Qui est derrière Ennahar?

**Ennahar El Djadid fête sa quatrième années depuis sa parution en novembre 2007

*Ennahar inaugure son nouveau siège

 image

Le quotidien Ennahar El Djadid fête sa quatrième années depuis sa parution en novembre 2007 dans son nouveau siège flambant neuf, moderne et bien équipé, fournissant les meilleurs conditions de travail à son équipe.

Le nouveau siège d’Ennahar est un immeuble moderne composé de six étages qui a été inauguré à un moment où ce quotidien se prépare à souffler sa quatrième bougie mardi le premier novembre 2011.

Soucieuse de créer un environnement propice au travail à ces journalistes, en adoptant la méthode « Open space », partagée par toute l’équipe, les chefs de rédaction, tous les moyens et techniques moderne du journalisme ont été mis à la disposition de l’équipe.

La cérémonie d’inauguration du nouveau siège d’Ennahar a eue lieu vendredi soir en l’absence de certains membres fondateurs, mais en présence de beaucoup d’autres qui y ont pris part à la parution du premier numéro de ce journal le premier novembre 2007 et qui participeront à la parution du numéro 1237, mardi prochain correspondant au premier novembre 2011.

Le directeur de publication d’Ennahar El Djadid, M. Anis Rahmani, lors d’un discours prononcé en l’occasion, a insisté sur la nécessité de poursuite du travail journalistique dans cette ambiance familiale, notamment que le journal a acquis son propre siège dans un délai très court.

Le directeur de publication insiste aussi sur la nécessité de faire encore plus d’effort pour se maintenir à cette place honorable dans le monde de la presse « ceci reste notre devoir et nous lui donnerons plus d’attention parce que la prochaine étape doit être meilleur que la précédente ».

Avant d’inaugurer son nouveau siège vendredi, Ennahar a loué deux sièges ; le premier pour une durée de deux ans et le second pour une année. Le nouveau siège est composé de six étages équipés de tous les moyens modernes.

Ennahar souffle sa quatrième bougie peu de temps après le certificat attribué par l’organisme de référence en matière de certification de la diffusion des Médias (OJD), selon lequel le quotidien arrive en deuxième position au niveau national en termes de tirage et de ventes avec 350.000 copies par jour et un taux d’invendu de moins de 5%, une première dans le monde pour un jeune journal comparativement aux anciens journaux.(Ennahar/ Habiba Mahmoudi -29.10.2011.)

*************

 Qui est derrière Ennahar?

*A ceux qui semblent irrités par nos écrits …

Depuis la création d’Ennahar, comme quotidien national indépendant au milieu d’une multitude de titres de journaux et de magazines, certains milieux politiques, des média et même des officiels se sont mis à se poser la question : qui est derrière Ennahar, qui est derrière les rideaux.

 Par/ Anis Rahmani

image

Et chaque fois qu’Ennahar réalise des succès de par l’exclusivité des informations qui intéressent les algériens des villes, des villages et des quartiers, les interrogations se multiplient et la rumeur s’amplifie, car Ennahar, qui ne dépassait pas 20.000 lecteurs et lu par plus de 300.000 lecteurs par jour, selon les chiffres publiés par organisme de référence en matière de certification de la diffusion des Médias numériques en France.

L’attaque malveillante d’hier par le quotidien El Watan, m’a poussé pour la première fois à écrire sur Ennahar et sur les conditions dans lesquelles ce journal a vu le jour. Depuis sa parution au mois de novembre 2007, Ennahar subissait de multiples attaques mais nous n’avons jamais jugé utile de répondre car nous misions sur la crédibilité du journal et sur le jugement des lecteurs qui font la distinction entre le bon grain et l’ivraie.

Lors de la parution d’Ennahar, des collègues « du métier de la mort » ont fait courir la rumeur selon laquelle le journal appartiendrait à un homme d’affaire. Ces rumeurs ont ensuite, malheureusement, été transformées en rapports officiels et que Anis Rahmani n’était qu’une simple façade (de cette personne).

Après une courte période de temps, ces gens là se sont rendus compte que l’homme n’avait aucune relation avec Anis Rahmani, alors ils se sont mis à la recherche d’une autre partie pour lui coller Ennahar. Ils ont alors collé Ennahar à un ancien conseiller à la présidence de la république. Ce dernier, selon eux, serait le propriétaire du journal et Anis Rahmani n’était qu’une simple marionnette entre leurs mains de personnes qui le manipulaient au gré de leurs désirs !

D’autres plus illuminés prétendaient qu’Ennahar était un journal de l’armée. Peut-être parce que nous avons pris la défense des algériens qui ont décidé de protéger l’Algérie du terrorisme et du pillage des mercenaires. Certains ont même lancé la rumeur qu’Anis Rahmani, le directeur de publication, était un colonel de l’armée, d’autres prétendaient qu’il était plutôt un officier de police ! Peut-être parce qu’Ennahar publie tout ce qui touche à la sûreté nationale !

Plus Ennahar grandissait, plus ces gens là cherchaient à le coller à quelqu’un ou à quelque chose, car ils ne pouvaient accepter de voir des jeunes, sérieux, ambitieux et courageux, réussir.

Je suis Anis Rahmani et c’est avec fierté que je vous écrie. Dieu merci, ma carte d’identité et mon passeport sont verts. Mon nom à l’état civil est Mohamed Mokadem fils de Slimane. Originaire de la wilaya d’El bayedh et de Hamidi Fatima de Tizi Ouzou. Je ne suis pas de ceux qui ont un pied en Algérie et l’autre outre-mer. Je ne possède que la nationalité algérienne et je ne fréquente jamais les salons et les soirées mondaines car n’ayant pas le temps pour ce genre de choses. Ma préoccupation essentielle est l’écriture et la recherche de l’information même dans les intestins du serpent.

Je dis la vérité et je ne crains qu’Allah le Tout Puissant. Je ne crains ni les menaces des bandits des grands chemins ni les balles assassines des terroristes. J’écris et j’assume la responsabilité de ce que j’écris sans jamais avoir honte de ce que j’écris car étant bien au courant de ce qui se trame en Algérie, contre les algériens.

Ennahar a grandi et l’honneur revient aux jeunes journalistes qui se sont sacrifié pour la crédibilité de ce journal. Parmi ceux-ci, je citerai le photographe Ibrahim Hacini, qui a perdu un bras, victime d’une agression par un militant du RCD, près du siège de ce parti à Alger. La justice refuse toujours d’entendre le docteur Saïd Saâdi sur les faits bien que la victime ait déposé plainte, peut-être parce que Saâdi est un super algérien !

Ennahar a eu à affronter de violentes tempêtes et est toujours poursuivi dans des affaires en justice (plus de 150 affaires), mais nous ne dévierons jamais de notre ligne éditoriale, car, notre rêve est de voir une Algérie stable, une Algérie où règne la justice et où disparaisse à jamais la « Hogra ».

J’ai toujours évité de parler d’Ennahar car je suis un journaliste qui écris toujours et qui refuse de poser sa plume. Je voudrais dire à ceux qui ont osé insulter Ennahar, à cause de nos articles sur le philosophe français sioniste, Bernard Henri Lévy, à nos collègues d’El Watan, Ennahar est un journal dirigé par Anis Rahmani, et derrière les rideaux, il n’y a qu’une équipe de jeunes journalistes qui se sacrifient pour transmettre la vérité à tous les algériens. Des jeunes dont le seul soucis est le respect de leur contrat moral avec les lecteurs quels que soient les conditions.

Notre contrat avec les lecteurs est de défendre l’Algérie et nous sommes engagés en cela jusqu’au bout. Notre contrat avec les lecteurs et de parler de la corruption, et nous sommes bien engagé sur ce chemin. Notre contrat avec les lecteurs est d’être à côté des pauvres et d’évoquer leurs souffrances, et nous oeuvrerons dans ce sens et plus car, nous sommes de plus en plus conscients de la valeur de ce que nous faisons…  *Anis Rahmani

 

********************

*A l’attention de Monsieur Directeur de la publication El Watan Maison de la Presse 1, Rue bachir Attar – Alger

image

Le quotidien Ennahar a été surpris par la teneur des articles publiés, mercredi 21 septembre, dans les colonnes du quotidien Elwatan. Annoncé en ‘’une’’, un des ces articles comporte des affirmations non fondées et des attaques gratuites tendancieuses et surtout mensongère émanant d’un confrère. En vertu du principe de droit de réponse, je vous prie de bien vouloir veiller a la publication de tout ce qui suit:

1/ Nous nous interrogeons sur les motivations réelles de cette attaque en règle contre le quotidien Ennahar de la part de nos confrères d’Elwatan. Qu’avons-nous touché de fondamental chez ces derniers que nous n’avons pourtant pas cité pour que vous puissiez réagir avec autant de hargne au détriment de la plus élémentaire des règles de déontologie !!!?

En quoi le fait d’avoir donne un avis objectif sur le philosophe français, en l’occurrence monsieur Bernard Henry Levy, a-t-il pu provoquer chez vous cette fureur? Vous l’avez interprété comme une attaque contre vous comme si vos sorts étaient liés. Si c’est le cas, nous n’avons plus rien à nous dire, car jusque-là nous vous considérions comme un journal algérien privé, nous précisons et non indépendant comme vous le claironnez dans toutes les ambassades qui reçoivent vos lamentations et vos confidences.

2- pour votre information, le Quotidien indépendant, Ennahar appartient à une entreprise de presse familiale, propriété exclusive de journalistes qui sont connus et clairement identifiés aux yeux de l’opinion publique algérienne. Ce que vous écrivez avec certitude au sujet de la présence d’une autre personne dans le capital social de l’entreprise est dénué de tout fondement pour ne pas dire mensonger. Des copies des statuts du journal, de son registre commercial, de ses actes notariés et de son agrément sont déposés auprès des organismes sectoriels compétents (Commerce, Communication, justice). Il est surprenant qu’un journal d’expérience comme le votre n’ait pas pris la peine d’aller faire une enquête journalistique pour en savoir un peu plus sur la structure capitalistique de notre journal. Cette prétendue présence d’une autre personne dans le capital de l’entreprise éditrice d’Ennahar a été déjà évoquée à plusieurs reprises par des parties qui en veulent au journal pour sa ligne éditoriale. Cela a même été colportée malheureusement par certaines institutions officielles, sans qu’elles cherchent à s’assurer du bien-fondé de ces mensonges honteux.

3- Au journal Ennahar, nous ne tenons pas le ciseau de la censure. Nous n’imposons pas non plus à nos journalistes aucune orientation politique, idéologique, raciale ou régionaliste parce que nous croyons aux valeurs de la démocratie et de la liberté. Si l’usage par tout journaliste de son droit à l’opinion libre irrite à ce point nos confrères d’El Watan et les poussent à s’attaquer de manière regrettable à Ennahar, nous tenons à réaffirmer le droit de tout un chacun à exprimer son opinion. Il est du droit de tout algérien d’exprimer librement ses opinions et convictions dans le respect de la loi. Apparemment cette règle n’est pas la votre. Vous avez choisi votre camp, celui de l’insulte et de la diffamation, nous avons choisi le notre, celui du respect, de la démocratie, du professionnalisme avec ce principe : L’Algérie avant tout. Pourriez-vous dire l’Algérie avant tout ? Chiche.

4- Nous respectons au journal Ennahar les Algériens qui ont des opinions et des convictions différentes de celles de nos confrères d’El Watan. Si beaucoup d’Algériens sont mécontents de l’attitude du philosophe médiatique Bernard Henry Lévy a cause de ses prises de position sur le monde arabe (et non en raison de sa confession juive comme vous l’avez écrit), la liberté d’opinion et d’expression nous impose de respecter le point de nombreux Algériens attachés à la sécurité de leur pays.

5- Nous respections et nous respectons toujours notre confrère El Watan. Cependant, nous nous interrogeons sur le droit que vous vous arrogez pour traitez de la sorte le journal Ennahar. La manière avec laquelle votre journal s’est attaqué au notre ne peut en aucun cas être considérée comme une attitude professionnelle et confraternelle. Nous n’avons jamais agi ainsi à votre égard.

6- Ennahar se réserve le droit légal de se défendre devant la justice contre ce qu’il considère comme une campagne de dénigrement à son encontre visant à lui nuire et à le discréditer.

**Le quotidien Ennahar -22.09.2011.

 

*************************



4 commentaires

  1. zenderfa dit :

    vive les journaleux au pays des cigognes …ههههههههههههههههههههههههه

  2. Ben bouali dit :

    Une chose que je n’arrive pas a comprendre:

    C’est par rapport aux chaine privées Algériennes (Ennahar tv el djairia tv numidia tv et echourouk tv):
    Comment qu’elles assurent officiellement des émissions dans lesquelles elles invitent des officiels alors que la loi sur la télédiffusion privée n’est pas encore signée?
    Je sais, elles diffusent toute à partir de l’étranger, mais, les invités officiels (qui représentent des institutions de l’Etat) comment peuvent-ils prendre part aux émissions de chaines qui ne sont pas encore autorisées en Algérie? Ou alors j’ai loupé un épisode?
    tout cela me pousse à penser que ennahar tv, echourouk el djazairia et enfin numidia tv, appartiennent à des officiels (gros bonnets) qui leurs donnent une longueur d’avance avant de promulguer la loi sur l’information. A part cette explication, je n’en vois pas. Cela me fait rappeler, les fournisseurs d’accès à Internet au début, des FAI sont apparues avant même la parution de la loi. voila tout. Sinon pourquoi El watan, El khabar n’ont pas créer leurs chaines? fautes de loi, ils n’ont pas encore d’agréments. Et ce qui m’énerve c’est le fait que des officiels de l’Etat s’invitent quand même, et tout les téléspectateurs Algériens ne trouvent pas cela bizarre.
    اللعاب حميدة و الرشام حميدة »"

  3. แทงบอลออนไลน์ dit :

    Woman of Alien…

    Best perform you may have completed, this web site is basically amazing with wonderful details. Time is God’s way of retaining almost everything from happening without delay….

  4. แทงบอลออนไลน์ dit :

    Souls in the Waves that…

    Fantastic Morning, I just stopped in to visit your web site and believed I’d say I experienced myself….

  5. Auto blog dit :

    Great post…

    nice post that you should read…

  6. katalog stron seo eu dit :

    Seo Katalogi…

    This page definitely has all of the info I needed about this subject and didn’t know who to ask….

  7. ニューバランス 996 dit :

    Wow, superb blog format! How long have you ever been blogging for? you made running a blog glance easy. The full look of your website is excellent, let alone the content!
    ニューバランス 996 http://herrlicht.de/wp-includes/img/newbalance996.html

  8. web design ploiesti dit :

    Would love to forever get updated outstanding web blog! .

    http://pixelmarketing.ro/

4 trackbacks

Répondre

leprieuremoret |
le site consacré a de tout ... |
bière et brasseries de Moselle |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SuperKill3000
| salomecasta
| Univers Manchettellesque