Ennahar TV et autres

**Ennahar TV ecclipse Al Jazeera

Ennahar TV et autres

Au moment où Echourouk TV subissait un piratage de son faisceau par une télévision italienne, la télévision Ennahar TV éclatait au grand jour sur toute la planète. Elle est citée jeudi par toutes les télévisions du monde comme la première chaîne qui a annoncé la mort du célèbre chef d’Aqmi dans le Sud, Abou Zeïd. Ennahar TV a été citée surtout par toutes les télévisions françaises très concernées par les annonces de cette chaîne très au fait de l’actualité sécuritaire dans la région. Si Ennahar TV est souvent citée par BFM TV, ou encore LCI, c’est la première fois surtout que la première télévision de France TF1, et ses soeurs France 2 et Canal+ ou encore M6 citent ensemble et en même temps, l’information donnée par une télévision algérienne. L’annonce Ennahar Tv est même citée dans le zapping de Canal+ du vendredi, comme étant une télévision algérienne qui a annoncé la mort d’Abou Zeïd. Eh oui, une télévision algérienne qui fonctionne comme Al Jazeera ça existe. Des sa création en catimini (Anis Rahmani, le patron d’Ennahar TV n’a pas fait d’événement pour annoncer le lancement de sa chaîne), Ennahar Tv n’a pas caché son ambition de devenir l’une des premières télévisions dans le Maghreb et pourquoi pas dans le Monde arabe.

294945_293205664105441_1469271907_n

Choisissant de faire que dans l’information, Ennahar adopte le modèle d’Al Jazeera. Infos, émissions de débats politiques et émission religieuse populaire. Dans les trois choix, Ennahar TV a réussi avec un JT à la page et des scoops qui laissent pantois les autres télévisions dans la région et plus précisément l’Entv, qui pour le moment possède le cap sur l’information officielle. La télévision privée a d’abord oeuvré à gagner la confiance de ses téléspectateurs à l’intérieur du pays. Après avoir gagné la confiance des téléspectateurs de la capitale et de l’intérieur du pays, elle a réussi à gagner une région difficile d’accès pour une télévision arabophone.
Contrairement à ce qu’on pouvait penser, Ennahar TV a réussi là où les autres télévisions comme Echourouk TV ou El Djazaïria TV ont échoué: La Kabylie. Ennahar TV qui possède pourtant plus de 80% de programmes en langue arabe classique et dialectale, a gagné la sympathie de la Kabylie. Elle a été la seule à s’approcher de la Kabylie avec les débats sur la wilaya III, mais aussi sur des sujets qui touchent cette région montagneuse comme les incendies, la neige ou encore la cueillette des olives. Plus récemment, Ennahar TV a été la seule télévision qui a assisté à un vote dans une commune dans la région d’Akbou, très hostile à tout ce qui est télévision algérienne. Après l’intérieur, Ennahar TV vient de gagner la confiance et surtout le respect des télévisions étrangères et surtout françaises, très prudentes à tout ce qui vient d’un média de l’Algérie.
Après l’affaire d’In Amenas, Ennahar TV s’est placée comme la seule référence en matière d’information en Algérie. Avec cette nouvelle affaire d’Abou Zeïd, Ennahar TV est plus que jamais sous les feux des projecteurs. Dans quelques jours d’ailleurs, Ennahar TV fêtera sa première année d’existence avec l’ouverture de son nouveau studio. Ce succès planétaire est mal vu, en revanche en Algérie par ses concurrents dans les médias algériens. L’APS a préféré citer BFM TV que de citer Ennahar TV comme premier média algérien à annoncer la nouvelle de la mort d’Abou Zeïd. En attendant de confirmer l’information par un communiqué «officiel» de l’Aqmi, la chaîne algérienne est quand même citée par le sérieux quotidien Le Monde, ce qui lui donne de plus en plus de poids pour l’avenir.*L’Expression-02.03.2013.

**Ennahar TV est la chaine privée la plus regardée en Algérie, selon une étude

Ennahar TV est la chaine la plus regardée en Algérie parmi les chaines privées avec une part d’audience de 22,1 %, selon une étude de l’agence de publicité MMR réalisée entre le 24 et le 30 septembre dernier.     

La chaîne a pu réunir 9 643 000 téléspectateurs de plus de 12 ans en une semaine. Ennahar est suivie par les chaînes privées Echourouk et ElDjazairia ayant enregistré  chacune respectivement 19,2 % et 14,5 %, selon la même source. Selon la même étude 43% des personnes qui regardent Ennahar sont actives, 31 % sont des femmes au foyer, 14% sont des étudiants et écoliers, 9% sont des retraités et 3% sont des personnes inactives.
L’étude relève également qu’il y a plus d’hommes qui regardent les programmes de la chaîne, avec un taux de 56% contre 44 % pour les femmes. Par niveau d’instruction, Ennahar est surtout suivie par des téléspectateurs sans instruction ou ayant un niveau moyen, avec un taux de 28 % pour chacune de ces catégories.
Les personnes ayant un niveau primaire représentent 20%, celles avec un niveau secondaire 13 % tandis que les universitaires ne représentent que 11 %. Par tranche d’âge, la population de 20 à 29 ans représente la part la plus importante avec un taux de 31,1 %.
Pour réaliser cette étude, l’agence s’est basée sur un échantillon de 1 100 personnes dans les villes d’Alger, Oran, Sétif et Constantine.*TSA-jeudi, 07 novembre 2013

chainesdz-

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

 KBC (Khabar Broadcast Communication) fait peur à Echourouk TV et Ennahar TV

«Les machines ne pourront jamais numériser la vie. L’audiovisuel ne suffit pas: pour que l’humanité fleurisse, les êtres humains doivent physiquement se rencontrer.» Vincent Cespedes

Depuis quelques jours le journal El Khabar diffuse un placard publicitaire de couleur orange, qui nous rappelle une certaine chaîne du Qatar, lançant un avis de recrutement pour sa future télévision. L’avis de recrutement «open» a créé une «vaste panique» dans la majorité des bureaux des télévisions privées à Alger. Surtout concernant ses chaînes dont l’instabilité rédactionnelle et administrative est secouée par de nombreux problèmes financiers mais surtout des problèmes de communication entre responsables, journalistes et techniciens. Selon certaines sources, cette nouvelle télévision privée dénommée KBC (Khabar Broadcast Communication) qui appartient au puissant groupe El Khabar sera dirigée par Zahreddine Smati, l’un des actionnaires du groupe du premier journal arabophone privé. La ligne éditoriale de la chaîne ne va pas s’éloigner de la ligne tracée connue du journal papier, qui est basée sur un marketing médiatique prôné par une ligne politique ouverte et un professionnalisme algérien crédible. Dès le lancement de l’avis de recrutement, deux télévisions privées ont tenté d’en savoir plus sur les ambitions audiovisuelles de cette chaîne au ton libre et à la ligne politique indépendante. Ce qui est sûr est que le groupe El Khabar a mis le paquet en matière de matériel et en matière de nouvelle technologie, il restait seulement à recruter les petits métiers de la télé: reporters, journalistes de la rédaction du journal mais aussi quelques présentateurs vedettes pour donner une image forte de la chaîne. Et l’arrivée de ce nouveau média lourd privé fait plus peur aux télévisions privées possédant déjà un journal: Echourouk et Ennahar principaux concurrents d’El Khabar sur le paysage médiatique algérien. Et contrairement à Ennahar TV qui a investi dans la nouvelle génération de journalistes tout fraîchement sortis de l’Itfc et Echourouk qui a investi dans les journalistes venant du journal, KBC envisage de recruter de grandes vedettes du petit écran arabe. Parmi les vedettes qui ont été déjà contactées par la chaîne, il y a l’ancien présentateur du JT de 20h de l’Entv, Kamel Alouani. Ce dernier qui travaille à Londres a été déjà contacté par la télévision d’El Khabar pour animer une grande émission de débat politique à l’approche de la présidentielle 2014. On parle également de Leïla Bouzidi, l’une des meilleures professionnelle, du débat politique sur la scène audiovisuelle algérienne, et qui a déjà fait ses preuves sur Med 1 TV, El arabya et Cnbc. Selon certaines sources, KBC n’a aucun complexe à investir comme les grandes chaînes arabes dans des vedettes arabes exerçant déjà sur les grandes networks: Al Jazeera, Al arabya, BBC arabic et même France 24 arabic. KBC a l’ambition d’être comme le journal, l’un des médias les plus imposants du Maghreb et même du Monde arabe et pour ce faire, il compte importer le savoir-faire de la BBC, la rigueur
d’Al Jazeera et la décontraction de France 24.*Par Amira SOLTANE -L’Expression-Jeudi 24 Octobre 2013

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

Al Atlas TV lancée le 15 mai 2013 sur NilSat

20139

Quarante-huit heures après le lancement de Dzair TV par le groupe Haddad, une nouvelle télévision algérienne privée lancera à partir de demain ses essais techniques sur le satellite NilSat. Cette télévision s’appelle Al Atlas TV. Elle est dirigée par un certain Tarek Yahiaoui, ancien responsable d’un petit parti politique désigné par un important investisseur algérien installé à Londres et qui possède d’excellents soutiens politiques pour lancer son entreprise à Alger.
Avec l’entrée d’Atlas TV, l’Algérie possèderait trois télévisions privées agréées: Ennahar Tv, Echourouk tv et El djazairia TV et six chaînes de télévisions qui émettent sur NilSat: Dzair TV, Hogar TV, Numidia News, Dzshop TV, l’index TV et Al Atlas Tv. Sans oublier Nessma verte qui est destinée au marché algérien. Avec dix chaînes de télévisions privées dans le paysage audiovisuel et une Entv toujours aussi puissante politiquement et financièrement, le téléspectateur algérien aura un choix difficile durant le mois sacré qui débutera en juillet, car chaque télévision envisage de sortir la grosse «artillerie» pour justement convaincre le maximum de téléspectateurs et surtout d’annonceurs.

Et à ce jeu, la toute dernière télévision privée à se lancer dans la bataille de l’audimat audiovisuel Al Atlas TV, possède les moyens de sa politique. Elle annonce la couleur sur Facebook en diffusant les bribes de son programme ramadhanesque. Ainsi après deux saisons sur Nessma TV, le sitcom algérien Zeyen Saâdek d’El-Assoued Ousslati, sera diffusé finalement sur Al Atlas TV. Plusieurs extraits mettant en vedette les comédiens Souileh, Kamel Bouakkaz, Omar Guendouz, Mourad Chaâbane, et autres, sont diffusés sur les réseaux sociaux. Ceci alors que l’Entv prépare de son côté la saison 4 de Djemaï family. Cette télévision qui s’inscrit dans la même ligne éditoriale que la chaîne Echourouk TV: conservatisme, famille et politique, risque d’être un sérieux concurrent pour ces télévisions qui possèdent plus d’une année d’existence. La télévision vient d’acquérir cette semaine le matériel haut de gamme pour une diffusion broadcast de qualité. Avec une équipe composée de plusieurs personnes rescapées de l’Entv et d’Echourouk TV, le risque de copier ou recopier l’Entv est très grand, puisqu’il n’existe rien de nouveau ou d’original dans le programme présenté par la page Facebook d’Al Atlas TV. Des feuilletons turcs achetés à la pelle, des dessins animés mangas en arabe, des sitcoms déjà diffusés et une équipe technique qui participe à plusieurs naufrages audiovisuels. Derrière la quantité de ces télévisions algériennes privées lancées à la hâte, la qualité laisse à désirer. Et devant l’absence d’une autorité de régulation conséquente qui sépare le bon grain de l’ivraie, le paysage audiovisuel algérien se transforme en véritable cabine d’essayage des émissions occidentales ou orientales «algérianisée».

*Par Amira SOLTANE- L’Expression-14.05.2013.

gif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradisegif-anime-scintillant-etoile-etoiles-angel-paradise

*Succès fulgurant de Cheikh Shemseddine sur la chaîne privée Ennahar TV

*Communiquer le message religieux autrement

«Si Obama ou Tyson s’était présenté pour demander la main de ta fille, aurais-tu accepté? C’est pour ça qu’il existe 14 millions de femmes célibataires en Algérie» Ckeikh Shemseddine, à propos d’un Algérien de couleur à qui on a refusé la main d’une fille.

L’Egypte et le monde arabe possèdent Amrou Khaled et Qaradhaoui, l’Algérie possède Cheikh Shemseddine. Mais ce n’est pas sur la chaîne coranique de l’Entv, ni sur Echourouk TV que l’imam le plus populaire de l’audiovisuel algérien officie mais sur la chaîne privée Ennahar TV et cela depuis le ramadhan passé. Ces interventions sont suivies aussi bien par les musulmans pratiquants que par les Algériens non pratiquants et pour cause: il touche à des sujets généraux et pas seulement religieux. C’est sans doute la critique qu’on peut lui faire. Mais quelle est la recette de cet imam prédicateur algérien? Comment est-il arrivé à un tel succès? Conscient qu’il n’est pas possible de concurrencer les télés religieuses qui investissent des millions de dollars pour s’adjuger les imams de salon de l’Orient, les Egyptiens, les Saoudiens et surtout les Jordaniens, il a investi dans le populisme algérien. Il adopte un langage arabe classique quand il s’agit de question de religion en général, mais dés qu’il s’agit de question relative à la société algérienne, il adopte un langage populaire avec parfois des termes de tous les jours en français ou en arabe francisé. En l’espace d’une année, Cheikh Shemseddine, est devenu un bon client sur youTube. Toutes ses interventions sont enregistrées sur le portail des vidéos en ligne. Certaines sont même devenues cultes et sont partagées sur Facebook. La plus célèbre vidéo demeure son intervention sur le choix de l’épouse en Algérie. En répondant à la question d’un prétendant au mariage, le cheikh s’est alors lancé dans la description des tâches des femmes algériennes, wilaya par wilaya, provoquant admiration et rires. Cette vidéo a même atteint le demi million de clicks. La deuxième vidéo la plus regardée du cheikh concerne la vente des sous-vêtements pour femmes par les hommes et précisément les islamistes. Intitulée, B52, cette vidéo ne concerne pas le bombardier américain qui a lâché des milliers de tonnes de bombes sur Vihetnam, mais la taille de la poitrine d’une femme venue acheter un soutien gorge. La critique qu’on lui fait souvent c’est le fait d’aborder le thème relatif au mariage au détriment des sujets sensibles sur l’Islam. Mais l’Imam des Eucalyptus et de Belcourt, s’en défend et démontre versets du Coran à l’appui que le mal de la société musulmane est en général dans le foyer conjugal. Le cheikh sort parfois du sujet quand il aborde le cas de l’athlète algérien Makhloufi et quand il parle des frappes du Nato ou de la guerre au Mali ou de Ghaza. Il use d’un style souvent utilisé par Ali Benhadj ou Abassi Madani lors de la guerre du Golfe. Mais Cheikh Shemseddine demeure une valeur sûre des prédicateurs algérien, en dénonçant parfois avec humour la discrimination raciale dans la société algérienne. En cette journée de la Saint-Valentin, on espère que le Cheikh aura un avis à donner sur cette pratique italienne qui s’est répandue dans la société algérienne et dont la télévision Ennahar a intelligemment capté l’avis de la vox populi.*L’Expression-19.02.2013.

**quelques prêches du Cheikh Shemseddine

**BROCHETTE fy jahannam

**histoire invraisemblable  أغرب قصة حدثت للشيخ شمس الدين الجزائري في حياته

**comment choisir une épouse الشيخ شمس الدين الجزائري ، اختيار الزوجة في الجزائر

**le choix d’un époux

**Cheb pirania

**Sur la corruption

**une femme algérienne digne امرأة جزائرية فَــحْـلَة

**choisir une épouse الشيخ شمس الدين الجزائري ، اختيار الزوجة في الجزائر

**La femme et le pantalon

**teindre les cheveux

****************************************

Echourouk TV et Ennahar TV effacent de l’écran Al Magharibia TV

«Qui sème le vent récolte la tempête» Adage français

L’accréditation des bureaux de Echourouk TV, Ennahar TV et El Djazairia TV, coïncide curieusement avec l’arrêt de la chaîne de la propagande islamiste Al Magharibia TV. Cette télévision qui avait été lancée en 2011 à partir de Londres par le fils aîné de Abassi Madani avec des capitaux qataris, a cessé de diffuser depuis quelques jours. Dans un communiqué en arabe signé par le Conseil d’administration de la chaîne, Al Magharibia TV explique qu’elle a cessé d’émettre suite à des pressions politiques externes fortes, sans pour autant citer l’origine de ces pressions. Mais selon d’autres analystes et sources internes à la chaîne, cet arrêt fait suite à des problèmes internes entre les associés de la chaîne. Un de ces actionnaires, anonymes pour la plupart, le docteur Salah-Eddine Sidhoum, ancien partisan de l’ex-FIS, installé en Europe depuis plus de 15 ans, aurait exprimé ses désaccords avec Oussama Madani sur la ligne éditoriale de la chaîne. Le conflit est également d’ordre financier. En effet, la destination des entrées financières provenant du Qatar n’est pas connue et pas visible. Al Magharibia TV fonctionne sans régie publicitaire et sans programme de divertissement. La majorité des programmes diffusés sont des débats politiques avec des intervenants par téléphone ou sur le plateau. Et la majorité des invités sont des résidus du parti dissous ou des opposants en exil à l’étranger. En effet, Larbi Zitout, Karim Moulaï et Mourad Dhina passent, tour à tour, sur le plateau pour déblatérer à sens unique leur discours belliqueux contre le pouvoir sans pour autant proposer un plan de société ou éclaircir l’opinion sur une véritable transition démocratique véritable. Al Magharibia TV s’est également spécialisée dans la diffusion des vidéos des manifestants algériens qu’elle repêche sur YouTube en faisant réagir des citoyens algériens honnêtes. Le conseil d’administration d’Al Magharibia n’a pas trouvé la bonne excuse pour signifier sa mort audiovisuelle que de dire que la chaîne avait subi des pressions politiques. Une stratégie qui ressort à chaque arrêt de la chaîne et ce n’est pas la première fois qu’Al Magharibia interrompt ses programmes pour des raisons de gestion et différends politiques. Mais la véritable raison de leur arrêt, c’est aussi la liberté de ton prise par les nouvelles télévisions privées algériennes, notamment Echourouk TV et Ennahar TV qui ont donné la parole aux mécontents des réformes et atténuer les critiques d’Al Magharabia sur la mauvaise gestion des collectivités locales et des réformes politiques et sociales en Algérie. La vox populi qui avait fait la force et le succès d’El Magharibia TV a très vite basculée vers le camp de Echourouk et Ennahar TV. Ce qui a réduit fortement l’audience de cette télévision dite de l’opposition. Les Algériens qui ont souffert durant une décennie du terrorisme ne veulent pas accorder du crédit à une télévision qui envisage d’instaurer la division et le chaos. *Par Amira SOLTANE-L’Expression-08.04.2013.

**************************************

*Des chaines privées bousculent les ministres

L’épisode du ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, qui se fait recadrer par la télévision privée Ennahar TV, soulève une grande question au niveau du gouvernement. Les ministres ont-ils le droit de bien se comporter devant des caméras privées, qui ne sont pas totalement de droit algérien? C’est la question que se posent actuellement de nombreux spécialistes en communication. Les ministres n’avaient l’habitude d’avoir qu’un seul média lourd: l’Entv. Ils se retrouvent avec plusieurs petites télévisions privées dont certaines font de l’Entv en format démocratique. Le tir groupé d’Echourouk et Ennahar TV sur Mohamed Aïssa a le mérite d’être clair. Celui qui ose s’attaquer à notre version des faits sera puni. Ce n’est plus les télévisions qui vous accordent des minutes dans le JT sans critiques et sans analyses comme le fait souvent la télévision d’Etat.
Les télévisions privées même si elles font de l’information, ont le mérite de décrypter les messages codés de certains ministres et parfois d’en montrer les erreurs de gestion. Une gestion parfois cachée ou masquée par la télévision publique, qui se contente seulement de montrer l’activité du ministre.
Depuis l’arrivée des télévisions privées, le traitement a changé, bien sûr, certains ministres ont une peur bleue d’Ennahar TV et d’Echourouk TV, mais aussi de Dzair TV ou de KBC ou El Djazairia TV. Ils tentent d’installer alors un terrain d’entente avec eux et vont même jusqu’à les inviter à des sorties sur le terrain. Ce que ne fait pas le Premier ministère ou la présidence de la République dans certains cas. Les membres du gouvernement qui possèdent des cellules de communication formatées aux médias lourds publics tentent de maintenir tant bien que mal cette situation, d’autant plus que la majorité de ces télévisions publiques possèdent des journaux papiers bien algériens, ce qui est totalement ubuesque.
Comme un journal est capable de faire tomber un ministre, une télévision peut aisément le faire avec l’image. D’ailleurs, la chaîne privée Beur TV a concocté un short programme politique qui nécessite de montrer la balance du paysage politique. La rubrique Talaa ou Habet (Celui qui monte et celui qui décent) d’une durée de cinq minutes, une rubrique inspirée du même concept publié sur le magazine Jeune Afrique et qui donne des notes d’appréciation aux ministres est en train de faire le buzz, alimentant des craintes chez certains qui se voient en bas de la balance et cela à la veille d’un remaniement ministériel.

*Par Amira SOLTANE- L’Expression-/ Samedi 31 Janvier 2015

*************************************

Echourouk TV subit des attaques pirates israéliennes, américaines et françaises

ech_722134472

Vendredi dernier (01.03.2013.), juste avant la grande prière du vendredi, la chaîne Echourouk TV a subi une attaque pirate qui a conduit au remplacement de son programme par un programme de télé-achat italien mettant en vue une femme dans une tenue dénudée. Dès la vue de cette image, les internautes n’ont pas raté le moment pour capter l’image et la mettre sur Facebook avec des commentaires critiquant le dérapage de la chaîne algérienne qui est censée présenter un programme familial surtout pour une matinée de vendredi considérée pour les musulmans comme un jour sacré. Après quelques secondes de diffusion, un écran noir est apparu, mettant un terme à la diffusion à ce programme, contraire aux valeurs algériennes. C’est le branle-bas de combat général au niveau des techniciens algériens qui gèrent cette télévision. C’est la deuxième fois que la télévision de Ali Fodil subit une attaque de ce genre.

Pourquoi on s’attaque à une télévision algérienne qui est à son lancement? Et surtout à qui profite cette attaque et cet incident technique? Les spécialistes des réseaux audiovisuels techniques sont au courant que ce genre d’incident n’est pas le fruit d’un hacker informatique isolé et encore moins un amateur de virus informatique. Les gens qui se sont attaqué au faisceau d’Echourouk TV sont des professionnels du brouillage satellitaire. Une technologie qui est maîtrisée que par des militaires ou des informaticiens possédant des antennes satellitaires puissantes. Renseignement pris auprès des professionnels du domaine et d’après une enquête sur les attaques qu’a subies la chaîne, on a recensé plus de 12 000 attaques de brouillage et de déviation du faisceau entre le 15 janvier et le 15 février. Ces attaques sont venues de 13 pays différents dont des pays occidentaux comme la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Italie mais aussi Israël, l’Egypte et l’Algérie. Selon toujours ses sources, c’est des Etats-Unis et d’Israël que sont venues les importantes attaques. Pourquoi des spécialistes du brouillage satellitaire s’attaqueraient-ils à une chaîne algérienne parmi les 525 chaînes satellitaires qui englobent le satellite Nil Sat? Selon toute vraisemblance, c’est le documentaire diffusé, il y a quelques jours, par la télévision d’Ali Fodil sur l’évangélisation en Afrique du Nord et surtout en Algérie qui a nourri cette haine pour la télévision algérienne Echourouk TV. Des menaces ont été envoyées sur le Net et par mail à la chaîne Echourouk TV pour la diffusion d’un documentaire qui met en cause les Américains, mais surtout les Français. Cet incident est surtout la preuve que le satellite Nil Sat est vulnérable. Avant l’épisode Echourouk TV, Al Jazeera Sport avait subi des attaques et même l’interruption de ses programmes durant la Coupe du Monde en Afrique du Sud en 2010 sur le satellite Nil Sat. Il faut dire que depuis le changement de fréquence, Echourouk TV a perdu de son aura. Il devra se stabiliser dans les mois à venir en prévision du mois sacré du Ramadhan.*L’Expression-03.03.2013.

**********************************



Répondre

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque