************************************

Résultat de recherche d'images pour "Réseaux sociaux"

La liste des réseaux sociaux : Quel réseau social choisir ? Quel réseau social utiliser pour un usage professionnel ou personnel ? Quelle est l’offre de réseau sociaux sur ordinateur ou mobile pour me connecter avec les communautés qui m’intéressent et échanger via photo, vidéo, messages, audio… Mis à part Facebook, réseau social sur lequel ma mère est devenue experte, quels sont les réseaux sociaux émergents sur Internet ? Etant donné qu’une “couche sociale” est présente dans quasiment l’ensemble des services en ligne et applications, vous ne trouverez dans cette liste que les réseaux sociaux ayant dépassé le 1 000 000 d’utilisateurs pour une meilleure visibilité. Consultez le classement mondial réseaux sociaux et le classement France des réseaux sociaux pour connaître les réseaux qui dominent actuellement. *cliquer ici: .webmarketing-conseil.

Résultat de recherche d'images pour "Réseaux sociaux"

Résultat de recherche d'images pour "Réseaux sociaux"

***********************************************************************

10 astuces pour cartonner sur les réseaux sociaux

Comment écrire des  »posts » ou des tweets irrésistibles? Pour améliorer votre « self branding » sur les médias sociaux, suivez les conseils avisés de Guy Kawasaki, ex- »évangéliste » chez Apple.

13733414

Guy Kawasaki a été « évangéliste » chez Apple. Depuis des années, il défend sans relâche l’art « d’enchanter » l’utilisateur: « icônes fun », interfaces fluides, « bonbons visuels »… Aujourd’hui, dans son nouveau livre, L’Art des médias sociaux, co-écrit avec Peg Fitzpatrick, il livre ses conseils pour rendre attractifs et irrésistibles vos posts sur les réseaux sociaux, tels FacebookTwitterLinkedIn ou Pinterest.

  1. Soignez (vraiment) la qualité du                          contenu

Avant toute chose, qu’entend-on exactement par du contenu de qualité? Bonne question! Un contenu intéressant se présente sous quatre formes:

  • Information. Que s’est-il passé? Exemple: le secrétaire d’État à la défense, Chuck Hagel, a déclaré qu’il était prêt à réexaminer le statut des transsexuels dans l’armée.
  • Analyse. Qu’est-ce que cela signifie? Exemple: Mother Jones explique pourquoi l’incident lors duquel la star de football uruguayenne, Luis Suárez, a mordu un joueur de l’équipe adverse posait de gros problèmes en termes d’hygiène.
  • Aide : Comment ça marche? Exemple : le site CENT explique comment envoyer un SMS d’urgence au 911 (le « 15″ américain)
  • Divertissement. Qu’est-ce qui leur passe par la tête? Exemple: chaque année deux églises de Vrontados en Grèce simulent une guerre des roquettes pour fêter Pâques.
  • 2. Soyez surprenant

Un grand nombre de personnes et la majorité des entreprises ont une définition restrictive de ce qui est pertinent et intéressant pour leurs abonnés. Ils supposent à tort que leur abonnés ne s’intéressent qu’à un nombre restreint de sujets. Devrais-je exclusivement publier du contenu ayant trait à l’entrepreneuriat, l’innovation et la technologie ? Peg (Peg Fitzpatrick, co-auteur du livre, NDLR) devrait- elle uniquement publier du contenu concernant les blogs et les médias sociaux? Motorola devrait-il exclusivement publier du contenu sur Motorola?

Dans ces trois cas, la réponse est non, car cela serait ennuyeux -et « ennuyeux » ne fonctionne pas sur les médias sociaux. Essayez d’adopter une vision plus globale et de prendre plus de risques. Voici quelques exemples de stratégies utilisées par les entreprises pour rester dans la course tout en suscitant davantage d’intérêt (suite après l’illustration).

3. Soyez audacieux

La réussite sourit aux audacieux et il en va de même pour les posts intéressants, donc n’hésitez pas à exprimer vos sentiments et intentions. Par exemple, si vous pensez qu’il devrait y avoir plus de femmes PDG, partagez un article étayant votre point de vue. Vos abonnés vous ont volontairement suivis, il peuvent donc arrêter tout aussi volontairement s’ils n’aiment pas ce que vous partagez.

Si vous ne bousculez personne sur les réseaux sociaux, c’est que vous ne les utilisez pas de la bonne façon. Certes, d’aucuns vous reprocheront de publier trop de posts ou des posts qui ne sont pas suffisamment intéressants pour eux, mais c’est ce que j’appelle « l’Internet entitlement syndrome » (« syndrome du « Internet me donne droit à tout » NDLR). Certains pensent que tout devrait être gratuit et répondre parfaitement à leurs attentes, car ils sont le cente de l’univers (maudit soit Copernic!)

 4. Soyez bref

Sur les médias sociaux, la concision vaut mieux que le bavardage inutile. Vous êtes chaque jour en concurrence avec des millions de posts. Les membres se font rapidement un avis et passent leur chemin si vous ne suscitez pas rapidement leur intérêt.

Selon notre expérience, la longueur idéale pour du contenu issu de la curation sur Google et Facebook est de deux ou trois phrases et de 100 caractères sur Twitter. La longueur idéale pour du contenu de votre création se situe entre 500 et 1 000 mots.

5. Soyez reconnaissant

Lorsque vous publiez du contenu dont vous êtes l’auteur, vos publications ne comportent pas forcément de liens, mais lorsque vous partagez du contenu, par définition vous utilisez des sources extérieures. Chaque post devrait donc contenir un lien renvoyant vers votre source. Ces liens permettent:

  • aux lecteurs d’en apprendre davantage sur la source,
  • d’envoyer du trafic vers la source pour la remercier,
  • d’augmenter votre visibilité sur les sites Web et votre popularité vis-à-vis des blogueurs.

Lorsque vous trouverez du contenu grâce au post d’un autre membre, suivez ce protocole: rédigez et publiez un post comprenant un lien renvoyant vers la source, puis ajoutez un « hat tip » (h/t) suivi du nom de la personne qui vous l’a fait découvrir (Astuce très « américano-américaine » mais pourquoi ne pas la populariser en Europe NDLR).

6. Soyez visuel

Tous les posts, sans exception, devraient être accompagnés d’une « pépite visuelle », du type photo, image graphique ou vidéo. Selon une étude de Skyword, « le nombre total de vues [concernant le contenu de son client] augmente en moyenne de 94% si un article publié contient une photo ou une infographie pertinente, en comparaison d’articles sans image dans la même catégorie. »

Une image graphique ou une vidéo de qualité jouent un rôle tout aussi important dans le succès d’un post que le texte. Voici plusieurs manières de le faire:

  • Associer un lien à votre contenu. Sur Google+ et Facebook, si vous associez un lien, une photo s’ajoutera automatiquement à votre publication. Faites attention à ce que la taille de ces photos ne soit pas trop petite par rapport à la taille maximale autorisée, auquel cas celles-ci apparaitraient minuscules sur des appareils mobiles.
  • Faire une capture d’écran de la source, ou sauvegarder l’image, et l’ajouter manuellement à votre publication. Essayez d’obtenir une photo d’au moins 500 pixels de large. Soyez conscient du fait que dans ce cas, il est parfois délicat de savoir si votre usage de ces données est loyal (fair use) ou non, pour ce qui concerne le droit d’auteur (…).
  • Créer vos propres images graphiques à l’aide de Canva. Canva, une entreprise pour laquelle Peg et moi travaillons, fournit des modèles, images vectorielles, polices de caractères ainsi que des photos facturées 1 dollar à chaque utilisation.
  • Acheter une image sur une banque d’images en ligne telle que Fotolia, iStockphoto ou Stocksy.

Il existe également des sites gratuits tels que Wikimedia Commons et Flickr Creative Commons. L’entreprise Creative Commons donne accès à plusieurs banques d’images afin de faciliter la recherche. Quelle que soit la façon dont vous obtenez vos photos et images, veillez à toujours utiliser la taille optimale sur chaque plateforme.

 7. Soyez organisé

Si votre publication sur Google+, Facebook ou LinkedIn est composée de plus de quatre paragraphes, utilisez une liste à puces ou numérotée. Cela facilite la lecture car l’information est organisée en de plus petits paragraphes et minimise l’effet « tldr » (too long didn’t read).

Je suis peut-être la seule personne au monde à le faire, mais lorsqu’un texte n’est qu’une suite de paragraphes, je le laisse de côté. Si j’ai envie de lire un roman, j’achète un e-book. Je suis beaucoup plus enclin à lire un post comportant une liste à puces ou numérotée.

8. Soyez rusé

Lorsque que je tombe sur des posts dont le titre commence par: « Comment », « Le top 10 de … », « Le meilleur de… », cela m’indique qu’ils vont être pratiques et utiles. Tweld a publié une liste de 74 titres percutants (reproduite dans le livre NDLR), parmi lesquels mes 10 titres préférés sont: 

1. Comment cartonner…

2. Guide pratique pour…

3. Le guide exhaustif pour…

4. Les questions que vous devriez poser avant de …

5. Les règles pour …

6. Les étapes indispensables pour …

7. Les méthodes les plus utilisées pour …

8. Conseils pour …

9. Stratégies pour …

10. Ce que personne ne dit à propos de…

9. Soyez facile à trouver

Les hashtags sont une belle invention. Ils relient les posts de personnes se trouvant aux quatre coins de la planète et apportent une structure à un écosystème qui en est dépourvu. Ajouter un hashtag à un post revient à crier tout haut que le post est pertinent au vu de vos intérêts communs. Par exemple, asocialmediatips sur Google+ relie des posts relatifs aux médias sociaux. Twitter, Instagram, Facebook, Tumblr et Google Plus prennent en charge les hashtags. Cette pratique est donc courante et reconnue.

Nous vous conseillons d’ajouter deux ou trois hashtags à vos posts. Si vous en utilisez davantage, vous aurez l’air d’un  #idiot qui essaie d’#exploiterlesystème. Par ailleurs, n’utilisez pas les hashtags sur Pinterest car ils ne sont pas les bienvenus (sans doute parce qu’ils interfèrent avec le caractère minimaliste de ses posts).

10. Soyez actif

Par « actif », nous entendons que vous publiiez entre trois et vingt posts différents par jour. Tant que vos posts sont bons, vous pouvez en publier davantage, mais si publiez deux mauvais posts par jour, c’est déjà trop (suite après l’illustration).

Certes, vous êtes en train de lire un livre coécrit par quelqu’un à qui il arrive de répéter jusqu’à quatre fois ses tweets. Cependant, faites-moi confiance et essayez de partager du contenu selon le rythme de la colonne « utilisation hardie » figurant dans le tableau ci-dessus (les chiffres incluent les posts créés ainsi que ceux issus de la curation).

Bonus 1

Lors d’un entretien téléphonique avec Challenges.fr le 23 février dernier, Guy Kawasaki a ajouté les conseils suivants, à ranger dans la catégorie des « erreurs à éviter »: « une erreur courante, que j’ai faite au début de mon utilisation de  Twitter, consiste, pour paraître poli, à suivre tous ceux qui vous suivent. C’est ingérable! Vous vous retrouveriez bientôt avec une liste interminable de contacts. Ne suivez que ceux qui vous intéressent vraiment. Autre erreur de « débutant »: les gens ne postent pas assez. Pour créer un flux consistant de followers, il faut au moins 8 à 12 tweets par jour sur Twitter -attention, en incluant les tweets diffusés plusieurs fois -ce qui nous fait donc 2 à 3 tweets originaux par jour. Troisième erreur: les gens ont tendance à faire uniquement leur auto-promotion, à ne parler que de leur entreprise ou de leurs activités. Or ce n’est pas « vous » que l’on suit sur Twitter, mais votre contenu!« 

Bonus 2

Repérée sur… Twitter, cette infographie bourrée de bons conseils pour réussir « le tweet parfait », par Olivier Jadzinski: 

***source challenges.fr

***************************************************************



Répondre

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque