La désinformation

**Préjugés et contre-vérités

Quand la télé belge brouille l’image des Algériens

Lors de la dernière visite de la délégation belge à Alger, la secrétaire d’Etat belge a largement exagéré le nombre de sans-papiers algériens. La télé publique belge, la RTBF, n’a retenu que cela de la visite, allant jusqu’à accuser les sanspapiers de futurs terroristes. Lamentable !

La désinformation 624_341_246ed9821c8554f1aef3802a205bcd0f-1301575007

La télévision publique belge, la RTBF, a couvert la visite de la délégation ministérielle belge en Algérie, de la semaine dernière, d’une étrange manière. Plus précisément en ce qui concerne la question migratoire entre les deux pays.

En effet, à l’affirmation de la secrétaire d’Etat à l’Asile et l’Immigration, Mme Maggie de Block, qui chiffre à 5.332 (admirez la précision du chiffre) le nombre de clandestins (sans-papiers) algériens en Belgique, le journaliste s’est permis un commentaire pour le moins hallucinant : «L’Algérie craint que les sans-papiers algériens, de retour dans leur pays, ne deviennent des terroristes », affirme-t-il, pour expliquer le refus et la prudence de l’Algérie d’accepter, sans discuter, tout rapatriement de clandestin supposé d’origine algérienne.

L’information est passée en boucle toute la soirée dans le journal télévisé de la RTBF. Cela mérite, certainement, une «mise au point» tant la question migratoire, audelà de sa dimension humaine, est devenue un enjeu de surenchère politique en Belgique comme dans toute l’Europe. Il est clair que Mme Maggie de Block confond le chiffre des arrivées des touristes algériens en Belgique et celui des sorties de Belgique.

C’est-à-dire qu’elle suppose que tout touriste avec un visa belge est obligé de repartir par la Belgique. Or, la réalité démontre qu’une grande majorité de touristes (pas uniquement algériens d’ailleurs) qui débarquent dans un aéroport belge circulent dans le reste des pays de l’espace Schengen (26 pays pour rappel).

Les nôtres, les touristes, transitent souvent par la France, l’Angleterre, l’Italie ou l’Espagne. La majorité d’entre eux repartent (très peu restent) de France ou d’Angleterre. Lorsqu’on chiffre à près de 30.000 Algériens résidents légaux en Belgique, le chiffre de 5.332 représente plus du sixième de la totalité de l’immigration algérienne.

Est-ce possible ? Sans nier la présence de clandestins d’origine algérienne en Belgique, l’exagération du chiffre et son lancement «à la figure» de son homologue algérien, Belkacem Sahli, sonnait comme un reproche diplomatique à l’Algérie.

Ensuite, le journaliste, qui s’est permis le commentaire «divinatoire» de la nature des sanspapiers (de futurs terroristes), traduit bien les clichés et autres préjugés collés, non pas seulement aux sans-papiers, mais à tous les Algériens qui voyagent hors de leur pays.

Parce qu’il faut bien nous expliquer la relation entre un jeune (ou vieux d’ailleurs) qui souhaite s’installer ailleurs pour «X» raisons et le terrorisme islamiste. A moins qu’en Belgique, il existe des écoles de formation de terroristes islamistes qui profitent de la détresse des sans-papiers pour les recruter et en faire de futurs terroristes dans leur pays d’origine.

Cherchez le coupable. Face à de telles certitudes journalistiques, le secrétaire d’Etat algérien en charge de l’immigration, M. Belkacem Sahli a, selon l’extrait passé par la RTBF, répondu par un argument tout aussi surprenant : «80% de ceux qui se déclarent Algériens ne le sont pas».

Et de rappeler ensuite les obstacles et lenteurs bureaucratiques dans la délivrance des visas touristiques pour les Algériens. Allez savoir d’où provient ce pourcentage de 80%. Du coup, la secrétaire d’Etat belge, qui accompagnait son ministre des Affaires étrangères, Didier Reyderns, promet que la Belgique va assouplir la procédure de délivrance de visas.

Cela rappelle les promesses de bien d’autres diplomates européens et l’on sait ce qu’il en est dans la réalité. Mais revenons à la question de fond : le nombre des sans-papiers. Si on suit le raisonnement de Mme Maggie de Block, elle promet d’assouplir et d’augmenter le nombre de visas, tout en dénonçant le nombre élevé des sans-papiers et la mauvaise coopération de l’Algérie en matière de réadmission des clandestins.

Pour une diplomate, c’est un peu contradictoire, voire démagogique comme discours. En revanche, dans l’information rapportée par la RTBF sur ce sujet, il n’a point été question des conditions d’accueil, de droits (et devoirs) des immigrés en Belgique comme en Algérie.

Si la secrétaire d’Etat belge en charge de l’immigration a surfé sur le discours dominant en Europe qui associe les immigrés aux nouveaux fléaux transnationaux tels ceux de la traite humaine, de la violence, des trafics en tous genres jusqu’à déborder, selon la RTBF, sur le terrorisme islamiste, son homologue algérien (toujours selon la RTBF) a riposté par plus de visas pour les Algériens.

Dialogue de sourds. En fin de compte, les politiques européens et pas seulement belges, non contents de faire supporter la crise économique et sociale aux classes les plus vulnérables (travailleurs, chômeurs, jeunes), sont encouragés par la RTBF qui a choisi d’en ajouter une autre catégorie de gens : les sans-papiers. C’est-à-dire ceux qui sont au bout du bout de la chaîne de la détresse humaine.*18 Février 2013-Le jour d’Algérie

**Quand l’AFP dévie de la vérité

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, a qualifié lundi soir l’affirmation de l’AFP que l’Algérie et le Maroc se disputaient le Sahara occidental de “fourvoiement déconcertant”. “Affirmer que l’Algérie et le Maroc se disputent le Sahara occidental est un fourvoiement déconcertant et je m’étonne d’une telle aberration”, a-t-il dit dans une déclaration à l’APS, en réaction à une dépêche, datée de Paris, annonçant la visite de François Hollande au Maroc. “La position de l’Algérie est connue”, a-t-il ajouté, rappelant que l’Algérie “n’a aucune prétention ou revendication sur le territoire du Sahara occidental dont elle recherche la décolonisation authentique par l’exercice du peuple sahraoui de son droit inaliénable à l’autodétermination”.*lecourrier-dalgerie.-02.04.2014.

**Le Maroc, ce chouchou de la presse française

Le Maroc, tu ne le critiqueras point !

Voici le commandement qui régit depuis un certain nombre d’années la presse française. Celle-ci n’y voit jamais un inconvénient pour tailler en pièces le régime algérien accusé de tous les maux : corruption, dictature, violation des libertés publiques, etc. Mais cette même bonne presse française dresse rarement un constat critique à l’égard de la monarchie marocaine qui ne vaut, pourtant, pas mieux que son voisin…

Le Maroc, son décor de carte postale, son tourisme sexuel, ses Casbahs, ses plages magnifiques et ses palais ancestraux, voici l’image que la plupart des médias français aiment véhiculer de ce pays dont a l’impression qu’il est un immense Club Med. Le plus grand centre touristique du monde où la population est réduite à servir les repas et  danser sous les yeux des touristes qui viennent réaliser leurs fantasmes les plus excentriques. Quant à la population marocaine, elle a rarement voix au chapitre. Ses souffrances causées par une répression policière permanente, ses libertés bafouées et ses richesses confisquées par un monarque absolutiste qui oblige ses notables à se prosterner pour lui rendre hommage, la bay’a, cérémonial d’allégeance, ces réalités amères ne sont presque jamais restituées dans les reportages et documentaires que les médias français consacrent à chaque année au Maroc. Et lorsqu’on veut briser cette omerta médiatique, les tentacules du Makhzen se lancent pour vous étouffer.

Ali Amar, le journaliste marocain, a fait récemment les frais de cette loi. Celle-ci ne pardonne pas aux « moutons noirs » qui osent l’enfreindre. Licencié du site Slate Afrique, visiblement pour ses diatribes contre les autorités marocaines, le sort de ce journaliste, et opposant au Makhzen, est en lui-même une mise à nu de l’insupportable complicité de certains médias français avec les dirigeants marocains. Dans un courriel confidentiel, révélé sur internet par un site marocain, un des responsables de Slate Afrique a même regretté la publication des articles de ce journaliste marocain qui a décrypté sans aucune compromission l’actualité marocaine.   »Ce type est un escroc qui nous aura coûté très cher en faisant fuir tous les partenaires marocains avec qui nous avons discuté. On aurait dû prendre cette décision plus tôt ». C’est en ces termes qu’Eric Leser, le directeur de la rédaction de Slate et SlateAfrique, s’est exprimé au sujet d’Ali Amar à qui on reproche sa liberté de ton et son insoumission envers un régime moyenâgeux. Une insoumission qui dérange et pour laquelle Ali Amar a été « dégagé » de la rédaction d’un des sites français les plus réputés et lus dans le monde.

Choqués et bouleversés par cette attitude qui fait fi de toute éthique journalistique, des journalistes et chroniqueurs algériens ont affiché leur solidarité et ont décidé, par la suite, de claquer la porte de la rédaction de Slate Afrique. Akram Belkaïd, Kamel Daoud et Chawki Amari, ont rendu publique leur démission et ont exprimé haut et fort leur indignation après le licenciement de leur confrère marocain.   »Dans la presse française, on peut cogner autant qu’on veut sur Abdelaziz Bouteflika, le DRS ou qui sais-je encore, mais, surtout, surtout, pas touche à Mohammed VI », s’est, d’ailleurs, indigné à ce sujet le journaliste Algérien Akram Belkaïd. Quant à la rédaction de Slate Afrique, elle observe toujours un silence mystérieux. Contactée par nos soins pour obtenir une précision, une réaction, une explication, notre demande est restée sans réponse. Comme quoi, on ne veut toujours pas déplaire aux lobbys marocains en France qui jouent magnifiquement bien leur rôle de censeur…*Algérie.Focus.com-03.03.2013.

****************************************************



2 commentaires

  1. Johna265 dit :

    Hi! Someone in my Myspace group shared this website with us so I came to look it over. I’m definitely loving the information. I’m bookmarking and will be tweeting this to my followers! Great blog and terrific design and style. dckkdkdcabed

  2. Smithf309 dit :

    Every weekend i used to pay a visit this website, for the reason that i wish for enjoyment, for the reason fadbkgekdefbeefe

Répondre

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque